Tim Merlier (Alpecin-Fenix) a décroché sa première victoire de la saison en remportant au sprint la deuxième étape du Tirreno-Adriatico (WorldTour) entre Camaiore et Sovicille sur 219 km, la plus longue de cette 57e édition, mardi en Italie. L'Italien Filippo Ganna (Ineos Grenadiers) reste en tête du classement général.

Après avoir observé une minute de silence en hommage aux victimes de la guerre en Ukraine, un groupe de cinq coureurs formait l'échappée du jour avec les Italiens Francesco Gavazzi et Davide Bais (Eolo-Kometa), Umberto Marengo (Drone Hopper-Androni Giocattoli) et Davide Gabburo (Bardiani-CSF) et le Colombien Jonathan Canaveral (Bardiani-CSF). Après avoir compté huit minutes d'avance sur le peloton, le groupe de tête se morcelait dans La Pineta, la seule difficulté de la journée, et Bais et Gavazzi s'isolaient en tête.

Le duo était finalement repris à 20 kilomètres de la ligne, moment choisi par Marc Soler (UAE Emirates) pour attaquer. L'Espagnol comptait jusqu'à 35 secondes sur le peloton avant d'être finalement repris à 3 km de l'arrivée. La victoire se jouait donc sur un sprint massif remporté par Tim Merlier devant le Néerlandais Olav Kooij (Jumbo-Visma) et l'Australien Kaden Groves (BikeExchange-Jayco).

Merlier, 29 ans, décroche sa première victoire de la saison, la 19e depuis le début de sa carrière professionnelle. Au classement général, Filippo Ganna reste en tête avec 11 secondes d'avance sur Remco Evenepoel (Quick Step-Alpha Vinyl) et 17 secondes sur le Slovène Tadej Pogacar (UAE Emirates). Mercredi, la troisième étape réservera au peloton un parcours de 170 km entre Murlo et Terni avec une arrivée dessinée pour les sprinteurs.

Tim Merlier (Alpecin-Fenix) a décroché sa première victoire de la saison en remportant au sprint la deuxième étape du Tirreno-Adriatico (WorldTour) entre Camaiore et Sovicille sur 219 km, la plus longue de cette 57e édition, mardi en Italie. L'Italien Filippo Ganna (Ineos Grenadiers) reste en tête du classement général. Après avoir observé une minute de silence en hommage aux victimes de la guerre en Ukraine, un groupe de cinq coureurs formait l'échappée du jour avec les Italiens Francesco Gavazzi et Davide Bais (Eolo-Kometa), Umberto Marengo (Drone Hopper-Androni Giocattoli) et Davide Gabburo (Bardiani-CSF) et le Colombien Jonathan Canaveral (Bardiani-CSF). Après avoir compté huit minutes d'avance sur le peloton, le groupe de tête se morcelait dans La Pineta, la seule difficulté de la journée, et Bais et Gavazzi s'isolaient en tête. Le duo était finalement repris à 20 kilomètres de la ligne, moment choisi par Marc Soler (UAE Emirates) pour attaquer. L'Espagnol comptait jusqu'à 35 secondes sur le peloton avant d'être finalement repris à 3 km de l'arrivée. La victoire se jouait donc sur un sprint massif remporté par Tim Merlier devant le Néerlandais Olav Kooij (Jumbo-Visma) et l'Australien Kaden Groves (BikeExchange-Jayco). Merlier, 29 ans, décroche sa première victoire de la saison, la 19e depuis le début de sa carrière professionnelle. Au classement général, Filippo Ganna reste en tête avec 11 secondes d'avance sur Remco Evenepoel (Quick Step-Alpha Vinyl) et 17 secondes sur le Slovène Tadej Pogacar (UAE Emirates). Mercredi, la troisième étape réservera au peloton un parcours de 170 km entre Murlo et Terni avec une arrivée dessinée pour les sprinteurs.