Pourtant, Wellens avait bien débuté en prenant les 10 points réservés au premier coureur au sommet du Col de Vars. Cela n'aura pas suffi, Bardet comptant désormais 86 points contre 74 au puncheur belge. "C'est dommage de devoir s'en séparer", a-t-il déclaré à Valloire au terme des 208 km du jour au départ d'Embrun.

"J'ai porté ce maillot avec fierté et plaisir depuis le début. C'était une expérience fort amusante. Le plan était d'être présent dans l'échappée et cela a fonctionné. Après j'ai dû me battre contre Bardet pour décrocher les dix premiers points. Mais j'ai ensuite eu plus de mal sur les pentes de l'Izoard. Je n'ai pas pu suivre les meilleurs grimpeurs, c'est dommage car je me sentais bien jusque-là. Bardet est un meilleur grimpeur que moi, il faut savoir l'admettre", a expliqué le Belge, s'étonnant aussi de voir que Tiesj Benoot ne l'a pas attendu sur l'Izoard. "Dommage car je n'étais pas loin."

Tim Wellens, 28 ans, n'a pas totalement abandonné l'idée de reprendre sa tunique. "J'ai tout fait pour garder ce maillot. Il reste deux jours et je vais encore tenter quelque chose mais je sais bien que cela s'annonce compliqué."