"J'aime cette course, je considère que c'est un de mes plus grands succès", a dit l'Australien Evans, âgé de 35 ans, qui vit en Italie et est marié à une Italienne, Chiara. Ils ont adopté à Noël un enfant éthiopien, Robel, qui a "apporté la sérénité" au maillot jaune 2011, de son propre aveu.

Evans sera accompagné par Philippe Gilbert, l'autre grand nom d'une équipe BMC qui attend toujours son premier succès en 2012. Les Italiens Michele Scarponi et Vincenzo Nibali, l'Espagnol Joaquin Rodriguez ou le Tchèque Roman Kreuziger figurent également parmi les prétendants à la victoire.

Si Evans et quelques autres viennent préparer le Tour, les baroudeurs viennent aussi se roder avant la classique Milan-San Remo (17 mars).

Des sprints, de la montagne et des contre-la-montre

Après un contre-la-montre par équipes et deux étapes pour les sprinters, inscrites sur les tablettes du champion du monde Mark Cavendish, de la vieille gloire italienne Alessandro Petacchi ou du vainqueur de San Remo 2011, l'Australien Matthew Goss, la course des deux mers traversera les Apennins avec Amelia-Chieti (4e étape) et l'arrivée au sommet du Prati di Tivo (5e étape).

Le parcours se termine dimanche par un contre-la-montre individuel de 9,3 km dans San Benedetto del Tronto, où le Suisse Fabian Cancellara, qui avait remporté ce chrono en 2011 et vient de s'imposer samedi en Italie dans les Strade Bianche, pourrait à nouveau se distinguer.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

"J'aime cette course, je considère que c'est un de mes plus grands succès", a dit l'Australien Evans, âgé de 35 ans, qui vit en Italie et est marié à une Italienne, Chiara. Ils ont adopté à Noël un enfant éthiopien, Robel, qui a "apporté la sérénité" au maillot jaune 2011, de son propre aveu. Evans sera accompagné par Philippe Gilbert, l'autre grand nom d'une équipe BMC qui attend toujours son premier succès en 2012. Les Italiens Michele Scarponi et Vincenzo Nibali, l'Espagnol Joaquin Rodriguez ou le Tchèque Roman Kreuziger figurent également parmi les prétendants à la victoire. Si Evans et quelques autres viennent préparer le Tour, les baroudeurs viennent aussi se roder avant la classique Milan-San Remo (17 mars). Des sprints, de la montagne et des contre-la-montre Après un contre-la-montre par équipes et deux étapes pour les sprinters, inscrites sur les tablettes du champion du monde Mark Cavendish, de la vieille gloire italienne Alessandro Petacchi ou du vainqueur de San Remo 2011, l'Australien Matthew Goss, la course des deux mers traversera les Apennins avec Amelia-Chieti (4e étape) et l'arrivée au sommet du Prati di Tivo (5e étape). Le parcours se termine dimanche par un contre-la-montre individuel de 9,3 km dans San Benedetto del Tronto, où le Suisse Fabian Cancellara, qui avait remporté ce chrono en 2011 et vient de s'imposer samedi en Italie dans les Strade Bianche, pourrait à nouveau se distinguer. Sportfootmagazine.be, avec Belga