Cancellara a couvert les 6,4 km du tracé liégeois en 7:13, battant de 7 secondes le Britannique Bradley Wiggins (2e) et le Français Sylvain Chavanel (3e). L'Américain Tejay Van Garderen a pris la 4e place, à 10 secondes. Le Norvégien Edvald Boasson Hagen s'est classé 5e à 11 secondes de "Spartacus".

Philippe Gilbert a terminé 9e et meilleur Belge, à 13 secondes de Cancellara. Nick Nuyens est 19e à 20 secondes, Maxime Monfort 30e à 22 secondes. Le Tour reste en Wallonie dimanche avec la 1e étape, qui relie Liège à Seraing sur 198 km.

Maxime Monfort: "De bonnes sensations dans les jambes"

Maxime Monfort (RadioShack-Nissan-Trek) a bouclé le prologue du 99e Tour de France disputé samedi dans les rues de Liège (6,4 kilomètres) en 7:35, soit 22 secondes de plus que le vainqueur Fabian Cancellara.

"Je suis déjà satisfait de ma prestation", a déclaré Monfort après la course. "J'ai tout le temps eu de bonnes sensations dans les jambes. Je ne suis pas un spécialiste en ce qui concerne les prologues. Le public m'a encouragé tout au long du parcours. Le bruit qu'ils produisaient était phénoménal. J'évoluais effectivement à domicile car j'habite à environ 15 kilomètres de Liège. Dans ce Tour je dois me sacrifier pour Fränk Schleck et Andreas Klöden. Je n'ai pas de problème avec cela, au contraire. Ils ont certainement des chances d'être sur le podium et c'est logique que je travaille pour ces hommes. J'ai refusé une sélection pour les Jeux Olympiques? C'est ainsi. Je devais faire un choix. Après le Tour je veux profiter d'un peu de repos. La Vuelta est en effet encore inscrite à mon programme. Le voyage à Londres arrive donc trop tôt pour moi. Je veux me recharger tant physiquement que mentalement pour le Tour d'Espagne et c'est certainement nécéssaire après quelque chose de difficile comme le Tour de France."

Philippe Gilbert ne pense pas à la victoire à Seraing

La première étape du Tour de France 2012 amènera dimanche les coureurs de Liège à Seraing. Sur le papier, le parcours devrait convenir au régional de l'étape, Philippe Gilbert, mais ce dernier ne se considère pas comme un favori.

"Je me donne plus de chances dans l'étape de mardi qui arrive à Boulogne-sur-Mer", a déclaré Gilbert. "La montée finale à Seraing est très difficile dans le premier kilomètre. Après vient un kilomètre et demi à seulement 3% et c'est insuffisant pour pouvoir rester seul contre un groupe de poursuivants en chasse. De plus, la protection du leader de l'équipe et candidat à la victoire Cadel Evans passe avant tout. Dans le final de l'étape, les routes sont étroites et il y a des pavés, par conséquent je devrai peut-être rester près de lui et écarter mon ambition personnelle."

Avec Belga.

Cancellara a couvert les 6,4 km du tracé liégeois en 7:13, battant de 7 secondes le Britannique Bradley Wiggins (2e) et le Français Sylvain Chavanel (3e). L'Américain Tejay Van Garderen a pris la 4e place, à 10 secondes. Le Norvégien Edvald Boasson Hagen s'est classé 5e à 11 secondes de "Spartacus". Philippe Gilbert a terminé 9e et meilleur Belge, à 13 secondes de Cancellara. Nick Nuyens est 19e à 20 secondes, Maxime Monfort 30e à 22 secondes. Le Tour reste en Wallonie dimanche avec la 1e étape, qui relie Liège à Seraing sur 198 km. Maxime Monfort: "De bonnes sensations dans les jambes"Maxime Monfort (RadioShack-Nissan-Trek) a bouclé le prologue du 99e Tour de France disputé samedi dans les rues de Liège (6,4 kilomètres) en 7:35, soit 22 secondes de plus que le vainqueur Fabian Cancellara. "Je suis déjà satisfait de ma prestation", a déclaré Monfort après la course. "J'ai tout le temps eu de bonnes sensations dans les jambes. Je ne suis pas un spécialiste en ce qui concerne les prologues. Le public m'a encouragé tout au long du parcours. Le bruit qu'ils produisaient était phénoménal. J'évoluais effectivement à domicile car j'habite à environ 15 kilomètres de Liège. Dans ce Tour je dois me sacrifier pour Fränk Schleck et Andreas Klöden. Je n'ai pas de problème avec cela, au contraire. Ils ont certainement des chances d'être sur le podium et c'est logique que je travaille pour ces hommes. J'ai refusé une sélection pour les Jeux Olympiques? C'est ainsi. Je devais faire un choix. Après le Tour je veux profiter d'un peu de repos. La Vuelta est en effet encore inscrite à mon programme. Le voyage à Londres arrive donc trop tôt pour moi. Je veux me recharger tant physiquement que mentalement pour le Tour d'Espagne et c'est certainement nécéssaire après quelque chose de difficile comme le Tour de France." Philippe Gilbert ne pense pas à la victoire à SeraingLa première étape du Tour de France 2012 amènera dimanche les coureurs de Liège à Seraing. Sur le papier, le parcours devrait convenir au régional de l'étape, Philippe Gilbert, mais ce dernier ne se considère pas comme un favori. "Je me donne plus de chances dans l'étape de mardi qui arrive à Boulogne-sur-Mer", a déclaré Gilbert. "La montée finale à Seraing est très difficile dans le premier kilomètre. Après vient un kilomètre et demi à seulement 3% et c'est insuffisant pour pouvoir rester seul contre un groupe de poursuivants en chasse. De plus, la protection du leader de l'équipe et candidat à la victoire Cadel Evans passe avant tout. Dans le final de l'étape, les routes sont étroites et il y a des pavés, par conséquent je devrai peut-être rester près de lui et écarter mon ambition personnelle." Avec Belga.