Le maillot jaune Gastone Nencini, le maillot vert Jean Graczyk et le champion du monde en titre André Darrigade ont été présentés au légendaire ancien général, élu un an plus tôt premier président de la cinquième république de France, à 68 ans. Dans son entretien avec Nencini, De Gaulle a murmuré : " Bonne chance, vous allez gagner le Tour. " Il ne prenait pas de gros risques puisque l'Italien comptait cinq minutes d'avance, à une étape de la fin...
...

Le maillot jaune Gastone Nencini, le maillot vert Jean Graczyk et le champion du monde en titre André Darrigade ont été présentés au légendaire ancien général, élu un an plus tôt premier président de la cinquième république de France, à 68 ans. Dans son entretien avec Nencini, De Gaulle a murmuré : " Bonne chance, vous allez gagner le Tour. " Il ne prenait pas de gros risques puisque l'Italien comptait cinq minutes d'avance, à une étape de la fin... 57 ans après cette neutralisation, le peloton repasse par Colombey-les-deux-Eglises, où se déroule le sprint intermédiaire du jour. Il y a aussi la tombe de Charles De Gaulle, que des vandales ont abîmée le 27 mai, lors de la Journée nationale de la Résistance, à la consternation de la France et de Philippe De Gaulle, son fils, maintenant âgé de 95 ans, qui vit toujours à Colombey-les-deux-Eglises et a l'intention de saluer les coureurs du Tour. Qui ne s'arrêteront pas, cette fois. Le peloton démarre à 135 kilomètres de là, à Vesoul, qui a déjà organisé un départ, en 1972, le départ d'une étape menant à Auxerre et enlevée par Rini Wagtmans. La petite commune de 15.000 âmes est récompensée de l'organisation sans tache des championnats de France sur route et contre-la-montre l'année dernière. Arthur Vichot (route) et Thibaut Pinot (chrono) avaient été sacrés champions. Pinot ne participe pas à ce Tour et Vichot ne va sans doute pas se mêler à une échappée dénuée de chance. Car cette étape, qui ne compte que deux petites bosses de quatrième catégorie, est la chronique d'un sprint annoncé. À moins qu'une ou plusieurs équipes ne lancent une offensive en éventails car le fait le plus marquant de cette étape est sa direction. Le parcours ne file pas droit vers le sud et les Alpes : il fait un crochet vers le nord-ouest pour rejoindre Troyes. Par fort vent de sud-ouest, latéral donc, les spécialistes de Quick-Step pourraient se muer en tornades. Pour le même prix, cette journée estivale peut être tranquille et dans ce cas, c'est une ennuyeuse étape de 216 kilomètres qui nous attend. C'est la deuxième plus longue de ce Tour. Un choix étrange de l'organisation, qui souhaite pourtant un déroulement plus animé. La ville de Troyes aurait-elle payé beaucoup ? À moins que la spécialité culinaire de la ville, l'andouillette, une saucisse à base d'abats de porc, ne soit le plat favori de Christian Prudhomme ? Est-il amateur d'églises, de basiliques et de cathédrales, ces monuments qui font de Troyes, la ville natale du pape Urbain IV, une attraction touristique ? Ou veut-il rendre hommage aux frères Pascal, Jérôme, Régis et FrançoisSimon, des professionnels des années 80 et 90 issus de Troyes qui ont gagné diverses étapes et enfilé quelques maillots jaunes ? Le passage par Troyes ravit un Belge : Roger De Breuker, qui a battu au sprint des compatriotes Martin Van Geneugden et Willy Derboven en 1963. C'était sa deuxième victoire d'étape de ce Tour, après son succès à Angers. Ce fut le premier et le dernier haut-fait de la carrière de ce talent naturel alors âgé de 23 ans. Trois ans plus tard, il a raccroché son vélo, n'ayant jamais pu acquérir la mentalité d'un pro et se sentant mal dans le rôle de valet de Rik Van Looy. De Breuker s'est reconverti dans l'horeca sans perdre son amour du vélo. Au début des années 2000, il a même été cinq fois champion du monde en masters (catégorie nés entre 1936 et 1940). Puis, en 2005, alors qu'il avait 65 ans, la fédération belge de cyclisme l'a suspendu pour deux ans, après un contrôle positif aux amphétamines. L'explication de De Breuker : il avait consommé des pépins de potiron, pour sa prostate... Par fort vent de sud-ouest, les spécialistes de Quick-Step pourront peut-être lancer une offensive en éventails.