Tout a commencé par une victoire finale au Tour de San Juan le 2 février. Après, Remco Evenepoel s'est adjugé le Tour de l'Algarve (15 février). Pour ensuite, après la longue interruption due au coronavirus, également s'imposer au Tour de Burgos (1er août) et ce dimanche au Tour de Pologne.

En inscrivant une première course à étapes WorldTour à son palmarès à l'âge de vingt ans, six mois et quinze jours, Evenepoel est devenu le plus jeune vainqueur d'une course à étapes de cette catégorie. Il est un mois et douze jours plus jeune que Tadej Pogacar qui avait lui remporté le Tour de Californie l'an passé, à l'âge de vingt ans, sept mois et 27 jours.

Plus impressionnant encore à cet âge, il a remporté ces quatre victoires consécutives dans des courses à étapes (catégorie actuelle 2.1, 2.Pro ou WorldTour) durant la même saison. Un exploit que seuls les meilleurs coureurs de tours ont réalisé au XXIe siècle.

Et il n'y en a que quatre ! En 2018, Alejandro Valverde a remporté successivement le Tour de Valence, l'Abu Dhabi Tour (WT), le Tour de Catalogne (WT) et La Route d'Occitanie.

En 2013, Chris Froome a inscrit successivement son nom au palmarès du Critérium International, du Tour de Romandie, du Critérium du Dauphiné et du Tour de France. Le tout, après avoir remporté le Tour d'Oman en début de saison et avoir terminé deuxième de Tirreno-Adriatico.

Bradley Wiggins au Tour de France 2012, MAXPPP
Bradley Wiggins au Tour de France 2012 © MAXPPP

En 2012, après avoir terminé troisième du Tour de l'Algarve, Bradley Wiggins s'est imposé successivement à Paris-Nice, au Tour de Romandie, au Critérium du Dauphiné et au Tour de France.

Et en 2008, après une troisième place au Tour de Murcie, Alberto Contador s'est montré le plus fort au Tour de Castilla y Leon, au Tour du Pays Basque, au Tour d'Italie et au Tour d'Espagne.

Cinq et six ?

Des séries qui, qualitativement, étaient encore d'un niveau supérieur à celle qu'a réalisée Evenepoel. Mais il peut faire mieux en remportant une cinquième victoire d'affilée, en septembre, au Tirreno-Adriatico. Une série que personne n'a réalisée depuis 2000.

Et qui sait si le Brabançon ne serait pas capable de réaliser un six sur six en s'imposant au Giro, son premier grand tour. Ce serait un fait unique dans le cyclisme moderne Même les deux derniers coureurs qui ont remporté cinq fois le Tour de France, Miguel Indurain et Bernard Hinault, ont vu leur série stoppée après quatre victoires consécutives.

Égaler Merckx ?

Bien sûr, le coureur avec lequel Evenepoel est de plus en plus comparé, a fait mieux. Eddy Merckx a réalisé sa série la plus incroyable en 1971. À l'époque, il a remporté toutes les grandes et les petites courses à étapes auxquelles il a participé, soit neuf sur neuf : le Tour de Sardaigne, Paris-Nice, le Tour de Belgique, le Critérium des Grimpeurs Le Creusot, le Dauphiné Libéré, le GP du Midi Libre, le Tour de France, la Cronostaffetta et l'Escalada a Montjuich.

À cette nuance près que le Critérium des Grimpeurs, la Cronostaffetta et la course de côte de Montjuich étaient des courses à étapes qui se disputaient en un jour, avec un contre-la-montre et une étape en ligne.

Si l'on ne tient pas compte de ces courses-là, Merckx a réalisé un six sur six. Exactement le chiffre qu'Evenepoel peut égaler s'il s'impose encore à Tirreno et au Giro cette saison.

Et personne n'en serait étonné.

Tout a commencé par une victoire finale au Tour de San Juan le 2 février. Après, Remco Evenepoel s'est adjugé le Tour de l'Algarve (15 février). Pour ensuite, après la longue interruption due au coronavirus, également s'imposer au Tour de Burgos (1er août) et ce dimanche au Tour de Pologne.En inscrivant une première course à étapes WorldTour à son palmarès à l'âge de vingt ans, six mois et quinze jours, Evenepoel est devenu le plus jeune vainqueur d'une course à étapes de cette catégorie. Il est un mois et douze jours plus jeune que Tadej Pogacar qui avait lui remporté le Tour de Californie l'an passé, à l'âge de vingt ans, sept mois et 27 jours.Plus impressionnant encore à cet âge, il a remporté ces quatre victoires consécutives dans des courses à étapes (catégorie actuelle 2.1, 2.Pro ou WorldTour) durant la même saison. Un exploit que seuls les meilleurs coureurs de tours ont réalisé au XXIe siècle.Et il n'y en a que quatre ! En 2018, Alejandro Valverde a remporté successivement le Tour de Valence, l'Abu Dhabi Tour (WT), le Tour de Catalogne (WT) et La Route d'Occitanie.En 2013, Chris Froome a inscrit successivement son nom au palmarès du Critérium International, du Tour de Romandie, du Critérium du Dauphiné et du Tour de France. Le tout, après avoir remporté le Tour d'Oman en début de saison et avoir terminé deuxième de Tirreno-Adriatico.En 2012, après avoir terminé troisième du Tour de l'Algarve, Bradley Wiggins s'est imposé successivement à Paris-Nice, au Tour de Romandie, au Critérium du Dauphiné et au Tour de France.Et en 2008, après une troisième place au Tour de Murcie, Alberto Contador s'est montré le plus fort au Tour de Castilla y Leon, au Tour du Pays Basque, au Tour d'Italie et au Tour d'Espagne.Des séries qui, qualitativement, étaient encore d'un niveau supérieur à celle qu'a réalisée Evenepoel. Mais il peut faire mieux en remportant une cinquième victoire d'affilée, en septembre, au Tirreno-Adriatico. Une série que personne n'a réalisée depuis 2000.Et qui sait si le Brabançon ne serait pas capable de réaliser un six sur six en s'imposant au Giro, son premier grand tour. Ce serait un fait unique dans le cyclisme moderne Même les deux derniers coureurs qui ont remporté cinq fois le Tour de France, Miguel Indurain et Bernard Hinault, ont vu leur série stoppée après quatre victoires consécutives.Bien sûr, le coureur avec lequel Evenepoel est de plus en plus comparé, a fait mieux. Eddy Merckx a réalisé sa série la plus incroyable en 1971. À l'époque, il a remporté toutes les grandes et les petites courses à étapes auxquelles il a participé, soit neuf sur neuf : le Tour de Sardaigne, Paris-Nice, le Tour de Belgique, le Critérium des Grimpeurs Le Creusot, le Dauphiné Libéré, le GP du Midi Libre, le Tour de France, la Cronostaffetta et l'Escalada a Montjuich.À cette nuance près que le Critérium des Grimpeurs, la Cronostaffetta et la course de côte de Montjuich étaient des courses à étapes qui se disputaient en un jour, avec un contre-la-montre et une étape en ligne.Si l'on ne tient pas compte de ces courses-là, Merckx a réalisé un six sur six. Exactement le chiffre qu'Evenepoel peut égaler s'il s'impose encore à Tirreno et au Giro cette saison.Et personne n'en serait étonné.