"Le Tour ne m'intéresse pas. Beaucoup de coureurs grandissent en rêvant d'y participer un jour mais actuellement, ce n'est plus la course qui compte mais le show qui l'entoure. Ça engendre un effet pervers. Pour le moment, c'est une course à laquelle je ne veux plus prendre part. Elle ne me passionne plus. Par contre, je trépigne d'impatience des semaines avant le début du Giro, une course que je veux enlever. C'est pareil avec la Vuelta. Le Tour ne me confère plus ce sentiment. C'est une course comme une autre. "
...