"Je suis vraiment content de cette deuxième victoire de suite, car c'est une victoire de valeur contre des adversaires de renom comme Contador, Froome et Rodriguez", a souligné le grimpeur de la formation Astana, dont c'est la première victoire de la saison. Nibali, 28 ans, a fait mieux que résisté dans ce contre-la-montre en terminant à la 12e place à 26 secondes du vainqueur du jour, le champion du monde de contre-la-montre, l'Allemand Tony Martin (Omega Pharma).

Mieux, il a repris quatre secondes à Alberto Contador, 3e du général après la déconvenue de Joaquim Rodriguez (36e, à 43 sec de Martin) et n'a abandonné que onze secondes au Britannique Chris Froome, le leader de Sky seul à pouvoir encore le détrôner.

Au classement final, Nibali, premier coureur à réaliser le doublé consécutif depuis le Suisse Tony Rominger en 1989 et 1990, a terminé avec 23 secondes d'avance sur Froome (Sky) et sur 52 secondes sur Contador (Saxo Bank).

L'Italien qui s'est emparé du maillot de leader lors de la redoutable 6e étape lundi, a conforté son statut de favori du Tour d'Italie 2013 où il sera notamment opposé au Britannique Bradley Wiggins, vainqueur du Tour de France 2012.

"Je suis vraiment content de cette deuxième victoire de suite, car c'est une victoire de valeur contre des adversaires de renom comme Contador, Froome et Rodriguez", a souligné le grimpeur de la formation Astana, dont c'est la première victoire de la saison. Nibali, 28 ans, a fait mieux que résisté dans ce contre-la-montre en terminant à la 12e place à 26 secondes du vainqueur du jour, le champion du monde de contre-la-montre, l'Allemand Tony Martin (Omega Pharma). Mieux, il a repris quatre secondes à Alberto Contador, 3e du général après la déconvenue de Joaquim Rodriguez (36e, à 43 sec de Martin) et n'a abandonné que onze secondes au Britannique Chris Froome, le leader de Sky seul à pouvoir encore le détrôner. Au classement final, Nibali, premier coureur à réaliser le doublé consécutif depuis le Suisse Tony Rominger en 1989 et 1990, a terminé avec 23 secondes d'avance sur Froome (Sky) et sur 52 secondes sur Contador (Saxo Bank). L'Italien qui s'est emparé du maillot de leader lors de la redoutable 6e étape lundi, a conforté son statut de favori du Tour d'Italie 2013 où il sera notamment opposé au Britannique Bradley Wiggins, vainqueur du Tour de France 2012.