La 7e et dernière étape proposait un parcours autour de San Benedetto del Tronto. La première partie, vallonnée, se disputait à un rythme rapide. Les Italiens Manuele Boaro (Astana Qazaqstan) et Alessandro Tonelli (Bardiani-CSF-Faizanè) ainsi que l'Espagnol Jorge Arcas (Movistar) ne perdaient pas de temps et partaient à l'aventure dès les premiers kilomètres.

Le trio passait la dernière bosse de cette édition, à Ripatransone, avec 2:30 d'avance sur le peloton. La suite proposait 80 km entièrement plats avant l'arrivée à San Benedetto del Tronto, avec un circuit final de 15 km à répéter cinq fois.

Alors que Tonelli se relevait peu après l'avant-dernier passage sur la ligne, Arcas et Boaro restaient devant jusqu'à 8 km de la ligne et le regroupement général.

Au sprint, Bauhaus devançait l'Italien Giacomo Nizzolo (Israel-Premier Tech) et l'Australien Kaden Groves (BikeExchange-Jayco) pour décrocher, à 27 ans, la 18e victoire de sa carrière, sa première de la saison. Tim Merlier (Alpecin-Fenix), vainqueur de la 2e étape, se classait 11e.

Tadej Pogacar s'adjuge le classement général final de Tirreno-Adriatico pour la deuxième année consécutive, une performance qui n'avait plus été réalisée depuis Vincenzo Nibali en 2012 et 2013. Le Danois Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) prend la deuxième place à 1:52, l'Espagnol Mikel Landa (Bahrain-Victorious) complète le podium à 2:33. Remco Evenepoel (Quick-Step Alpha Vinyl) finit 11e à 4:20.

Pogacar, 23 ans, signe son septième succès de la saison, après deux étapes et le général du Tour des Emirats arabes unis, les Strade Bianche ainsi la quatrième et la sixième étape de Tirreno-Adriatico. Le Slovène de 23 ans porte son compteur à 37 succès en carrière. Il s'agit de sa dixième victoire dans une course par étapes. Intraitable dans les épreuves de plusieurs jours, Pogacar a remporté sept des huit dernières courses par étapes auxquelles il a participé: depuis le Tour de France 2020, seul le Tour du Pays basque 2021 lui a échappé.

La 7e et dernière étape proposait un parcours autour de San Benedetto del Tronto. La première partie, vallonnée, se disputait à un rythme rapide. Les Italiens Manuele Boaro (Astana Qazaqstan) et Alessandro Tonelli (Bardiani-CSF-Faizanè) ainsi que l'Espagnol Jorge Arcas (Movistar) ne perdaient pas de temps et partaient à l'aventure dès les premiers kilomètres. Le trio passait la dernière bosse de cette édition, à Ripatransone, avec 2:30 d'avance sur le peloton. La suite proposait 80 km entièrement plats avant l'arrivée à San Benedetto del Tronto, avec un circuit final de 15 km à répéter cinq fois. Alors que Tonelli se relevait peu après l'avant-dernier passage sur la ligne, Arcas et Boaro restaient devant jusqu'à 8 km de la ligne et le regroupement général. Au sprint, Bauhaus devançait l'Italien Giacomo Nizzolo (Israel-Premier Tech) et l'Australien Kaden Groves (BikeExchange-Jayco) pour décrocher, à 27 ans, la 18e victoire de sa carrière, sa première de la saison. Tim Merlier (Alpecin-Fenix), vainqueur de la 2e étape, se classait 11e. Tadej Pogacar s'adjuge le classement général final de Tirreno-Adriatico pour la deuxième année consécutive, une performance qui n'avait plus été réalisée depuis Vincenzo Nibali en 2012 et 2013. Le Danois Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) prend la deuxième place à 1:52, l'Espagnol Mikel Landa (Bahrain-Victorious) complète le podium à 2:33. Remco Evenepoel (Quick-Step Alpha Vinyl) finit 11e à 4:20. Pogacar, 23 ans, signe son septième succès de la saison, après deux étapes et le général du Tour des Emirats arabes unis, les Strade Bianche ainsi la quatrième et la sixième étape de Tirreno-Adriatico. Le Slovène de 23 ans porte son compteur à 37 succès en carrière. Il s'agit de sa dixième victoire dans une course par étapes. Intraitable dans les épreuves de plusieurs jours, Pogacar a remporté sept des huit dernières courses par étapes auxquelles il a participé: depuis le Tour de France 2020, seul le Tour du Pays basque 2021 lui a échappé.