Tadej Pocagar (UAE-Team Emirates) a remporté la 4e étape de Tirreno-Adriatico (WorldTour) jeudi. Le Slovène s'est imposé en solitaire en plaçant un démarrage dans les dernières centaines de mètres précédant l'arrivée jugée en côte. Grâce aux bonifications, le lauréat final de l'année dernière devient le leader du général. Le Danois Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) a pris la 2e place à deux secondes, devant le Français Victor Lafay (Cofidis), troisième, et Remco Evenepoel (Quick Step-Alpha Vinyl), quatrième dans le même temps. L'Italien Giulio Ciccone (Trek-Segafredo) a fini 5e à 5 secondes.

Pocagar décroche déjà sa 5e victoire de l'année et fête son 35e bouquet chez les professionnels. Après les rouleurs et les sprinters, la "Course des deux mers" entendait mettre en lumière les grimpeurs jeudi à l'occasion de sa 4e étape. Longue de 202 km, elle menait les coureurs de cette 57e édition de Cascata delle Marmore à Bellante. L'arrivée était jugée au bout d'une ascension de 4,2 km à 5,7% de pente moyenne que les coureurs avaient gravi à deux autres reprises dans les cinquante précédents kilomètres.

Sans surprise, Filippo Ganna (INEOS-Grenadiers) a cédé sa tunique bleue de premier du général. L'Italien, champion du monde de contre-la-montre, l'avait endossée au terme de son exercice favori qui ouvrait l'épreuve, lundi au Lido de Camaiore. Pocagar possède désormais 9 secondes d'avance sur Evenepoel et 21 sur Ganna. Les 9,5 km du Valico Torre Fuscello (3,7 %), la plus longue ascension de la semaine, ont permis la formation d'un groupe de dix échappés après 25 kilomètres. Warren Barguil, Lilian Calmejane, Tsgabu Grmay, Jhonatan Restrepo, Einer Rubio, Chris Hamilton, Jonathan Caicedo, Quinn Simmons, Diego Rosa et Jasha Sütterlin reçurent le feu vert du peloton. Quarante kilomètres plus loin, leur avance atteignait les 7 minutes. Caleb Ewan, vainqueur mercredi de la 3e étape, préféra abandonner après moins de 40 km. Légèrement souffrant conséquence d'une petite chute mercredi, l'Australien n'a voulu prendre aucun risque avant Milan-Sanremo, son grand objectif, a expliqué sa formation Lotto-Soudal.

Au km 130, le sprint intermédiaire est revenu à Simmons, devant Calmejane et Hamilton qui ont engrangé les 3, 2 et 1 secondes accordées. Comme souvent, le peloton accéléra et réduisit son retard sur les téméraires à l'approche de l'arrivée. À quarantaine-cinq kilomètres de celle-ci, Simmons s'isola en tête. Il était bientôt suivi à trente de secondes par cinq anciens compagnons d'échappée : Rosa, Caicedo, Barguil, Hamilton et Restrepo.

Derrière, profitant du premier passage de la côte de Bellante, Ganna, Evenepoel, et Pogacar, les trois premiers du classement, faussaient compagnie au peloton et étaient accompagnés par Jai Hindley. Ils récupéraient les attardés de l'échappée initiale Calmejane et Grmay et formaient ainsi un second groupe en poursuite. L'écart se situait sous la minute. Et le peloton suivait une vingtaine de secondes plus loin. Les poursuivants ne résistèrent pas très longtemps face à la pression du peloton et Simmons connut un sort identique à 13 km du finish. Valentin Ferron tenta alors sa chance, seul. Sans plus de succès, il était repris à 4,5 km de l'arrivée. L'ultime bosse allait faire la différence et le talent de Pogacar plus particulièrement. La 5e étape offrira vendredi une deuxième arrivée en côte en conclusion des 155 km d'un tracé au profil mouvementé, mais sans être montagneux, entre Sefro et Fermo.

Tadej Pocagar (UAE-Team Emirates) a remporté la 4e étape de Tirreno-Adriatico (WorldTour) jeudi. Le Slovène s'est imposé en solitaire en plaçant un démarrage dans les dernières centaines de mètres précédant l'arrivée jugée en côte. Grâce aux bonifications, le lauréat final de l'année dernière devient le leader du général. Le Danois Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) a pris la 2e place à deux secondes, devant le Français Victor Lafay (Cofidis), troisième, et Remco Evenepoel (Quick Step-Alpha Vinyl), quatrième dans le même temps. L'Italien Giulio Ciccone (Trek-Segafredo) a fini 5e à 5 secondes. Pocagar décroche déjà sa 5e victoire de l'année et fête son 35e bouquet chez les professionnels. Après les rouleurs et les sprinters, la "Course des deux mers" entendait mettre en lumière les grimpeurs jeudi à l'occasion de sa 4e étape. Longue de 202 km, elle menait les coureurs de cette 57e édition de Cascata delle Marmore à Bellante. L'arrivée était jugée au bout d'une ascension de 4,2 km à 5,7% de pente moyenne que les coureurs avaient gravi à deux autres reprises dans les cinquante précédents kilomètres. Sans surprise, Filippo Ganna (INEOS-Grenadiers) a cédé sa tunique bleue de premier du général. L'Italien, champion du monde de contre-la-montre, l'avait endossée au terme de son exercice favori qui ouvrait l'épreuve, lundi au Lido de Camaiore. Pocagar possède désormais 9 secondes d'avance sur Evenepoel et 21 sur Ganna. Les 9,5 km du Valico Torre Fuscello (3,7 %), la plus longue ascension de la semaine, ont permis la formation d'un groupe de dix échappés après 25 kilomètres. Warren Barguil, Lilian Calmejane, Tsgabu Grmay, Jhonatan Restrepo, Einer Rubio, Chris Hamilton, Jonathan Caicedo, Quinn Simmons, Diego Rosa et Jasha Sütterlin reçurent le feu vert du peloton. Quarante kilomètres plus loin, leur avance atteignait les 7 minutes. Caleb Ewan, vainqueur mercredi de la 3e étape, préféra abandonner après moins de 40 km. Légèrement souffrant conséquence d'une petite chute mercredi, l'Australien n'a voulu prendre aucun risque avant Milan-Sanremo, son grand objectif, a expliqué sa formation Lotto-Soudal. Au km 130, le sprint intermédiaire est revenu à Simmons, devant Calmejane et Hamilton qui ont engrangé les 3, 2 et 1 secondes accordées. Comme souvent, le peloton accéléra et réduisit son retard sur les téméraires à l'approche de l'arrivée. À quarantaine-cinq kilomètres de celle-ci, Simmons s'isola en tête. Il était bientôt suivi à trente de secondes par cinq anciens compagnons d'échappée : Rosa, Caicedo, Barguil, Hamilton et Restrepo. Derrière, profitant du premier passage de la côte de Bellante, Ganna, Evenepoel, et Pogacar, les trois premiers du classement, faussaient compagnie au peloton et étaient accompagnés par Jai Hindley. Ils récupéraient les attardés de l'échappée initiale Calmejane et Grmay et formaient ainsi un second groupe en poursuite. L'écart se situait sous la minute. Et le peloton suivait une vingtaine de secondes plus loin. Les poursuivants ne résistèrent pas très longtemps face à la pression du peloton et Simmons connut un sort identique à 13 km du finish. Valentin Ferron tenta alors sa chance, seul. Sans plus de succès, il était repris à 4,5 km de l'arrivée. L'ultime bosse allait faire la différence et le talent de Pogacar plus particulièrement. La 5e étape offrira vendredi une deuxième arrivée en côte en conclusion des 155 km d'un tracé au profil mouvementé, mais sans être montagneux, entre Sefro et Fermo.