Mercredi et dimanche, les Ardennes vont devenir le centre du cyclisme mondial avec la Flèche Wallonne en ouverture avant le Monument de Liège-Bastogne-Liège. Après avoir séduit sur les pavés et monts flandriens, Tadej Pogacar arrive avec un statut de favori qu'il partagera avec le champion du monde Julian Alaphilippe. Le N.1 mondial slovène pourra compter à ses côtés sur le Suisse Marc Hirschi autre spécialiste des "Ardennaises" et atout majeur de l'UAE Team Emirates.

Privée de Flèche Wallonne l'an dernier, en raison de (faux) tests positifs au Covid parmi ses coureurs, l'équipe avait pris une revanche éclatante avec la victoire de Pogacar dans la Doyenne.

"Nous revenons dans les Ardennes avec de grands souvenirs de l'année dernière", a déclaré le double vainqueur du Tour de France sur le site de son équipe. "C'est une période que je revois avec beaucoup de plaisir. Remporter la victoire à Liège était comme un rêve et je ressens une belle connexion avec cette course". Malgré une ultime ligne droite ratée dans le Ronde où il a dû se contenter de la 4e place, le Slovène a démontré que son talent était polyvalent et sa forme déjà très affûtée.

"Depuis le Tour des Flandres, le lendemain, je suis allé tester les secteurs pavés pour le Tour de France, ce qui était une expérience excitante. Ils sont assez durs mais c'est bien d'avoir une idée de ce qui nous attend avant le Tour. Ensuite, j'ai fait une pause de deux jours. Depuis le Tour des Émirats arabes unis, j'ai beaucoup couru, alors c'était bien de rentrer à la maison et de m'entraîner normalement, c'est une partie du travail que j'aime, alors c'était bien d'avoir un peu de routine. Pour ces courses ardennaises, nous avons une équipe très dynamique. La forme est bonne et je pense que je peux faire quelque chose de bien mais dans l'ensemble l'équipe est très forte et nous aurons des options ce qui est toujours un avantage."

Parmi elles, Hirschi n'est pas la moindre. Le lauréat de "La Flèche" en 2020 n'avait pu défendre son titre l'an dernier au sommet du Mur de Huy. Il sera de nouveau dans son élément, mais il aura son mot à dire dans Liège-Bastogne-Liège où il reste sur une 2e place en 2020 et une 6e en 2021. Les Espagnols Juan Ayuso et Marc Soler, le Norvégien Vegard Stake Laengen, le Slovène Jan Polanc et l'Italien Diego Ulissi seront leurs équipiers. Dimanche à Liège, le Néo-Zélandais George Bennett remplacera Ayuso au départ.

Mercredi et dimanche, les Ardennes vont devenir le centre du cyclisme mondial avec la Flèche Wallonne en ouverture avant le Monument de Liège-Bastogne-Liège. Après avoir séduit sur les pavés et monts flandriens, Tadej Pogacar arrive avec un statut de favori qu'il partagera avec le champion du monde Julian Alaphilippe. Le N.1 mondial slovène pourra compter à ses côtés sur le Suisse Marc Hirschi autre spécialiste des "Ardennaises" et atout majeur de l'UAE Team Emirates. Privée de Flèche Wallonne l'an dernier, en raison de (faux) tests positifs au Covid parmi ses coureurs, l'équipe avait pris une revanche éclatante avec la victoire de Pogacar dans la Doyenne."Nous revenons dans les Ardennes avec de grands souvenirs de l'année dernière", a déclaré le double vainqueur du Tour de France sur le site de son équipe. "C'est une période que je revois avec beaucoup de plaisir. Remporter la victoire à Liège était comme un rêve et je ressens une belle connexion avec cette course". Malgré une ultime ligne droite ratée dans le Ronde où il a dû se contenter de la 4e place, le Slovène a démontré que son talent était polyvalent et sa forme déjà très affûtée. "Depuis le Tour des Flandres, le lendemain, je suis allé tester les secteurs pavés pour le Tour de France, ce qui était une expérience excitante. Ils sont assez durs mais c'est bien d'avoir une idée de ce qui nous attend avant le Tour. Ensuite, j'ai fait une pause de deux jours. Depuis le Tour des Émirats arabes unis, j'ai beaucoup couru, alors c'était bien de rentrer à la maison et de m'entraîner normalement, c'est une partie du travail que j'aime, alors c'était bien d'avoir un peu de routine. Pour ces courses ardennaises, nous avons une équipe très dynamique. La forme est bonne et je pense que je peux faire quelque chose de bien mais dans l'ensemble l'équipe est très forte et nous aurons des options ce qui est toujours un avantage."Parmi elles, Hirschi n'est pas la moindre. Le lauréat de "La Flèche" en 2020 n'avait pu défendre son titre l'an dernier au sommet du Mur de Huy. Il sera de nouveau dans son élément, mais il aura son mot à dire dans Liège-Bastogne-Liège où il reste sur une 2e place en 2020 et une 6e en 2021. Les Espagnols Juan Ayuso et Marc Soler, le Norvégien Vegard Stake Laengen, le Slovène Jan Polanc et l'Italien Diego Ulissi seront leurs équipiers. Dimanche à Liège, le Néo-Zélandais George Bennett remplacera Ayuso au départ.