Le running devient de plus en plus un sport pratiqué à côté de leur métier par les cyclistes professionnels. Si par le passé, des Laurent Jalabert, Rolf Aldag, Lance Armstrong ou Daniel Atienza attendaient la fin de leur carrière pour enfiler leurs baskets, la génération actuelle n'hésite plus à le faire pendant.

Tom Pidcock avait fait étalage de sa vitesse sur 5000 mètres, Wout Van Aert, réputé bon coureur en cyclocross avait disputé récemment les 10 miles d'Anvers et le week-end dernier, Adam Yates avait bouclé le marathon de Barcelone sous les 3 heures.

Ce dimanche, c'est un coéquipier de Van Aert qui s'est illustré en course sur les 10 km de Maastricht. Tom Dumoulin a même bouclé la distance dans un chrono canon de 32 minutes et 38 secondes, ce qui lui a permis de prendre la 2e place de la course. Il a échoué à 17 secondes du vainqueur Wouter Simon.

Pour information, la moyenne de celui qui fut aussi deuxième du Tour de France en 2018 et médaillé d'argent du chrono lors des derniers JO est de 3 minutes et 16 secondes et sa vitesse de 18,3 km/h. De quoi rendre jaloux pas mal d'athlètes ne parvenant pas à de telles moyennes en étant concentrés à 100 % sur la course à pied.

Le running devient de plus en plus un sport pratiqué à côté de leur métier par les cyclistes professionnels. Si par le passé, des Laurent Jalabert, Rolf Aldag, Lance Armstrong ou Daniel Atienza attendaient la fin de leur carrière pour enfiler leurs baskets, la génération actuelle n'hésite plus à le faire pendant. Tom Pidcock avait fait étalage de sa vitesse sur 5000 mètres, Wout Van Aert, réputé bon coureur en cyclocross avait disputé récemment les 10 miles d'Anvers et le week-end dernier, Adam Yates avait bouclé le marathon de Barcelone sous les 3 heures.Ce dimanche, c'est un coéquipier de Van Aert qui s'est illustré en course sur les 10 km de Maastricht. Tom Dumoulin a même bouclé la distance dans un chrono canon de 32 minutes et 38 secondes, ce qui lui a permis de prendre la 2e place de la course. Il a échoué à 17 secondes du vainqueur Wouter Simon. Pour information, la moyenne de celui qui fut aussi deuxième du Tour de France en 2018 et médaillé d'argent du chrono lors des derniers JO est de 3 minutes et 16 secondes et sa vitesse de 18,3 km/h. De quoi rendre jaloux pas mal d'athlètes ne parvenant pas à de telles moyennes en étant concentrés à 100 % sur la course à pied.