Ce matin, le communiqué du team manager d'Omega Pharma-Quick Step a confirmé la présence du coureur allemand au départ de la deuxième étape de la grande boucle. Pourtant, les médecins se montraient plutôt pessimistes. "Nous verrons pas à pas, kilomètre par kilomètre", a précisé Tony Martin. Le coureur a également déclaré vouloir au minimum atteindre le contre-la-montre de lundi prochain. "Je sais que ce ne sera pas facile, que cela fera très mal, mais je veux vraiment essayer."Le Français Jerôme Pineau, équipier de Martin, s'en sort, quant à lui, sans fracture. Il sera aussi à Visé sur la ligne de départ malgré des douleurs persistantes à l'épaule et au bras.


Sportmagazine.be, avec Belga

Ce matin, le communiqué du team manager d'Omega Pharma-Quick Step a confirmé la présence du coureur allemand au départ de la deuxième étape de la grande boucle. Pourtant, les médecins se montraient plutôt pessimistes. "Nous verrons pas à pas, kilomètre par kilomètre", a précisé Tony Martin. Le coureur a également déclaré vouloir au minimum atteindre le contre-la-montre de lundi prochain. "Je sais que ce ne sera pas facile, que cela fera très mal, mais je veux vraiment essayer."Le Français Jerôme Pineau, équipier de Martin, s'en sort, quant à lui, sans fracture. Il sera aussi à Visé sur la ligne de départ malgré des douleurs persistantes à l'épaule et au bras. Sportmagazine.be, avec Belga