"Quelque 3.000 cyclos ont couvert la distance complète de l'épreuve, soit 244 kilomètres", précise Golazo. "Environ 7.400 participants ont choisi le parcours de 138 kilomètres et 3.950 celui de 87 kilomètres. Un millier de mountainbikers ont également pris part à l'événement."

"Nous prévoyions 2.000 à 3.000 participants de moins que l'an passé en raison des conditions météo. En 2011, le temps était superbe", rappelle-t-on. Le parcours de la classique flandrienne pour cyclos a, comme celui destiné aux professionnels, été modifié, mais l'organisateur ne pense que cela ait joué un rôle prépondérant. "Les gens veulent avant tout parcourir le tracé qu'ils verront dimanche à la télévision."

En ce qui concerne la Peter Van Petegem Classic, qui aura lieu dans deux semaines et qui passera par le mythique Mur de Grammont, comme le faisait le Tour des Flandres jusqu'en 2011, plus de 1.000 inscriptions supplémentaires ont déjà été enregistrées par rapport à l'an passé, ajoute Golazo.

Avec Belga

"Quelque 3.000 cyclos ont couvert la distance complète de l'épreuve, soit 244 kilomètres", précise Golazo. "Environ 7.400 participants ont choisi le parcours de 138 kilomètres et 3.950 celui de 87 kilomètres. Un millier de mountainbikers ont également pris part à l'événement." "Nous prévoyions 2.000 à 3.000 participants de moins que l'an passé en raison des conditions météo. En 2011, le temps était superbe", rappelle-t-on. Le parcours de la classique flandrienne pour cyclos a, comme celui destiné aux professionnels, été modifié, mais l'organisateur ne pense que cela ait joué un rôle prépondérant. "Les gens veulent avant tout parcourir le tracé qu'ils verront dimanche à la télévision." En ce qui concerne la Peter Van Petegem Classic, qui aura lieu dans deux semaines et qui passera par le mythique Mur de Grammont, comme le faisait le Tour des Flandres jusqu'en 2011, plus de 1.000 inscriptions supplémentaires ont déjà été enregistrées par rapport à l'an passé, ajoute Golazo. Avec Belga