"Gilbert a 38,2 degrés de fièvre", a fait savoir son équipe BMC avant le départ de la 6e étape. "Cette fièvre est soudainement apparue hier, une petite heure après l'arrivée. Il souffre aussi de maux de tête et de maux de gorge. C'est sans doute à cause d'un virus."

"Ce Tirreno est très exigeant, les coureurs ont eu plus de 28 heures de course en quatre jours", a poursuivi l'équipe du champion de Belgique. "Philippe luttait probablement contre la maladie depuis quelques jours. Il aurait encore bien pris le départ aujourd'hui, mais nous n'avons pas voulu prendre de risque. Samedi, il y a Milan-Sanremo, et cette course est bien plus importante".

Philippe Gilbert pointait au 84e rang du classement général, à plus de 26 minutes du leader Christopher Horner.

Matthew Goss renonce aussi


Tout comme Gilbert, l'Australien Matthew Goss n'a pas pris le départ de la 6e étape, a indiqué son équipe GreenEdge. Il souffre d'un refroidissement et ne veut lui non plus pas prendre de risques avant Sanremo.

Goss s'était retrouvé leader du classement général de la "Course des deux mers" à la suite de la victoire de GreenEdge dans le contre la montre par équipes mercredi dernier.

"Je ne suis bien entendu pas content de devoir abandonner, mais je pense que c'est la meilleure solution pour Milan-Sanremo. J'ai quelques bonnes journées de course dans les jambes, je pense que je pourrai de nouveau être prêt dans quelques jours, quand je serai débarrassé de ce refroidissement", a déclaré le coureur australien.

Cavendish s'offre un jour de récup' en plus

Enfin, le Britannique Mark Cavendish (Sky) a lui abandonné en cours d'étape. Le champion du monde a mis pied à terre à 90 km de l'arrivée jugée à Offida, en compagnie de son coéquipier autrichien Bernhard Eisel.

Le coureur de l'Ile de Man s'offre ainsi un jour de récupération supplémentaire avant Milan-Sanremo.

Mark Cavendish, vainqueur de la 2e étape jeudi, avait remporté Milan-Sanremo en 2009.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

"Gilbert a 38,2 degrés de fièvre", a fait savoir son équipe BMC avant le départ de la 6e étape. "Cette fièvre est soudainement apparue hier, une petite heure après l'arrivée. Il souffre aussi de maux de tête et de maux de gorge. C'est sans doute à cause d'un virus." "Ce Tirreno est très exigeant, les coureurs ont eu plus de 28 heures de course en quatre jours", a poursuivi l'équipe du champion de Belgique. "Philippe luttait probablement contre la maladie depuis quelques jours. Il aurait encore bien pris le départ aujourd'hui, mais nous n'avons pas voulu prendre de risque. Samedi, il y a Milan-Sanremo, et cette course est bien plus importante". Philippe Gilbert pointait au 84e rang du classement général, à plus de 26 minutes du leader Christopher Horner. Matthew Goss renonce aussi Tout comme Gilbert, l'Australien Matthew Goss n'a pas pris le départ de la 6e étape, a indiqué son équipe GreenEdge. Il souffre d'un refroidissement et ne veut lui non plus pas prendre de risques avant Sanremo. Goss s'était retrouvé leader du classement général de la "Course des deux mers" à la suite de la victoire de GreenEdge dans le contre la montre par équipes mercredi dernier. "Je ne suis bien entendu pas content de devoir abandonner, mais je pense que c'est la meilleure solution pour Milan-Sanremo. J'ai quelques bonnes journées de course dans les jambes, je pense que je pourrai de nouveau être prêt dans quelques jours, quand je serai débarrassé de ce refroidissement", a déclaré le coureur australien. Cavendish s'offre un jour de récup' en plus Enfin, le Britannique Mark Cavendish (Sky) a lui abandonné en cours d'étape. Le champion du monde a mis pied à terre à 90 km de l'arrivée jugée à Offida, en compagnie de son coéquipier autrichien Bernhard Eisel. Le coureur de l'Ile de Man s'offre ainsi un jour de récupération supplémentaire avant Milan-Sanremo. Mark Cavendish, vainqueur de la 2e étape jeudi, avait remporté Milan-Sanremo en 2009.Sportfootmagazine.be, avec Belga