Le parquet de Courtrai a décidé, après une longue enquête, de renvoyer devant la justice les cyclistes professionnels Tom Boonen et Stijn Devolder ainsi que Patrick Lefevere, le manager de l'équipe cycliste Quick Step, et cinq membres de cette même formation, révèle mardi la presse néerlandophone.

Les suspects auraient éludé l'impôt sur des "montants significatifs" via des systèmes frauduleux complexes.

Le procureur compétent vient de mettre un point final à cette enquête, qui s'est étalée sur plusieurs années.

"Il s'agit d'une affaire d'évasion fiscale, où le but était de dissimuler au fisc les revenus des cyclistes via des systèmes frauduleux complexes", explique-t-on au parquet de Courtrai.

Tom Boonen et quelques autres coureurs avaient pourtant conclu une transaction pénale en 2013 et remboursé d'importants montants au fisc. Ils n'échapperont toutefois pas à un procès.

Le parquet de Courtrai a décidé, après une longue enquête, de renvoyer devant la justice les cyclistes professionnels Tom Boonen et Stijn Devolder ainsi que Patrick Lefevere, le manager de l'équipe cycliste Quick Step, et cinq membres de cette même formation, révèle mardi la presse néerlandophone.Les suspects auraient éludé l'impôt sur des "montants significatifs" via des systèmes frauduleux complexes.Le procureur compétent vient de mettre un point final à cette enquête, qui s'est étalée sur plusieurs années."Il s'agit d'une affaire d'évasion fiscale, où le but était de dissimuler au fisc les revenus des cyclistes via des systèmes frauduleux complexes", explique-t-on au parquet de Courtrai.Tom Boonen et quelques autres coureurs avaient pourtant conclu une transaction pénale en 2013 et remboursé d'importants montants au fisc. Ils n'échapperont toutefois pas à un procès.