Remco Evenepoela remporté dimanche la 8e et dernière étape du Tour de Suisse cycliste (2.UWT), le contre-la-montre individuel final disputé sur la distance de 25,6 km à Vaduz. Il s'est classé 11e du classement final de la course helvète à 4:04 de Geraint Thomas qu'il avait dévancé de 3 secondes dans l'étape.

"C'est une belle façon de finir le Tour de Suisse sur une victoire", a expliqué Remco Evenepoel. "C'était très serré à la fin. Je suis heureux et fier de gagner contre tant de très bons coureurs. J'ai beaucoup appris cette semaine au Tour de Suisse. Ce fut une semaine difficile pour moi, avec des hauts et des bas, il y avait beaucoup de difficultés, y compris les jours où j'ai perdu du temps et où j'ai manqué de fraîcheur. Dans les deux dernières étapes, j'ai commencé à me sentir mieux, la forme s'améliorait. Je savais que le classement général était fini pour moi. Nous avons donc tout concentré sur le chrono final, sachant que j'avais une chance. J'ai pu garder la puissance malgré les conditions très chaudes. J'ai pu respecter mon plan de marche et je suis très content d'avoir réussi. Cette victoire est ma première dans un contre-la-montre du WorldTour."

Remco Evenepoel a remporté à 22 ans sa 5e victoire en WorldTour dimanche et la 2e en 2022 après le Monument de Liège-Bastogne-Liège. Il compte désormais 9 bouquets cette année. "Ma victoire en Suisse (31e victoire pro) est une grande étape dans ma carrière et une victoire importante en vue des championnats nationaux de cette semaine. J'y serai très motivé."

La deuxième place de Geraint Thomas sur le chrono final lui a permis de remporter le classement final du Tour de Suisse., iStock
La deuxième place de Geraint Thomas sur le chrono final lui a permis de remporter le classement final du Tour de Suisse. © iStock

Geraint Thomas: "Je donnerai le maximum au Tour de France"

Deuxième du Tour de Suisse en 2015 derrière le Slovène Simon Spilak, le Britannique Geraint Thomas, vainqueur du Tour de France en 2018, se dit prêt à conduire son équipe INEOS Grenadiers au combat sur les routes de la Grande Boucle 2022.

"J'étais 2e du Tour de Suisse en 2015 et 5e du chrono final. Cette année, je termine 2e du contre-la-montre derrière Evenepoel et je gagne le Tour de Suisse. Je suis donc très content de mon résultat. Ce fut une course très chaude et très dure et le plus grand défi a été de bien gérer la météo. Je pense avoir toujours été dans les bons groupes. J'ai apprécié ce Tour de Suisse au sein de mon équipe que je suis prêt à conduire au Tour de France où nous serons capables de rivaliser. Nous aurons une équipe forte en France et nous sommes prêts à donner le meilleur de nous-mêmes. Je veux personnellement y aller sans stress et donner tout ce que peux. Nous aurons en tous cas plusieurs cartes pour les étapes et pour le classement général. Mais je prendrai ma chance, c'est certain. Et je suis aussi prêt à aider mon équipe. Je ne m'attendais pas vraiment à ce que la victoire arrive au Tour de Suisse et, donc, gagner est vraiment excellent. Je regrette de ne pas avoir gagné le contre-la-montre, je ne savais pas très bien où en était l'écart avec les autres. Mais, finalement, gagner le classement général est une très bonne chose. Nous avons tous très bien travaillé pendant toute la semaine en vue du Tour", a conclu le Gallois.

Remco Evenepoela remporté dimanche la 8e et dernière étape du Tour de Suisse cycliste (2.UWT), le contre-la-montre individuel final disputé sur la distance de 25,6 km à Vaduz. Il s'est classé 11e du classement final de la course helvète à 4:04 de Geraint Thomas qu'il avait dévancé de 3 secondes dans l'étape."C'est une belle façon de finir le Tour de Suisse sur une victoire", a expliqué Remco Evenepoel. "C'était très serré à la fin. Je suis heureux et fier de gagner contre tant de très bons coureurs. J'ai beaucoup appris cette semaine au Tour de Suisse. Ce fut une semaine difficile pour moi, avec des hauts et des bas, il y avait beaucoup de difficultés, y compris les jours où j'ai perdu du temps et où j'ai manqué de fraîcheur. Dans les deux dernières étapes, j'ai commencé à me sentir mieux, la forme s'améliorait. Je savais que le classement général était fini pour moi. Nous avons donc tout concentré sur le chrono final, sachant que j'avais une chance. J'ai pu garder la puissance malgré les conditions très chaudes. J'ai pu respecter mon plan de marche et je suis très content d'avoir réussi. Cette victoire est ma première dans un contre-la-montre du WorldTour." Remco Evenepoel a remporté à 22 ans sa 5e victoire en WorldTour dimanche et la 2e en 2022 après le Monument de Liège-Bastogne-Liège. Il compte désormais 9 bouquets cette année. "Ma victoire en Suisse (31e victoire pro) est une grande étape dans ma carrière et une victoire importante en vue des championnats nationaux de cette semaine. J'y serai très motivé." Deuxième du Tour de Suisse en 2015 derrière le Slovène Simon Spilak, le Britannique Geraint Thomas, vainqueur du Tour de France en 2018, se dit prêt à conduire son équipe INEOS Grenadiers au combat sur les routes de la Grande Boucle 2022."J'étais 2e du Tour de Suisse en 2015 et 5e du chrono final. Cette année, je termine 2e du contre-la-montre derrière Evenepoel et je gagne le Tour de Suisse. Je suis donc très content de mon résultat. Ce fut une course très chaude et très dure et le plus grand défi a été de bien gérer la météo. Je pense avoir toujours été dans les bons groupes. J'ai apprécié ce Tour de Suisse au sein de mon équipe que je suis prêt à conduire au Tour de France où nous serons capables de rivaliser. Nous aurons une équipe forte en France et nous sommes prêts à donner le meilleur de nous-mêmes. Je veux personnellement y aller sans stress et donner tout ce que peux. Nous aurons en tous cas plusieurs cartes pour les étapes et pour le classement général. Mais je prendrai ma chance, c'est certain. Et je suis aussi prêt à aider mon équipe. Je ne m'attendais pas vraiment à ce que la victoire arrive au Tour de Suisse et, donc, gagner est vraiment excellent. Je regrette de ne pas avoir gagné le contre-la-montre, je ne savais pas très bien où en était l'écart avec les autres. Mais, finalement, gagner le classement général est une très bonne chose. Nous avons tous très bien travaillé pendant toute la semaine en vue du Tour", a conclu le Gallois.