Le champion de Belgique Tom Boonen a dû abandonner dimanche dernier le Tour des Flandres après seulement 19 km suite à une chute. Transporté à l'hôpital de Roulers, des blessures à la hanche et au genou lui ont été diagnostiquées. Le Campinois doit rester quelques temps au repos et donc déclarer forfait pour Paris-Roubaix, une couse qu'il a remportée à quatre reprises (2005, 2008, 2009 et 2012).

"Ce n'était déjà pas gai de devoir regarder le final du Tour des Flandres à la télévision. Je pense donc que je ne regarderai pas Paris-Roubaix. C'est trop douloureux. Les dimanches du 'Ronde' et de Paris-Roubaix sont les deux journées les plus agréables de l'année et ma saison dépend un peu de ces courses", a ajouté Boonen.

Rouler n'est pas la première préoccupation du coureur de la formation Omega Pharma-Quick.Step. "Tu n'es pas immunisé contre une chute comme celle de dimanche. J'ai roulé contre une borne et j'ai été immédiatement immobilisé."

Le champion de Belgique Tom Boonen a dû abandonner dimanche dernier le Tour des Flandres après seulement 19 km suite à une chute. Transporté à l'hôpital de Roulers, des blessures à la hanche et au genou lui ont été diagnostiquées. Le Campinois doit rester quelques temps au repos et donc déclarer forfait pour Paris-Roubaix, une couse qu'il a remportée à quatre reprises (2005, 2008, 2009 et 2012). "Ce n'était déjà pas gai de devoir regarder le final du Tour des Flandres à la télévision. Je pense donc que je ne regarderai pas Paris-Roubaix. C'est trop douloureux. Les dimanches du 'Ronde' et de Paris-Roubaix sont les deux journées les plus agréables de l'année et ma saison dépend un peu de ces courses", a ajouté Boonen. Rouler n'est pas la première préoccupation du coureur de la formation Omega Pharma-Quick.Step. "Tu n'es pas immunisé contre une chute comme celle de dimanche. J'ai roulé contre une borne et j'ai été immédiatement immobilisé."