Tadej Pogacar disposera d'une solide formation pour l'épauler, mais Trentin sera remplacé par Hirschi pour cause de covid

La formation UAE Emirates a dévoilé lundi matin sa sélection pour le Tour de France, qui débute vendredi à Copenhague. Tadej Pogacar, double tenant du titre, sera l'homme à battre sur cette 109e édition de la Grande Boucle, d'autant plus que le jeune Slovène de 23 ans dispose d'une solide équipe à ses côtés.

"C'est déjà mon 3e Tour et je suis vraiment impatient d'y être", a déclaré Pogacar. "Nous avons travaillé très dur en équipe afin d'être prêts pour ces trois semaines. Nous espérons pouvoir offrir une course passionnante. La saison est positive jusqu'ici et nous espérons continuer sur notre lancée. Nous savons que ce sera loin d'être facile et que de nombreux défis nous attendent mais c'est ce qui fait la magie du Tour."

"Pogi" sera secondé en montagne par son lieutenant polonais Rafal Majka, avec lequel il a dominé le dernier Tour de Slovénie. L'Espagnol Marc Soler, vainqueur de Paris-Nice 2018, l'Américain Brandon McNulty et le Néo-Zélandais George Bennett seront d'autres atouts majeurs lorsque la route s'élèvera. Matteo Trentin devait faire partie de la sélection au contraire du Suisse Marc Hirschi, vainqueur d'étape en 2020. L'Italien a été contrôlé positif au Covid et laisse donc sa place au vainqueur de la Flèche Wallonne 2020, qui devra aussi protéger Pogacar dans la dangereuse 5e étape, qui empruntera les redoutables pavés de Paris-Roubaix.

L'équipe est complétée par le Norvégien Vegard Stake Laengen et le Danois Mikkel Bjerg, à qui reviendra davantage le rôle d'équipier dans la plaine. La sélection UAE Emirates : Tadej Pogacar (Slo), Marc Soler (Esp), Brandon McNulty (USA), George Bennett (N-Z), Matteo Trentin (Ita), Vegard Stake Laengen (Nor), Mikkel Bjerg (Dan)

Une équipe ambitieuse articulée autour de Roglic, Vingegaard pour le général et Van Aert pour le maillot vert

Trois Belges font partie de la sélection de Jumbo-Visma pour le Tour de France, qui s'élancera le 1er juillet de Copenhague, la capitale du Danemark. La formation néerlandaise a dévoilé mardi le nom des cinq coureurs qui épauleront les trois leaders désignés que sont Wout van Aert, le Slovène Primoz Roglic et le Danois Jonas Vingegaard. Il s'agit des Belges Tiesj Benoot et Nathan Van Hooydonck, du Français Christophe Laporte, du Néerlandais Steven Kruijswijk et de l'Américain Sepp Kuss.

L'équipe visera à la fois le maillot jaune avec Roglic et Vingegaard et le maillot vert avec Wout van Aert. "Nous avons plusieurs ambitions, nous avons donc choisi des coureurs qui sont les meilleurs sur différents terrains", explique le directeur sportif Merijn Zeeman dans un communiqué de Jumbo-Visma.

Van Aert, 27 ans, va disputer son 4e Tour. Vainqueur de deux étapes en 2019 et 2020, il avait enlevé trois étapes l'année dernière: la 11e étape au Mont Ventoux, le contre-la-montre de Saint-Emilion et le sprint final sur les Champs-Elysées. Benoot, 28 ans, va prendre le départ de sa 6e Grande Boucle, la première au service de Van Aert. Ce sera le premier Tour pour Van Hooydonck, 26 ans, après deux participations au Tour d'Espagne.

Triple vainqueur de la Vuelta, Roglic, 32 ans, ne s'est jamais imposé au Tour. Il avait porté le maillot jaune pendant onze jours en 2020, avant de terminer 2e derrière Tadej Pogacar. L'année dernière, diminué par une chute dans la 3e étape, le Slovène avait abandonné après la 9e étape.

Désigné leader des Jumbo à la suite du départ de Roglic, Vingegaard, 25 ans, avait terminé 2e de sa première Grande Boucle derrière Pogacar. Roglic vient de remporter le Critérium du Dauphiné devant Vingegaard, tandis que Van Aert est reparti de l'épreuve avec le maillot vert.

Geraint Thomas leader d'INEOS Grenadiers, Ganna pour viser le jaune à Copenhague

Comme toujours depuis de nombreuses années, la formation INEOS Grenadiers, anciennement Sky, sera l'une des principales équipes du Tour de France. La formation britannique disposera d'une très solide sélection de huit coureurs, articulée autour du Gallois Geraint Thomas, vainqueur final en 2018.

Thomas, 36 ans, arrive d'ailleurs sur la Grande Boucle en forme et en confiance après avoir remporté le Tour de Suisse.

Triple vainqueur d'étape l'année de son sacre, le Britannique pourrait partager le leadership avec son compatriote Adam Yates et le Colombien Daniel Felipe Martinez, vainqueur du Tour du Pays basque. La formation dirigée par Sir Dave Brailsford disposera d'autres atouts majeurs avec l'Italien Filippo Ganna et le Britannique Tom Pidcock, qui vont découvrir le Tour. "Ce sont des coureurs phénoménaux qui ont déjà une grande carrière. Ils sont prêts à laisser leur marque sur cette course."

Double champion du monde en titre du contre-la-montre, Ganna a remporté la bagatelle de six étapes en deux participations sur le Tour d'Italie (4 en 2020 et 2 en 2021). L'Italien de 25 ans va désormais se frotter aux exigences du Tour. Capable de s'illustrer sur toutes les routes, le jeune Tom Pidcock, 22 ans, est champion olympique de VTT et champion du monde de cyclocross. Vainqueur de la Flèche Brabançonne en 2021, il attend encore de signer un premier succès retentissant sur la route. Pour parvenir à s'imposer, ces leaders pourront compter sur trois solides équipiers avec l'Espagnol Jonathan Castroviejo en montagne et le Néerlandais Dylan Van Baarle et le Britannique Luke Rowe dans la plaine. Le Polonais Michal Kwiatkowski, victime d'une déchirure musculaire, ne figure pas dans la sélection.

La sélection INEOS Grenadiers : Geraint Thomas (G-B), Daniel Felipe Martinez (Col), Adam Yates (G-B), Jonathan Castroviejo (Esp), Filippo Ganna (Ita), Tom Pidcock (G-B), Luke Rowe (G-B), Dylan van Baarle (P-B).

Enric Mas en leader unique de Movistar

Enric Mas, 2e du dernier Tour d'Espagne, sera le leader de l'équipe Movistar sur les routes du Tour de France, qui débute vendredi à Copenhague. L'Espagnol de 27 ans, qui a récemment prolongé jusque fin 2025, a pour ambition que faire mieux que les 5e et 6e places acquises en 2020 et 2021.

Mas pourra compter sur plusieurs grimpeurs de qualité. En effet, la formation espagnole, présente sur la Grande Boucle pour la 40e fois de suite, alignera aussi l'Espagnol Carlos Verona, vainqueur d'étape sur le dernier Dauphiné, le jeune coureur américain Matteo Jorgenson, qui va disputer son premier Tour à 22 ans, ou encore le Portugais Nelson Oliveira et l'Autrichien Gregor Mühlberger. Gorka Izagirre, une victoire d'étape sur la Vuelta, bénéficiera sûrement d'un rôle plus libre pour son 9e Tour. Imanol Erviti va lui disputer son 28e grand tour en carrière à 38 ans alors qu'Albert Torres, 32 ans, va découvrir le Tour.

La sélection Movistar : Enric Mas (Esp), Carlos Verona (Esp), Matteo Jorgenson (USA), Imanol Erviti (Esp), Nelson Oliveira (Por), Gorka Izagirre (Esp), Gregor Mühlberger (Aut) et Albert Torres (Esp).

Teuns, Mohoric, Caruso et Haig seront les fers de lance de Bahrain-Victorious

Dylan Teuns figure dans la sélection de huit coureurs appelés par Bahrain-Victorious à disputer le Tour de France du 1er, au départ de Copenhague, au 24 juillet prochain à Paris. Dylan Teuns, 30 ans, va disputer la Grande Boucle pour la 3e fois de sa carrière après avoir terminé 17e du classement général l'an dernier. Le Brabançon avait fini 44e de sa première édition. Il s'agira de son 7e Grand Tour.

Barhain-Victorious emmènera aussi l'Italien Damiano Caruso, le Polonais Kamil Gradek, l'Australien Jack Haig, les Slovènes Matej Mohoric et Jan Tratnik ainsi que l'Espagnol Luis Leon Sanchez et le Britannique Fred Wright.

La formation du WorldTour a de grandes ambitions pour cette 109e édition de la Grande Boucle avec Jack Haig et Damiano Caruso, misant sur l'expérience de Luis Leon Sanchez pour les guider jusqu'à Paris. Bahrain-Victorious visera aussi des victoires d'étapes, que ce soit avec Matej Mohoric, déjà vainqueur de deux tronçons du Tour l'an dernier, ou Dylan Teuns donc, qui a déjà remporté deux étapes en 2019 (à La Planche des Belles Filles) et en 2021 (au Grand Bornand). La Planche des Belles Filles sera d'ailleurs la première arrivée au sommet de l'édition 2022 lors de la 7e étape le 8 juillet.

Vlasov leader d'une équipe Bora qui n'emmène pas son sprinteur Sam Bennett

L'équipe Bora-hansgrohe, qui aura le Russe Aleksandr Vlasov pour chef de file, prendra le départ du Tour de France vendredi avec l'Allemand Maximilian Schachmann, récemment touché par le coronavirus, mais sans son sprinteur irlandais Sam Bennett.

Vainqueur de deux étapes et maillot vert en 2020, Bennett peine à retrouver son meilleur niveau depuis le début de l'année et compte un seul succès à son actif cette saison, à Eschborn-Francfort le 1er mai. Vlasov (26 ans), qui a gagné au printemps le Tour de Romandie, débutera dans le Tour de France au sein d'un groupe qui compte trois coureurs déjà vainqueurs d'étape avec les Allemands Lennard Kämna et Nils Politt (champion national ce week-end) et l'Autrichien Patrick Konrad. Les Autrichiens Felix Grossschartner (lui aussi champion de son pays) et Marco Haller et le Néerlandais Danny van Poppel complètent la sélection.

Quick.Step sans le champion du monde Alaphilippe et les champions nationaux Cavendish et Sénéchal

Double champion du monde et porteur du maillot jaune lors des trois dernières éditions du Tour de France, Julian Alaphilippe ne sera pas au départ de la 109e Grande Boucle, vendredi à Copenhague. La formation belge Quick-Step Alpha Vinyl a mis fin au suspense en dévoilant sa sélection lundi. Mark Cavendish , récent champion de Grande-Bretagne, ne fait pas non plus partie de la sélection, au contraire du champion de France Florian Sénéchal et du Belge Yves Lampaert. Sénéchal ne faisait initialement pas partie de la sélection, mais doit sa place au forfait de Tim Declercq qui a été contrôlé positif à la Covid-19.

La présence d'Alaphilippe était la principale question entourant la sélection du Wolfpack pour le Tour. "Loulou" a repris la compétition ce dimanche lors de la course en ligne des Championnats de France, deux mois après sa chute au bilan sévère (hémopneumothorax et multiples fractures des côtes et d'une omoplate) dans Liège-Bastogne-Liège.

Sa direction a visiblement estimé qu'il n'était pas prêt à entamer une course de trois semaines aussi exigeante que le Tour. Le Français de 30 ans a déjà remporté six étapes sur le Tour, au moins une lors de chaque édition depuis 2018, et a notamment porté le maillot jaune pendant 14 jours en 2019.

Lotto-Soudal chassera les étapes avec Caleb Ewan et Philippe Gilbert en têtes d'afficje

Lotto Soudal a annoncé mercredi la sélection de ses huit coureurs qui disputeront du 1er au 24 juillet la 109e édition du Tour de France cycliste. Le sprinter australien Caleb Ewan sera entouré du Sud-Africain Reinardt Janse van Rensburg, Frederik Frison, Florian Vermeersch et Brent Van Moer. Philippe Gilbert, disputera sa 12e et dernière Grande Boucle. Le Danois Andreas Kron et Tim Wellens recevront aussi leur chance de s'illustrer.

Il ne restait que deux inconnues dans cette sélection. Ce sont Reinardt Janse van Rensburg et Frederik Frison qui ont complété l'équipe. "Avec ces huit coureurs, on peut être compétitif sur presque tous les terrains dans ce Tour deF rance", estime le CEO John Lelangue.

"Avec Caleb Ewan nous avons un des coureurs les plus rapides du peloton. Il est notre meilleure chance de victoire d'étape et nous l'avons donc bien entouré avec Reinardt Janse van Rensburg, Frederik Frison, Florian Vermeersch et Brent Van Moer. Ces deux derniers auront également l'étape pavée vers Arenberg marquée d'une croix dans leur agenda. De plus, Philippe Gilbert, Andreas Kron et Tim Wellens ont prouvé qu'ils sont en bonne forme ces dernières semaines. Ils seront certainement présents dans les étapes plus difficiles et tenteront leur chance dans les échappées."

La sélection: Caleb Ewan (Aus), Reinardt Janse van Rensburg (AfS), Frederik Frison (Bel), Florian Vermeersch (Bel), Brent Van Moer (Bel), Philippe Gilbert (Bel), Andreas Kron (Dan) et Tim Wellens (Bel).

Philipsen pour les sprints et van der Poel en chasseur d'étapes

Alpecin-Fenix a dévoilé lundi sa sélection pour la 109e édition du Tour de France avec le Néerlandais Mathieu van der Poel et Jasper Philipsen comme leaders.

En 2021, pour sa première participation au Tour de France, Van der Poel avait remporté la deuxième étape, portant ensuite le maillot jaune de leader pendant six jours. Il avait ensuite abandonné pour se concentrer sur les Jeux Olympiques. Le Néerlandais sera le leader de l'équipe Alpecin-Fenix avec de nombreuses étapes qui lui correspondent lors de la première semaine. L'équipe ProTeams belge misera aussi sur Jasper Philipsen, 3e du championnat de Belgique et qui compte déjà quatre succès cette saison. Guillaume Van Keirsbulck, Edward Planckaert, le Suisse Silvan Dillier, l'Allemand Alexander Krieger, l'Italien Kristian Sbaragli et l'Autrichien Michael Gogl complètent la sélection.

Meintjes et Kristoff comme leaders d'Intermarché-Wanty Gobert, Hermans absent pour des raisons probablement non-sportives

Le Sud-Africain Louis Meintjes et le Norvégien Alexander Kristoff seront les deux leaders de la formation Intermarché-Wanty Gobert sur le Tour de France après l'annonce de la sélection lundi.

L'année dernière, Meintjes avait terminé à la 14e place du classement général et tentera de se classer dans le top 10 de la Grande Boucle pour la 3e fois de sa carrière après deux 8e place en 2016 et 2017. Kristoff va lui disputer son 9e Tour de France où il totalise quatre victoires d'étape donc celle à Nice en 2020 qui lui avait permis de s'emparer du maillot jaune de leader. En 2018, il s'était également imposé sur les Champs-Élysées.

Kobe Goossens sera le seul Belge du côté d'Intermarché-Wanty Gobert pour son premier Tour. Le Néerlandais Taco van der Hoorn, le Français Adrien Petit, l'Italien Andrea Pasqualon, l'Allemand Georg Zimmermann et le Norvégien Sven Erik Bystrom complètent la sélection.

Pas de trace en revanche de Quinten Hermans, le dauphin de Remco Evenepoel à Liège-Bastogne-Liège. Une décision non-sportive probablement liée à son passage annoncé chez Alpecin-Fénix la saison prochaine.

Le quadruple vainqueur Chris Froome en soutien de Jakob Fuglsang

Le Britannique Chris Froome, quadruple vainqueur de l'épreuve, figure dans la sélection, annoncée mercredi, d'Israel-Premier Tech pour le Tour de France (1er-24 juillet).

"C'est formidable de prendre le départ de mon 10e TourdeFrance avec Israel-Premier Tech", a commenté Froome, 37 ans, qui tente de retrouver son niveau après sa grave chute survenue au Dauphiné en 2019. "J'ai travaillé exceptionnellement dur cette année et je suis impatient de donner le meilleur de moi-même. Nous avons un excellent groupe de coureurs et nous avons hâte que la bataille commence à Copenhague.

Le leader de l'équipe sera le Danois Jakob Fuglsang, qui évoluera à domicile lors des trois premières étapes disputées au Danemark. "Ce sera une expérience unique pour moi", a souligné Fuglsang, qui se dit "prêt" après sa troisième place au Tourde Suisse et sa victoire au Mercan'Tour Classic Alpes-Maritimes. "Je suis ici pour laisser ma trace sur la course et pas seulement pour être une autre paire de jambes dans le peloton."

Israel-Premier Tech alignera aussi les Canadiens Michael Woods et Hugo Houle, l'Australien Simon Clarke, le Letton Krists Neilands. Le Sud-Africain Daryl Impey, qui faisait partie de la sélection initiale est remplacé par l'Israélien Guy Niv. La veille c'était le compatriote de ce dernier Omer Goldstein qui avait dû céder sa place au Canadien Guillaume Boivin.

Groupama FDJ comptera sur le trio Gaudu - Pinot et Küng

La formation Groupama-FDJ comptera, elle, sur les Français Thibaut Pinot et David Gaudu. Pinot, 32 ans, revient sur le Tour après avoir manqué l'édition 2021. Le Franc-Comtois retrouve des couleurs après des saisons difficiles, comme le témoigne sa victoire dans la 7e étape du Tourde Suisse. Gaudu, 25 ans, 11e l'an passé, a engrangé de la confiance avec une victoire d'étape au Critérium du Dauphiné.

Avec le Suisse Stefan Küng, champion d'Europe du contre-la-montre, la formation dispose d'un candidat au premier maillot jaune, attribué au terme d'un chrono de 13,2 km à Copenhague.

Les Français Olivier Le Gac et Valentin Madouas, troisième du Tour des Flandres, le Canadien Antoine Duchesne, le Luxembourgeois Kevin Geniets et l'Australien Michael Storer complètent la sélection.

Pas de trace de Bruno Armirail qui a décidé d'oublier cette déception en remportant le titre de champion de France de contre-la-montre ce jeudi soir.

Jasper Stuyen, seul Belge d'une sélection Trek où Mads Pedersen aura à coeur de briller dans son Danemark natal

L'équipe Trek-Segafredo visera principalement les victoires d'étape sur les routes de la 109e édition du Tour de France, qui débute vendredi à Copenhague. Pour y parvenir, la formation américaine disposera de plusieurs atouts dans son jeu, avec notamment le Danois Mads Pedersen, désireux de s'illustrer dans son pays natal lors des trois premières journées, le Néerlandais Bauke Mollema ou encore Jasper Stuyven.

"Le but est d'enlever au moins une étape mais je pense qu'avec le groupe dont nous disposons, nous pouvons faire plus", a lancé le directeur sportif Kim Andersen, cité par son équipe au moment de dévoiler sa sélection. "C'est clair que nous allons tout faire pour que Mads puisse s'imposer au Danemark. Il va tenter de faire un très bon chrono vendredi puis nous verrons si le maillot jaune est à notre portée."

Jasper Stuyven, qui débutera son 6e Tour, aura, avec la 5e étape sur les routes de Paris-Roubaix, un terrain propice à l'expression de ses qualités. Le Belge, vainqueur de Milan-Sanremo, tentera d'ajouter un 2e succès sur les routes d'un grand Tour après avoir enlevé une étape sur la Vuelta en 2015. Outre Pedersen et Stuyven, tous les autres membres de la formation WorldTour semblent pouvoir viser une victoire d'étape.

Bauke Mollema et Giulio Ciccone peuvent y parvenir en montagne. Le Néerlandais a d'ailleurs enlevé une étape en 2021 alors que le grimpeur de poche italien a décroché un succès sur le dernier Giro. Lui aussi vainqueur d'une étape, à Oyonnax en 2014, l'expérimenté français Tony Gallopin, 34 ans, va entamer son 10e Tour.

Son expérience servira au jeune et talentueux coureur américain Quinn Simmons. Vainqueur du Tour de Wallonie en 2021, il va faire ses débuts sur la Grande Boucle, à l'instar de son équipier luxembourgeois Alex Kirsch. La sélection est ponctuée par le Letton Toms Skujins.

La sélection Trek-Segafredo : Mads Pedersen (Dan), Bauke Mollema (P-B), Jasper Stuyven (Bel), Giulio Ciccone (Ita), Alex Kirsch (Lux), Toms Skujins (Let), Quinn Simmons (USA), Tony Gallopin (Fra)

BikeExchange sans Simon Yates visera les sprints avec Groenewegen et Matthews

L'équipe BikeExchange place le Néerlandais Dylan Groenewegen et l'Australien Michael Matthews en têtes d'affiche de son groupe qui participera à partir du 1er juillet au Tour de France.

Le Britannique Simon Yates, vainqueur de la Vuelta 2018, n'est pas aligné par la formation australienne qui a annoncé vendredi les noms de ses huit titulaires. "Les victoires d'étapes sont notre principal objectif cette année", a déclaré vendredi le manager général Brent Copeland en présentant son groupe qui comporte un seul néophyte, l'Australien Nick Schultz (27 ans).

"J'ai hâte de revenir dans le Tour de France. La dernière fois que j'ai couru, c'était en 2019", a relevé Groenewegen, quatre fois vainqueur d'étape entre 2017 et 2019. "J'attends avec impatience la deuxième étape au Danemark, j'espère qu'il n'y aura pas trop de vent pour qu'elle puisse finir au sprint", a ajouté le Néerlandais, qui compte cinq succès cette saison.

L'équipe BikeExchange au Tour de France (1er au 24 juillet) sera composée de Jack Bauer (N-Z), Luke Durbridge (Aus), Dylan Groenewegen (P-B), Amund Grøndahl Jansen (Nor), Chris Juul-Jensen (Dan), Michael Matthews (Aus), Luka Mezgec (Sln), Nick Schultz (Aus).

AG2R articulée autour de Ben O'Connor ne fera pas appel à Greg Van Avermaet, qui ne disputera pas de 10e Tour

L'équipe AG2R Citroën sera articulée autour de son leader australien Ben O'Connor dans le prochain Tour de France (1er-24 juillet), avec le Luxembourgeois Bob Jungels mais sans l'ex-maillot jaune et champion olympique de Rio Greg Van Avermaet.

Quatrième du Tour l'an passé, O'Connor (26 ans) disputera pour la deuxième fois le Tour. La formation de Vincent Lavenu, qui a annoncé jeudi la composition de son groupe, a fait confiance à Jungels, revenu en forme lors du récent Tourde Suisse. Elle a fait appel aussi à Geoffrey Bouchard, qui découvrira à l'âge de 30 ans le Tour après avoir enlevé le classement de la montagne de la Vuelta puis du Giro.

Avec Bouchard, le Belge Stan Dewulf est le seul autre néophyte du groupe qui a intégré Mikaël Chérel, le seul des huit coureurs à avoir pris part en mai au Giro. Un autre Belge Oliver Naessen figure dans l'équipe qui est complétée par le Français Aurélien Paret-Peintre.

Âgé de 37 ans, Van Avermaet a gagné deux étapes du Tour en 2015 et 2016 et porté le maillot jaune durant 11 jours (en 2016 et 2018). Il a disputé le TourdeFrance à neuf reprises (2009, 2014-2021), obtenant en 2018 son meilleur classement final (28e). Il n'a pas rejoint Paris qu'à une seule occasion en 2015.

L'équipe AG2R Citroën au Tour de France (1er au 24 juillet): Ben O'Connor (Aus), Geoffroy Bouchard (Fra), Mikaël Chérel (Fra), Benoît Cosnefroy (Fra), Stan Dewulf (Bel), Bob Jungels (Lux), Oliver Naesen (Bel), Aurélien Paret-Peintre (Fra).

Total Energies et des baroudeurs dont Peter Sagan

La formation TotalEnergies s'appuiera sur le Slovaque Peter Sagan pour le Tour de France qui commence vendredi à Copenhague. L'équipe française a annoncé sa sélection lundi.

Sagan, 32 ans, disputera sa 11e Grande Boucle. Septuple vainqueur du maillot vert, il compte 12 victoires d'étapes à son palmarès.

Le Français Pierre Latour, 13e et meilleur jeune en 2018, sera le leader en montagne. Avec les Français Anthony Turgis, deuxième de Milan-Sanremo, et Alexis Vuillermoz, vainqueur d'étape sur le Critérium du Dauphiné cette saison, l'équipe, invitée par les organisateurs, dispose de deux autres atouts pour les victoires d'étapes. L'Italien Daniel Oss, le Polonais Maciej Bodnar et le Français Mathieu Burgaudeau, complètent la sélection. D'abord prévu, l'Espagnol Cristian Rodriguez a été contrôlé positif à la Covid. Il cède sa place à l'expérimenté Norvégien Edvald Boassen-Hagen (35 ans) qui prendra part à son douzième Tour.

Lutsenko, septième du Tour 2021, portera les espoirs d'Astana

Astana Qazaqstan a dévoilé lundi son équipe pour le Tour de France, qui débute vendredi par un contre-la-montre à Copenhague. Trois Kazakhs, dont Alexey Lutsenko, 7e en 2021, quatre Italiens et un Américain figurent dans les rangs de la formation dirigée par Alexandre Vinokourov.

Le danger viendra donc principalement d'Alexey Lutsenko, vainqueur de la 6e étape du Tour 2020 au sommet du Mont Aigoual et 7e de la défunte édition. Le vétéran kazakh Andrey Zeits débutera lui son 20e grand Tour alors que l'Italien Simone Velasco ainsi que l'Américain Joe Dombrowski, vainqueur d'une étape sur le Giro 2021, feront leurs grands débuts sur le Tour. Dmitriy Gruzdev, seul rescapé de l'équipe de 2021 avec Lutsenko, Fabio Felline et l'imprévisible Gianni Moscon complètent l'équipe.

L'Italien Samuele Battistella, qui devait s'élancer pour sa première Grande Boucle a été contrôlé positif au Covid et a été remplacé par Aleksandr Riabushenko, le Biélorusse qui va courir sous les couleurs neutres.

La sélection Astana Qazaqstan : Aleksandr Riabushenko, Dmtriy Gruzdev (Kaz), Fabio Felline (Ita), Alexey Lutsenko (Kaz), Gianni Moscon (Ita), Joe Dombrowski (USA), Simone Velasco (Ita) et Andrey Zeits (Kaz).

Pas de Keukeleire et de Chaves, mais des baroudeurs et un ancien deuxième du Tour pour EF Education-EasyPost

EF Education-EasyPost est la dernière formation à officialiser sa sélection de huit coureurs pour le Tour de France qui s'élance vendredi de Copenhague, au Danemark, par un contre-la-montre individuel de 13 kilomètres.

Le Colombien Rigoberto Uran et le Danois Magnus Cort-Nielsen en seront les principaux protagonistes. L'Américain Neilson Powless, qui jouera aussi le classement général, Jonas Rutsch, le Suisse Stefan Bissegger, le Portugais Ruben Guerreiro et le Britannique Owain Doull complètent l'effectif.

Ce qui veut dire que ni Jens Keukeleire ni le Colombien Esteban Chaves ne seront de la partie. "Gagner des étapes sur le Tour, c'est d'un niveau différent de tout ce que vous pouvez faire en cyclisme. Cela signifie beaucoup d'être sélectionné, surtout que cette année, le Tour part du Danemark", a confié Magnus Cort-Nielsen, 28 ans, pour son quatrième Tour de France, vainqueur d'une étape en 2018.

Rigoberto Urán, 35 ans, va disputer lui son 9e Tour de France, terminant les trois dernières éditions dans le top 10: 10e l'an dernier, 8e en 2020, 7e en 2019 lui qui fut 2e en 2017. "Les meilleurs coureurs sont là, les équipes sont préparées comme jamais, avec du nouveau matériel, de nouveaux vélos. Tout le monde est concentré sur le Tour de France. On y voit de nouveaux développements. Le monde entier regarde", a commenté le Colombien. "Toutes les étapes sont difficiles et le niveau est super élevé. On va prendre les jours les uns après les autres. Cela dure un mois, durant lequel il faut avoir de la chance et rester en bonne santé. On peut parler tactique, mais un jour à la fois. Le plus important est de pouvoir bien dormir."

Amaury Capiot, seul Belge d'une équipe Arkéa-Samsic emmenée par Nairo Quintana

Amaury Capiot figure dans la sélection d'Arkéa-Samsic en vue du Tour de France, qui démarre vendredi de Copenhague. Le Colombien Nairo Quintana emmènera la formation française, qui a annoncé lundi ses huit coureurs pour la Grande Boucle.

Capiot, 29 ans, disputera le premier Grand Tour de sa carrière. "Amaury aura pour mission de protéger, rouler pour ses leaders, notamment lors des étapes de plaine. Ses qualités d'attaquant peuvent aussi lui permettre de se mettre en évidence à l'occasion des journées dites pour baroudeurs", a expliqué le directeur sportif Arnaud Gérard.

Les Français Warren Barguil, Hugo Hofstetter, Matîs Louvel et Maxime Bouet, le Polonais Lukasz Owsian et le Britannique Connor Swift complètent la sélection. L'équipe, invitée sur le tour grâce à sa deuxième place au classement des UCI ProTeams en 2021, visera "un bon classement général" avec Quintana, deuxième en 2013 et 2015 et troisième en 2016, et un succès d'étape.

Cofidis veut dynamiter les étapes de montagne avec Izagirre et Martin

Autre équipe française, Cofidis comptera sur deux leaders en montagne, l'Espagnol Ion Izagirre, ancien vainqueur d'étape, et le Français Guillaume Martin, toujours dans le top-quinze ces trois dernières années.

Le Français Bryan Coquard devait se charger des sprints avant d'être privé de départ en raison d'un test positif au Covid. Il est remplacé par Pierre-Luc Périchon.

Ses compatriotes français Benjamin Thomas, Anthony Perez et Victor Lafay ainsi que les Allemands Max Walscheid et Simon Geschke complètent la sélection.

Le Super-Combatif du Tour 2021 et Pierre Rolland comme attractions de l'équipe B&B Hotels

Invitée par l'organisation, la formation française B&B Hotels-KTM alignera six coureurs de l'Hexagone, le Super-Combatif de l'édition 2021 Franck Bonnamour, Pierre Rolland, Cyril Barthe, Alexis Gougeard, Jérémy Lecroq et Cyril Lemoine, accompagnés de l'Italien Luca Mozzato et de l'Autrichien Sebastian Schönberger.

Coureur emblématique de l'équipe, Pierre Roland, 35 ans, prendra le départ de son 13e Tour, lui qui est un habitué des échappées au long cours et s'est imposé à l'Alpe d'Huez en 2011.

La formation UAE Emirates a dévoilé lundi matin sa sélection pour le Tour de France, qui débute vendredi à Copenhague. Tadej Pogacar, double tenant du titre, sera l'homme à battre sur cette 109e édition de la Grande Boucle, d'autant plus que le jeune Slovène de 23 ans dispose d'une solide équipe à ses côtés. "C'est déjà mon 3e Tour et je suis vraiment impatient d'y être", a déclaré Pogacar. "Nous avons travaillé très dur en équipe afin d'être prêts pour ces trois semaines. Nous espérons pouvoir offrir une course passionnante. La saison est positive jusqu'ici et nous espérons continuer sur notre lancée. Nous savons que ce sera loin d'être facile et que de nombreux défis nous attendent mais c'est ce qui fait la magie du Tour." "Pogi" sera secondé en montagne par son lieutenant polonais Rafal Majka, avec lequel il a dominé le dernier Tour de Slovénie. L'Espagnol Marc Soler, vainqueur de Paris-Nice 2018, l'Américain Brandon McNulty et le Néo-Zélandais George Bennett seront d'autres atouts majeurs lorsque la route s'élèvera. Matteo Trentin devait faire partie de la sélection au contraire du Suisse Marc Hirschi, vainqueur d'étape en 2020. L'Italien a été contrôlé positif au Covid et laisse donc sa place au vainqueur de la Flèche Wallonne 2020, qui devra aussi protéger Pogacar dans la dangereuse 5e étape, qui empruntera les redoutables pavés de Paris-Roubaix. L'équipe est complétée par le Norvégien Vegard Stake Laengen et le Danois Mikkel Bjerg, à qui reviendra davantage le rôle d'équipier dans la plaine. La sélection UAE Emirates : Tadej Pogacar (Slo), Marc Soler (Esp), Brandon McNulty (USA), George Bennett (N-Z), Matteo Trentin (Ita), Vegard Stake Laengen (Nor), Mikkel Bjerg (Dan) Trois Belges font partie de la sélection de Jumbo-Visma pour le Tour de France, qui s'élancera le 1er juillet de Copenhague, la capitale du Danemark. La formation néerlandaise a dévoilé mardi le nom des cinq coureurs qui épauleront les trois leaders désignés que sont Wout van Aert, le Slovène Primoz Roglic et le Danois Jonas Vingegaard. Il s'agit des Belges Tiesj Benoot et Nathan Van Hooydonck, du Français Christophe Laporte, du Néerlandais Steven Kruijswijk et de l'Américain Sepp Kuss. L'équipe visera à la fois le maillot jaune avec Roglic et Vingegaard et le maillot vert avec Wout van Aert. "Nous avons plusieurs ambitions, nous avons donc choisi des coureurs qui sont les meilleurs sur différents terrains", explique le directeur sportif Merijn Zeeman dans un communiqué de Jumbo-Visma. Van Aert, 27 ans, va disputer son 4e Tour. Vainqueur de deux étapes en 2019 et 2020, il avait enlevé trois étapes l'année dernière: la 11e étape au Mont Ventoux, le contre-la-montre de Saint-Emilion et le sprint final sur les Champs-Elysées. Benoot, 28 ans, va prendre le départ de sa 6e Grande Boucle, la première au service de Van Aert. Ce sera le premier Tour pour Van Hooydonck, 26 ans, après deux participations au Tour d'Espagne. Triple vainqueur de la Vuelta, Roglic, 32 ans, ne s'est jamais imposé au Tour. Il avait porté le maillot jaune pendant onze jours en 2020, avant de terminer 2e derrière Tadej Pogacar. L'année dernière, diminué par une chute dans la 3e étape, le Slovène avait abandonné après la 9e étape. Désigné leader des Jumbo à la suite du départ de Roglic, Vingegaard, 25 ans, avait terminé 2e de sa première Grande Boucle derrière Pogacar. Roglic vient de remporter le Critérium du Dauphiné devant Vingegaard, tandis que Van Aert est reparti de l'épreuve avec le maillot vert. Comme toujours depuis de nombreuses années, la formation INEOS Grenadiers, anciennement Sky, sera l'une des principales équipes du Tour de France. La formation britannique disposera d'une très solide sélection de huit coureurs, articulée autour du Gallois Geraint Thomas, vainqueur final en 2018. Thomas, 36 ans, arrive d'ailleurs sur la Grande Boucle en forme et en confiance après avoir remporté le Tour de Suisse. Triple vainqueur d'étape l'année de son sacre, le Britannique pourrait partager le leadership avec son compatriote Adam Yates et le Colombien Daniel Felipe Martinez, vainqueur du Tour du Pays basque. La formation dirigée par Sir Dave Brailsford disposera d'autres atouts majeurs avec l'Italien Filippo Ganna et le Britannique Tom Pidcock, qui vont découvrir le Tour. "Ce sont des coureurs phénoménaux qui ont déjà une grande carrière. Ils sont prêts à laisser leur marque sur cette course." Double champion du monde en titre du contre-la-montre, Ganna a remporté la bagatelle de six étapes en deux participations sur le Tour d'Italie (4 en 2020 et 2 en 2021). L'Italien de 25 ans va désormais se frotter aux exigences du Tour. Capable de s'illustrer sur toutes les routes, le jeune Tom Pidcock, 22 ans, est champion olympique de VTT et champion du monde de cyclocross. Vainqueur de la Flèche Brabançonne en 2021, il attend encore de signer un premier succès retentissant sur la route. Pour parvenir à s'imposer, ces leaders pourront compter sur trois solides équipiers avec l'Espagnol Jonathan Castroviejo en montagne et le Néerlandais Dylan Van Baarle et le Britannique Luke Rowe dans la plaine. Le Polonais Michal Kwiatkowski, victime d'une déchirure musculaire, ne figure pas dans la sélection. La sélection INEOS Grenadiers : Geraint Thomas (G-B), Daniel Felipe Martinez (Col), Adam Yates (G-B), Jonathan Castroviejo (Esp), Filippo Ganna (Ita), Tom Pidcock (G-B), Luke Rowe (G-B), Dylan van Baarle (P-B).Enric Mas, 2e du dernier Tour d'Espagne, sera le leader de l'équipe Movistar sur les routes du Tour de France, qui débute vendredi à Copenhague. L'Espagnol de 27 ans, qui a récemment prolongé jusque fin 2025, a pour ambition que faire mieux que les 5e et 6e places acquises en 2020 et 2021. Mas pourra compter sur plusieurs grimpeurs de qualité. En effet, la formation espagnole, présente sur la Grande Boucle pour la 40e fois de suite, alignera aussi l'Espagnol Carlos Verona, vainqueur d'étape sur le dernier Dauphiné, le jeune coureur américain Matteo Jorgenson, qui va disputer son premier Tour à 22 ans, ou encore le Portugais Nelson Oliveira et l'Autrichien Gregor Mühlberger. Gorka Izagirre, une victoire d'étape sur la Vuelta, bénéficiera sûrement d'un rôle plus libre pour son 9e Tour. Imanol Erviti va lui disputer son 28e grand tour en carrière à 38 ans alors qu'Albert Torres, 32 ans, va découvrir le Tour. La sélection Movistar : Enric Mas (Esp), Carlos Verona (Esp), Matteo Jorgenson (USA), Imanol Erviti (Esp), Nelson Oliveira (Por), Gorka Izagirre (Esp), Gregor Mühlberger (Aut) et Albert Torres (Esp). Dylan Teuns figure dans la sélection de huit coureurs appelés par Bahrain-Victorious à disputer le Tour de France du 1er, au départ de Copenhague, au 24 juillet prochain à Paris. Dylan Teuns, 30 ans, va disputer la Grande Boucle pour la 3e fois de sa carrière après avoir terminé 17e du classement général l'an dernier. Le Brabançon avait fini 44e de sa première édition. Il s'agira de son 7e Grand Tour. Barhain-Victorious emmènera aussi l'Italien Damiano Caruso, le Polonais Kamil Gradek, l'Australien Jack Haig, les Slovènes Matej Mohoric et Jan Tratnik ainsi que l'Espagnol Luis Leon Sanchez et le Britannique Fred Wright. La formation du WorldTour a de grandes ambitions pour cette 109e édition de la Grande Boucle avec Jack Haig et Damiano Caruso, misant sur l'expérience de Luis Leon Sanchez pour les guider jusqu'à Paris. Bahrain-Victorious visera aussi des victoires d'étapes, que ce soit avec Matej Mohoric, déjà vainqueur de deux tronçons du Tour l'an dernier, ou Dylan Teuns donc, qui a déjà remporté deux étapes en 2019 (à La Planche des Belles Filles) et en 2021 (au Grand Bornand). La Planche des Belles Filles sera d'ailleurs la première arrivée au sommet de l'édition 2022 lors de la 7e étape le 8 juillet.L'équipe Bora-hansgrohe, qui aura le Russe Aleksandr Vlasov pour chef de file, prendra le départ du Tour de France vendredi avec l'Allemand Maximilian Schachmann, récemment touché par le coronavirus, mais sans son sprinteur irlandais Sam Bennett. Vainqueur de deux étapes et maillot vert en 2020, Bennett peine à retrouver son meilleur niveau depuis le début de l'année et compte un seul succès à son actif cette saison, à Eschborn-Francfort le 1er mai. Vlasov (26 ans), qui a gagné au printemps le Tour de Romandie, débutera dans le Tour de France au sein d'un groupe qui compte trois coureurs déjà vainqueurs d'étape avec les Allemands Lennard Kämna et Nils Politt (champion national ce week-end) et l'Autrichien Patrick Konrad. Les Autrichiens Felix Grossschartner (lui aussi champion de son pays) et Marco Haller et le Néerlandais Danny van Poppel complètent la sélection. Double champion du monde et porteur du maillot jaune lors des trois dernières éditions du Tour de France, Julian Alaphilippe ne sera pas au départ de la 109e Grande Boucle, vendredi à Copenhague. La formation belge Quick-Step Alpha Vinyl a mis fin au suspense en dévoilant sa sélection lundi. Mark Cavendish , récent champion de Grande-Bretagne, ne fait pas non plus partie de la sélection, au contraire du champion de France Florian Sénéchal et du Belge Yves Lampaert. Sénéchal ne faisait initialement pas partie de la sélection, mais doit sa place au forfait de Tim Declercq qui a été contrôlé positif à la Covid-19. La présence d'Alaphilippe était la principale question entourant la sélection du Wolfpack pour le Tour. "Loulou" a repris la compétition ce dimanche lors de la course en ligne des Championnats de France, deux mois après sa chute au bilan sévère (hémopneumothorax et multiples fractures des côtes et d'une omoplate) dans Liège-Bastogne-Liège. Sa direction a visiblement estimé qu'il n'était pas prêt à entamer une course de trois semaines aussi exigeante que le Tour. Le Français de 30 ans a déjà remporté six étapes sur le Tour, au moins une lors de chaque édition depuis 2018, et a notamment porté le maillot jaune pendant 14 jours en 2019.Lotto Soudal a annoncé mercredi la sélection de ses huit coureurs qui disputeront du 1er au 24 juillet la 109e édition du Tour de France cycliste. Le sprinter australien Caleb Ewan sera entouré du Sud-Africain Reinardt Janse van Rensburg, Frederik Frison, Florian Vermeersch et Brent Van Moer. Philippe Gilbert, disputera sa 12e et dernière Grande Boucle. Le Danois Andreas Kron et Tim Wellens recevront aussi leur chance de s'illustrer. Il ne restait que deux inconnues dans cette sélection. Ce sont Reinardt Janse van Rensburg et Frederik Frison qui ont complété l'équipe. "Avec ces huit coureurs, on peut être compétitif sur presque tous les terrains dans ce Tour deF rance", estime le CEO John Lelangue."Avec Caleb Ewan nous avons un des coureurs les plus rapides du peloton. Il est notre meilleure chance de victoire d'étape et nous l'avons donc bien entouré avec Reinardt Janse van Rensburg, Frederik Frison, Florian Vermeersch et Brent Van Moer. Ces deux derniers auront également l'étape pavée vers Arenberg marquée d'une croix dans leur agenda. De plus, Philippe Gilbert, Andreas Kron et Tim Wellens ont prouvé qu'ils sont en bonne forme ces dernières semaines. Ils seront certainement présents dans les étapes plus difficiles et tenteront leur chance dans les échappées."La sélection: Caleb Ewan (Aus), Reinardt Janse van Rensburg (AfS), Frederik Frison (Bel), Florian Vermeersch (Bel), Brent Van Moer (Bel), Philippe Gilbert (Bel), Andreas Kron (Dan) et Tim Wellens (Bel). Alpecin-Fenix a dévoilé lundi sa sélection pour la 109e édition du Tour de France avec le Néerlandais Mathieu van der Poel et Jasper Philipsen comme leaders. En 2021, pour sa première participation au Tour de France, Van der Poel avait remporté la deuxième étape, portant ensuite le maillot jaune de leader pendant six jours. Il avait ensuite abandonné pour se concentrer sur les Jeux Olympiques. Le Néerlandais sera le leader de l'équipe Alpecin-Fenix avec de nombreuses étapes qui lui correspondent lors de la première semaine. L'équipe ProTeams belge misera aussi sur Jasper Philipsen, 3e du championnat de Belgique et qui compte déjà quatre succès cette saison. Guillaume Van Keirsbulck, Edward Planckaert, le Suisse Silvan Dillier, l'Allemand Alexander Krieger, l'Italien Kristian Sbaragli et l'Autrichien Michael Gogl complètent la sélection. Meintjes et Kristoff comme leaders d'Intermarché-Wanty Gobert, Hermans absent pour des raisons probablement non-sportives Le Sud-Africain Louis Meintjes et le Norvégien Alexander Kristoff seront les deux leaders de la formation Intermarché-Wanty Gobert sur le Tour de France après l'annonce de la sélection lundi. L'année dernière, Meintjes avait terminé à la 14e place du classement général et tentera de se classer dans le top 10 de la Grande Boucle pour la 3e fois de sa carrière après deux 8e place en 2016 et 2017. Kristoff va lui disputer son 9e Tour de France où il totalise quatre victoires d'étape donc celle à Nice en 2020 qui lui avait permis de s'emparer du maillot jaune de leader. En 2018, il s'était également imposé sur les Champs-Élysées. Kobe Goossens sera le seul Belge du côté d'Intermarché-Wanty Gobert pour son premier Tour. Le Néerlandais Taco van der Hoorn, le Français Adrien Petit, l'Italien Andrea Pasqualon, l'Allemand Georg Zimmermann et le Norvégien Sven Erik Bystrom complètent la sélection.Pas de trace en revanche de Quinten Hermans, le dauphin de Remco Evenepoel à Liège-Bastogne-Liège. Une décision non-sportive probablement liée à son passage annoncé chez Alpecin-Fénix la saison prochaine.Le Britannique Chris Froome, quadruple vainqueur de l'épreuve, figure dans la sélection, annoncée mercredi, d'Israel-Premier Tech pour le Tour de France (1er-24 juillet)."C'est formidable de prendre le départ de mon 10e TourdeFrance avec Israel-Premier Tech", a commenté Froome, 37 ans, qui tente de retrouver son niveau après sa grave chute survenue au Dauphiné en 2019. "J'ai travaillé exceptionnellement dur cette année et je suis impatient de donner le meilleur de moi-même. Nous avons un excellent groupe de coureurs et nous avons hâte que la bataille commence à Copenhague.Le leader de l'équipe sera le Danois Jakob Fuglsang, qui évoluera à domicile lors des trois premières étapes disputées au Danemark. "Ce sera une expérience unique pour moi", a souligné Fuglsang, qui se dit "prêt" après sa troisième place au Tourde Suisse et sa victoire au Mercan'Tour Classic Alpes-Maritimes. "Je suis ici pour laisser ma trace sur la course et pas seulement pour être une autre paire de jambes dans le peloton." Israel-Premier Tech alignera aussi les Canadiens Michael Woods et Hugo Houle, l'Australien Simon Clarke, le Letton Krists Neilands. Le Sud-Africain Daryl Impey, qui faisait partie de la sélection initiale est remplacé par l'Israélien Guy Niv. La veille c'était le compatriote de ce dernier Omer Goldstein qui avait dû céder sa place au Canadien Guillaume Boivin.La formation Groupama-FDJ comptera, elle, sur les Français Thibaut Pinot et David Gaudu. Pinot, 32 ans, revient sur le Tour après avoir manqué l'édition 2021. Le Franc-Comtois retrouve des couleurs après des saisons difficiles, comme le témoigne sa victoire dans la 7e étape du Tourde Suisse. Gaudu, 25 ans, 11e l'an passé, a engrangé de la confiance avec une victoire d'étape au Critérium du Dauphiné. Avec le Suisse Stefan Küng, champion d'Europe du contre-la-montre, la formation dispose d'un candidat au premier maillot jaune, attribué au terme d'un chrono de 13,2 km à Copenhague. Les Français Olivier Le Gac et Valentin Madouas, troisième du Tour des Flandres, le Canadien Antoine Duchesne, le Luxembourgeois Kevin Geniets et l'Australien Michael Storer complètent la sélection.Pas de trace de Bruno Armirail qui a décidé d'oublier cette déception en remportant le titre de champion de France de contre-la-montre ce jeudi soir. L'équipe Trek-Segafredo visera principalement les victoires d'étape sur les routes de la 109e édition du Tour de France, qui débute vendredi à Copenhague. Pour y parvenir, la formation américaine disposera de plusieurs atouts dans son jeu, avec notamment le Danois Mads Pedersen, désireux de s'illustrer dans son pays natal lors des trois premières journées, le Néerlandais Bauke Mollema ou encore Jasper Stuyven."Le but est d'enlever au moins une étape mais je pense qu'avec le groupe dont nous disposons, nous pouvons faire plus", a lancé le directeur sportif Kim Andersen, cité par son équipe au moment de dévoiler sa sélection. "C'est clair que nous allons tout faire pour que Mads puisse s'imposer au Danemark. Il va tenter de faire un très bon chrono vendredi puis nous verrons si le maillot jaune est à notre portée." Jasper Stuyven, qui débutera son 6e Tour, aura, avec la 5e étape sur les routes de Paris-Roubaix, un terrain propice à l'expression de ses qualités. Le Belge, vainqueur de Milan-Sanremo, tentera d'ajouter un 2e succès sur les routes d'un grand Tour après avoir enlevé une étape sur la Vuelta en 2015. Outre Pedersen et Stuyven, tous les autres membres de la formation WorldTour semblent pouvoir viser une victoire d'étape. Bauke Mollema et Giulio Ciccone peuvent y parvenir en montagne. Le Néerlandais a d'ailleurs enlevé une étape en 2021 alors que le grimpeur de poche italien a décroché un succès sur le dernier Giro. Lui aussi vainqueur d'une étape, à Oyonnax en 2014, l'expérimenté français Tony Gallopin, 34 ans, va entamer son 10e Tour. Son expérience servira au jeune et talentueux coureur américain Quinn Simmons. Vainqueur du Tour de Wallonie en 2021, il va faire ses débuts sur la Grande Boucle, à l'instar de son équipier luxembourgeois Alex Kirsch. La sélection est ponctuée par le Letton Toms Skujins. La sélection Trek-Segafredo : Mads Pedersen (Dan), Bauke Mollema (P-B), Jasper Stuyven (Bel), Giulio Ciccone (Ita), Alex Kirsch (Lux), Toms Skujins (Let), Quinn Simmons (USA), Tony Gallopin (Fra) L'équipe BikeExchange place le Néerlandais Dylan Groenewegen et l'Australien Michael Matthews en têtes d'affiche de son groupe qui participera à partir du 1er juillet au Tour de France. Le Britannique Simon Yates, vainqueur de la Vuelta 2018, n'est pas aligné par la formation australienne qui a annoncé vendredi les noms de ses huit titulaires. "Les victoires d'étapes sont notre principal objectif cette année", a déclaré vendredi le manager général Brent Copeland en présentant son groupe qui comporte un seul néophyte, l'Australien Nick Schultz (27 ans). "J'ai hâte de revenir dans le Tour de France. La dernière fois que j'ai couru, c'était en 2019", a relevé Groenewegen, quatre fois vainqueur d'étape entre 2017 et 2019. "J'attends avec impatience la deuxième étape au Danemark, j'espère qu'il n'y aura pas trop de vent pour qu'elle puisse finir au sprint", a ajouté le Néerlandais, qui compte cinq succès cette saison. L'équipe BikeExchange au Tour de France (1er au 24 juillet) sera composée de Jack Bauer (N-Z), Luke Durbridge (Aus), Dylan Groenewegen (P-B), Amund Grøndahl Jansen (Nor), Chris Juul-Jensen (Dan), Michael Matthews (Aus), Luka Mezgec (Sln), Nick Schultz (Aus). L'équipe AG2R Citroën sera articulée autour de son leader australien Ben O'Connor dans le prochain Tour de France (1er-24 juillet), avec le Luxembourgeois Bob Jungels mais sans l'ex-maillot jaune et champion olympique de Rio Greg Van Avermaet. Quatrième du Tour l'an passé, O'Connor (26 ans) disputera pour la deuxième fois le Tour. La formation de Vincent Lavenu, qui a annoncé jeudi la composition de son groupe, a fait confiance à Jungels, revenu en forme lors du récent Tourde Suisse. Elle a fait appel aussi à Geoffrey Bouchard, qui découvrira à l'âge de 30 ans le Tour après avoir enlevé le classement de la montagne de la Vuelta puis du Giro. Avec Bouchard, le Belge Stan Dewulf est le seul autre néophyte du groupe qui a intégré Mikaël Chérel, le seul des huit coureurs à avoir pris part en mai au Giro. Un autre Belge Oliver Naessen figure dans l'équipe qui est complétée par le Français Aurélien Paret-Peintre. Âgé de 37 ans, Van Avermaet a gagné deux étapes du Tour en 2015 et 2016 et porté le maillot jaune durant 11 jours (en 2016 et 2018). Il a disputé le TourdeFrance à neuf reprises (2009, 2014-2021), obtenant en 2018 son meilleur classement final (28e). Il n'a pas rejoint Paris qu'à une seule occasion en 2015. L'équipe AG2R Citroën au Tour de France (1er au 24 juillet): Ben O'Connor (Aus), Geoffroy Bouchard (Fra), Mikaël Chérel (Fra), Benoît Cosnefroy (Fra), Stan Dewulf (Bel), Bob Jungels (Lux), Oliver Naesen (Bel), Aurélien Paret-Peintre (Fra). La formation TotalEnergies s'appuiera sur le Slovaque Peter Sagan pour le Tour de France qui commence vendredi à Copenhague. L'équipe française a annoncé sa sélection lundi. Sagan, 32 ans, disputera sa 11e Grande Boucle. Septuple vainqueur du maillot vert, il compte 12 victoires d'étapes à son palmarès. Le Français Pierre Latour, 13e et meilleur jeune en 2018, sera le leader en montagne. Avec les Français Anthony Turgis, deuxième de Milan-Sanremo, et Alexis Vuillermoz, vainqueur d'étape sur le Critérium du Dauphiné cette saison, l'équipe, invitée par les organisateurs, dispose de deux autres atouts pour les victoires d'étapes. L'Italien Daniel Oss, le Polonais Maciej Bodnar et le Français Mathieu Burgaudeau, complètent la sélection. D'abord prévu, l'Espagnol Cristian Rodriguez a été contrôlé positif à la Covid. Il cède sa place à l'expérimenté Norvégien Edvald Boassen-Hagen (35 ans) qui prendra part à son douzième Tour. Astana Qazaqstan a dévoilé lundi son équipe pour le Tour de France, qui débute vendredi par un contre-la-montre à Copenhague. Trois Kazakhs, dont Alexey Lutsenko, 7e en 2021, quatre Italiens et un Américain figurent dans les rangs de la formation dirigée par Alexandre Vinokourov. Le danger viendra donc principalement d'Alexey Lutsenko, vainqueur de la 6e étape du Tour 2020 au sommet du Mont Aigoual et 7e de la défunte édition. Le vétéran kazakh Andrey Zeits débutera lui son 20e grand Tour alors que l'Italien Simone Velasco ainsi que l'Américain Joe Dombrowski, vainqueur d'une étape sur le Giro 2021, feront leurs grands débuts sur le Tour. Dmitriy Gruzdev, seul rescapé de l'équipe de 2021 avec Lutsenko, Fabio Felline et l'imprévisible Gianni Moscon complètent l'équipe. L'Italien Samuele Battistella, qui devait s'élancer pour sa première Grande Boucle a été contrôlé positif au Covid et a été remplacé par Aleksandr Riabushenko, le Biélorusse qui va courir sous les couleurs neutres.La sélection Astana Qazaqstan : Aleksandr Riabushenko, Dmtriy Gruzdev (Kaz), Fabio Felline (Ita), Alexey Lutsenko (Kaz), Gianni Moscon (Ita), Joe Dombrowski (USA), Simone Velasco (Ita) et Andrey Zeits (Kaz).Pas de Keukeleire et de Chaves, mais des baroudeurs et un ancien deuxième du Tour pour EF Education-EasyPostEF Education-EasyPost est la dernière formation à officialiser sa sélection de huit coureurs pour le Tour de France qui s'élance vendredi de Copenhague, au Danemark, par un contre-la-montre individuel de 13 kilomètres. Le Colombien Rigoberto Uran et le Danois Magnus Cort-Nielsen en seront les principaux protagonistes. L'Américain Neilson Powless, qui jouera aussi le classement général, Jonas Rutsch, le Suisse Stefan Bissegger, le Portugais Ruben Guerreiro et le Britannique Owain Doull complètent l'effectif. Ce qui veut dire que ni Jens Keukeleire ni le Colombien Esteban Chaves ne seront de la partie. "Gagner des étapes sur le Tour, c'est d'un niveau différent de tout ce que vous pouvez faire en cyclisme. Cela signifie beaucoup d'être sélectionné, surtout que cette année, le Tour part du Danemark", a confié Magnus Cort-Nielsen, 28 ans, pour son quatrième Tour de France, vainqueur d'une étape en 2018. Rigoberto Urán, 35 ans, va disputer lui son 9e Tour de France, terminant les trois dernières éditions dans le top 10: 10e l'an dernier, 8e en 2020, 7e en 2019 lui qui fut 2e en 2017. "Les meilleurs coureurs sont là, les équipes sont préparées comme jamais, avec du nouveau matériel, de nouveaux vélos. Tout le monde est concentré sur le Tour de France. On y voit de nouveaux développements. Le monde entier regarde", a commenté le Colombien. "Toutes les étapes sont difficiles et le niveau est super élevé. On va prendre les jours les uns après les autres. Cela dure un mois, durant lequel il faut avoir de la chance et rester en bonne santé. On peut parler tactique, mais un jour à la fois. Le plus important est de pouvoir bien dormir." Amaury Capiot figure dans la sélection d'Arkéa-Samsic en vue du Tour de France, qui démarre vendredi de Copenhague. Le Colombien Nairo Quintana emmènera la formation française, qui a annoncé lundi ses huit coureurs pour la Grande Boucle. Capiot, 29 ans, disputera le premier Grand Tour de sa carrière. "Amaury aura pour mission de protéger, rouler pour ses leaders, notamment lors des étapes de plaine. Ses qualités d'attaquant peuvent aussi lui permettre de se mettre en évidence à l'occasion des journées dites pour baroudeurs", a expliqué le directeur sportif Arnaud Gérard. Les Français Warren Barguil, Hugo Hofstetter, Matîs Louvel et Maxime Bouet, le Polonais Lukasz Owsian et le Britannique Connor Swift complètent la sélection. L'équipe, invitée sur le tour grâce à sa deuxième place au classement des UCI ProTeams en 2021, visera "un bon classement général" avec Quintana, deuxième en 2013 et 2015 et troisième en 2016, et un succès d'étape. Autre équipe française, Cofidis comptera sur deux leaders en montagne, l'Espagnol Ion Izagirre, ancien vainqueur d'étape, et le Français Guillaume Martin, toujours dans le top-quinze ces trois dernières années. Le Français Bryan Coquard devait se charger des sprints avant d'être privé de départ en raison d'un test positif au Covid. Il est remplacé par Pierre-Luc Périchon. Ses compatriotes français Benjamin Thomas, Anthony Perez et Victor Lafay ainsi que les Allemands Max Walscheid et Simon Geschke complètent la sélection. Invitée par l'organisation, la formation française B&B Hotels-KTM alignera six coureurs de l'Hexagone, le Super-Combatif de l'édition 2021 Franck Bonnamour, Pierre Rolland, Cyril Barthe, Alexis Gougeard, Jérémy Lecroq et Cyril Lemoine, accompagnés de l'Italien Luca Mozzato et de l'Autrichien Sebastian Schönberger. Coureur emblématique de l'équipe, Pierre Roland, 35 ans, prendra le départ de son 13e Tour, lui qui est un habitué des échappées au long cours et s'est imposé à l'Alpe d'Huez en 2011.