D'après le quotidien français Le Parisien, ASO, l'organisateur du Tour, envisage d'organiser le 107e Tour de France du 25 juillet au 16 août.

"L'option de déplacer le Tour en août n'avait pas rencontré d'hostilité particulière que ce soit auprès du diffuseur France Télévision ou des villes qui vont accueillir les départs et arrivées. Au-delà des sommes versées (80.000 euros pour une ville départ et 120.000 euros pour une arrivée) qu'elles veulent rentabiliser, aucune mairie ne voyait d'inconvénient à s'organiser pour recevoir le Tour dignement, même un peu plus tard que prévu", écrit Le Parisien.

L'Équipe évoque pour sa part un départ du Tour en août voire en septembre. "Il faudrait compter un mois à un mois et demi de délai, le temps que les coureurs puissent reprendre une activité physique normale, que les frontières puissent être ouvertes aux ressortissants non-Européens (ainsi, le vainqueur sortant, Egan Bernal, est confiné en Colombie) et qu'une ou plusieurs courses de préparation puissent avoir lieu. Il est donc vraisemblable que le Tour ne pourra pas se tenir avant la fin du mois d'août ou le début du mois de septembre, en plaçant au moins une course d'envergure comme le Critérium du Dauphiné avant", avance le quotidien sportif français.

D'après le journal espagnol Marca, le Tour aurait lieu du 2 au 25 août, et cela entraînerait un report du Tour d'Espagne, prévu du 14 août au 6 septembre, mais qui pourrait avoir lieu en septembre. Premier grand tour à avoir été reporté, le Tour d'Italie, qui devait avoir lieu du 9 au 31 mai, se tiendrait lui en octobre. Marca indique que les organisateurs des trois grands tours ont trouvé un accord.

D'après le quotidien français Le Parisien, ASO, l'organisateur du Tour, envisage d'organiser le 107e Tour de France du 25 juillet au 16 août. "L'option de déplacer le Tour en août n'avait pas rencontré d'hostilité particulière que ce soit auprès du diffuseur France Télévision ou des villes qui vont accueillir les départs et arrivées. Au-delà des sommes versées (80.000 euros pour une ville départ et 120.000 euros pour une arrivée) qu'elles veulent rentabiliser, aucune mairie ne voyait d'inconvénient à s'organiser pour recevoir le Tour dignement, même un peu plus tard que prévu", écrit Le Parisien. L'Équipe évoque pour sa part un départ du Tour en août voire en septembre. "Il faudrait compter un mois à un mois et demi de délai, le temps que les coureurs puissent reprendre une activité physique normale, que les frontières puissent être ouvertes aux ressortissants non-Européens (ainsi, le vainqueur sortant, Egan Bernal, est confiné en Colombie) et qu'une ou plusieurs courses de préparation puissent avoir lieu. Il est donc vraisemblable que le Tour ne pourra pas se tenir avant la fin du mois d'août ou le début du mois de septembre, en plaçant au moins une course d'envergure comme le Critérium du Dauphiné avant", avance le quotidien sportif français. D'après le journal espagnol Marca, le Tour aurait lieu du 2 au 25 août, et cela entraînerait un report du Tour d'Espagne, prévu du 14 août au 6 septembre, mais qui pourrait avoir lieu en septembre. Premier grand tour à avoir été reporté, le Tour d'Italie, qui devait avoir lieu du 9 au 31 mai, se tiendrait lui en octobre. Marca indique que les organisateurs des trois grands tours ont trouvé un accord.