Le double vainqueur de la Vuelta Primoz Roglic (27 jours de course) va oublier quelque peu son échec du Tour de France, où il avait du abandonner, en remportant l'or olympique sur l'épreuve chronométrée de cyclisme. Il devance le Néerlandais Tom Dumoulin, qui n'a disputé que 12 jours de course, depuis sa pause-carrière en début d'année. Le champion du monde de la discipline en 2019, l'Australien Rohan Dennis, complète le podium. Grosse déception en revanche dans le clan belge où Wout Van Aert a coincé et doit se contenter de la 6e place. Remco Evenepoel ne termine aussi que 9e. La fraicheur était donc la clé pour briller aujourd'hui puisque si samedi, les 8 premiers sortaient du Tour de France, seul Stefan Kung, dans le top 5 du jour, sortait de la grand-messe de juillet.

L'Italien Filippo Ganna, champion du monde de la spécialité, prenait le meilleur départ, devançant de peu (0.59) le Slovène Primoz Roglic au premier pointage, après 9,7 km. Wout van Aert pointait en quatrième position, à 4.75, devancé également par le Néerlandais Tom Dumoulin (+3.26). Après 15 km, Roglic signait le meilleur chrono devant Van Aert (+0.04) et Ganna (+3.43).

null, iStock
null © iStock

Le Slovène conservait la tête à mi-parcours, devant Dumoulin (+8.39) et Ganna (+8.69). L'Australien Rohan Dennis prenait la 4e place (+9.21), Van Aert (+10.28) suivait. Roglic creusait l'écart, comptant plus de 30 secondes d'avance sur Dennis, Dumoulin et Ganna après 31,8 km, alors que Van Aert, en difficulté, se retrouvait à plus d'une minute, dépassé aussi par le Suisse Stefan Küng.

Le Slovène continuait de prendre de l'avance sur ses ses concurrents: après 37,1 km, son avantage sur Dumoulin, deuxième, passait à 42.34. La lutte pour le podium était serrée, Ganna (+44.39), Küng (+46.08) et Dennis (+49.84) pouvant encore rêver d'une médaille. Van Aert accusait 1:16 de retard. Roglic franchissait la ligne en 55:04.19. Dumoulin s'emparait de la médaille d'argent à 1:01.39. Le bronze revenait à Dennis (+1:03.90). Küng (+1:04.30) et Ganna (+1:05.74) manquaient de peu le podium.

Médaillé d'argent de l'épreuve en ligne, Van Aert devait se contenter de la sixième place à 1:40.53 de Roglic. Remco Evenepoel finissait neuvième à 2:17.08. Dixième du chrono à Rio en 2016, Roglic décroche sa première médaille olympique. Son palmarès comprend notamment deux victoires finales à la Vuelta, des étapes sur les trois Grands Tours et un succès à Liège-Bastogne-Liège. Il a aussi été vice-champion du monde du contre-la-montre en 2017.

Le double vainqueur de la Vuelta Primoz Roglic (27 jours de course) va oublier quelque peu son échec du Tour de France, où il avait du abandonner, en remportant l'or olympique sur l'épreuve chronométrée de cyclisme. Il devance le Néerlandais Tom Dumoulin, qui n'a disputé que 12 jours de course, depuis sa pause-carrière en début d'année. Le champion du monde de la discipline en 2019, l'Australien Rohan Dennis, complète le podium. Grosse déception en revanche dans le clan belge où Wout Van Aert a coincé et doit se contenter de la 6e place. Remco Evenepoel ne termine aussi que 9e. La fraicheur était donc la clé pour briller aujourd'hui puisque si samedi, les 8 premiers sortaient du Tour de France, seul Stefan Kung, dans le top 5 du jour, sortait de la grand-messe de juillet. L'Italien Filippo Ganna, champion du monde de la spécialité, prenait le meilleur départ, devançant de peu (0.59) le Slovène Primoz Roglic au premier pointage, après 9,7 km. Wout van Aert pointait en quatrième position, à 4.75, devancé également par le Néerlandais Tom Dumoulin (+3.26). Après 15 km, Roglic signait le meilleur chrono devant Van Aert (+0.04) et Ganna (+3.43). Le Slovène conservait la tête à mi-parcours, devant Dumoulin (+8.39) et Ganna (+8.69). L'Australien Rohan Dennis prenait la 4e place (+9.21), Van Aert (+10.28) suivait. Roglic creusait l'écart, comptant plus de 30 secondes d'avance sur Dennis, Dumoulin et Ganna après 31,8 km, alors que Van Aert, en difficulté, se retrouvait à plus d'une minute, dépassé aussi par le Suisse Stefan Küng. Le Slovène continuait de prendre de l'avance sur ses ses concurrents: après 37,1 km, son avantage sur Dumoulin, deuxième, passait à 42.34. La lutte pour le podium était serrée, Ganna (+44.39), Küng (+46.08) et Dennis (+49.84) pouvant encore rêver d'une médaille. Van Aert accusait 1:16 de retard. Roglic franchissait la ligne en 55:04.19. Dumoulin s'emparait de la médaille d'argent à 1:01.39. Le bronze revenait à Dennis (+1:03.90). Küng (+1:04.30) et Ganna (+1:05.74) manquaient de peu le podium. Médaillé d'argent de l'épreuve en ligne, Van Aert devait se contenter de la sixième place à 1:40.53 de Roglic. Remco Evenepoel finissait neuvième à 2:17.08. Dixième du chrono à Rio en 2016, Roglic décroche sa première médaille olympique. Son palmarès comprend notamment deux victoires finales à la Vuelta, des étapes sur les trois Grands Tours et un succès à Liège-Bastogne-Liège. Il a aussi été vice-champion du monde du contre-la-montre en 2017.