L'anecdote révèle l'importance qu'il accorde à cette victoire. Il la considère toujours comme le tournant de sa carrière. De champion du monde " loupé de peu ", il est devenu un vainqueur. Par-dessus le marché, il a battu Peter Sagan dans un sprint en montée, ce qui rend son succès encore plus beau. Il a filé dans la Côte de Saint-Pierre à Rodez, qui fait 570 mètres à 8 %. Van Avermaet s'est attaqué au bastion slovaque à 400 mètres de l'arrivée et n'a cessé de planter ses banderilles.
...