La seconde journée de repos du tour devra être rythmée et sportive, Maxime Monfort en est bien conscient. "Ce fut la guerre dès le départ", a expliqué le Belge en revenant d'abord sur la 15e étape lundi. "Je pense que 80% du peloton aurait bien voulu se retrouver dans une échappée matinale. Les attaques se sont succédées l'une après l'autre. Et cela a duré. Finalement, six hommes ont pu partir. Les équipes des sprinters n'étaient pas décidées à mener la chasse, ce qui fait que le calme est enfin revenu dans le peloton."

Maintenant, il faudra que Maxime Monfort garde son rythme pour ne pas avoir un coup de barre dans les prochaines étapes de montagne : "Aujourd'hui, c'est une journée de repos. La famille ne vient pas. C'est trop loin. Elle était là pour la première journée. Je vais me reposer, mais 'ne rien faire du tout' n'est pas à l'agenda. J'ai prévu une sortie de deux heures avec une montée au programme. Il faut rester en mouvement et obliger les muscles à faire des efforts sinon on explose dès la première étape des Pyrénées."

Bradley Wiggins confirme que tous les coureurs du Tour ou presque auront le même programme en ce jour de off. "On va rouler un peu, rester dans notre lit, se reposer. Si j'ai le temps de regarder un film ? On verra si je dois me rendre en conférence de presse ou non", a-t-il expliqué à nos confrères de la RTBF.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

La seconde journée de repos du tour devra être rythmée et sportive, Maxime Monfort en est bien conscient. "Ce fut la guerre dès le départ", a expliqué le Belge en revenant d'abord sur la 15e étape lundi. "Je pense que 80% du peloton aurait bien voulu se retrouver dans une échappée matinale. Les attaques se sont succédées l'une après l'autre. Et cela a duré. Finalement, six hommes ont pu partir. Les équipes des sprinters n'étaient pas décidées à mener la chasse, ce qui fait que le calme est enfin revenu dans le peloton." Maintenant, il faudra que Maxime Monfort garde son rythme pour ne pas avoir un coup de barre dans les prochaines étapes de montagne : "Aujourd'hui, c'est une journée de repos. La famille ne vient pas. C'est trop loin. Elle était là pour la première journée. Je vais me reposer, mais 'ne rien faire du tout' n'est pas à l'agenda. J'ai prévu une sortie de deux heures avec une montée au programme. Il faut rester en mouvement et obliger les muscles à faire des efforts sinon on explose dès la première étape des Pyrénées." Bradley Wiggins confirme que tous les coureurs du Tour ou presque auront le même programme en ce jour de off. "On va rouler un peu, rester dans notre lit, se reposer. Si j'ai le temps de regarder un film ? On verra si je dois me rendre en conférence de presse ou non", a-t-il expliqué à nos confrères de la RTBF.Sportfootmagazine.be, avec Belga