Alors qu'il était en visite avec sa femme sur le Tour de France, Rob Goris est décédé d'un arrêt cardiaque. Rien ne laissait présager sa mort. Mercredi, il était encore présent sur le plateau de 'Vive le vélo', sur la VRT.

Coureur pro depuis peu, il ne s'est adonné au cyclisme qu'à partir de 2009, remportant d'ailleurs le Championnat de Belgique des élites sans contrat un an plus tard.

Gilbert : "Il n'y a pas de mots"

Philippe Gilbert a, comme beaucoup, été choqué par le décès de Rob Goris. "Cela fait tout relativiser, il n'y a pas de mots. Rob n'avait que 30 ans, il était si jeune", a déclaré le coureur de BMC, qui a 30 ans ce jeudi, peu avant le départ de la 5e étape du Tour de France à Rouen.

Goris était membre de l'équipe Accent Jobs-Willems Veranda's, dont fait également partie Jérôme Gilbert, le frère de Philippe. "Mon frère le connaît mieux, mais je connais Rob comme un gars blagueur et qui était toujours de bonne humeur. En course, il était toujours à l'attaque, dans les premiers à s'échapper".

Egalement présent au Tour, Nick Nuyens (Saxo Bank) a aussi été très affecté par le décès de Rob Goris. "Je ne savais pas quoi penser quand j'ai appris la nouvelle ce matin", a déclaré Nuyens, qui s'est régulièrement entraîné en compagnie de Rob Goris. "Je le considère comme un second Ludo Dierckxsens. Rob a aussi débuté sa carrière de coureur cycliste sur le tard (à 27 ans, ndlr), il courait de manière offensive et c'était un vrai metteur d'ambiance. Il vivait à 100 %, peut-être même à 101% pour son job. Il va vraiment me manquer".

De l'émotion dans le peloton

Lucien Van Impe, le directeur sportif de Jobs-Willems Veranda's, est sous le choc lors de l'annonce du décès de son coureur. "Nous perdons un de nos grands metteurs d'ambiance. Rob était très bien vu dans l'équipe. Quand cela allait mal, il se souciait toujours de l'ambiance. On pouvait tout lui demander : se mettre au service des autres, aller chercher les bidons, tout", a déclaré Lucien Van Impe.

De son côté, Thierry Marichal, également directeur sportif de Rob Goris, est "sous le choc". À l'image du monde du cyclisme.

Ça chauffe sur Twitter

Gilbert, Nuyens et ses directeurs sportifs ne sont pas les seuls à avoir une pensée pour Rob Goris et ses proches. Les réactions et mots de soutien de diverses personnalités ont fusé sur le réseau social Twitter.

- Kirsten Flipkens (tennis) : "Il était encore invité à 'Vive le Vélo'
hier... C'est à n'y rien comprendre. RIP Rob Goris. Courage à la
famille et aux amis".

- Kris Peeters (ministre-président flamand) : "Très affecté par la
mort soudaine de Rob Goris. Toujours riant, enthousiaste pour le
sport. Sincères condoléances à sa compagne, sa famille et ses amis".

- Karl Vannieuwkerke (présentateur de 'Vive le Vélo') : "Et soudain, il y a le silence, un grand silence... RIP Rob"

- Andre Greipel (cycliste/Lotto-Belisol) : "Triste journée pour le cyclisme aujourd'hui. Rob Goris, un collègue et un bon coureur, est décédé la nuit dernière. RIP"

- Johan Bruyneel (cyclisme/manager RadioShack-Nissan-Trek) : "Triste d'apprendre la mort du coureur professionnel belge Rob Goris. RIP. Mes pensées à la famille et aux amis".

- Robbie McEwen (cyclisme/coach des sprinteurs chez Orica-GreenEdge) : "Très triste d'apprendre que Rob Goris est décédé la nuit dernière. De hockeyeur à cycliste professionnel - un gars très syma. RIP Rob, tu vas nous manquer".

- Cédric Vasseur (cyclisme/ancien coureur et consultant TV) : "Terrible news... Rob Goris est décédé cette nuit. Toutes mes condoléances à sa famille et ses proches"

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Alors qu'il était en visite avec sa femme sur le Tour de France, Rob Goris est décédé d'un arrêt cardiaque. Rien ne laissait présager sa mort. Mercredi, il était encore présent sur le plateau de 'Vive le vélo', sur la VRT.Coureur pro depuis peu, il ne s'est adonné au cyclisme qu'à partir de 2009, remportant d'ailleurs le Championnat de Belgique des élites sans contrat un an plus tard.Gilbert : "Il n'y a pas de mots"Philippe Gilbert a, comme beaucoup, été choqué par le décès de Rob Goris. "Cela fait tout relativiser, il n'y a pas de mots. Rob n'avait que 30 ans, il était si jeune", a déclaré le coureur de BMC, qui a 30 ans ce jeudi, peu avant le départ de la 5e étape du Tour de France à Rouen. Goris était membre de l'équipe Accent Jobs-Willems Veranda's, dont fait également partie Jérôme Gilbert, le frère de Philippe. "Mon frère le connaît mieux, mais je connais Rob comme un gars blagueur et qui était toujours de bonne humeur. En course, il était toujours à l'attaque, dans les premiers à s'échapper". Egalement présent au Tour, Nick Nuyens (Saxo Bank) a aussi été très affecté par le décès de Rob Goris. "Je ne savais pas quoi penser quand j'ai appris la nouvelle ce matin", a déclaré Nuyens, qui s'est régulièrement entraîné en compagnie de Rob Goris. "Je le considère comme un second Ludo Dierckxsens. Rob a aussi débuté sa carrière de coureur cycliste sur le tard (à 27 ans, ndlr), il courait de manière offensive et c'était un vrai metteur d'ambiance. Il vivait à 100 %, peut-être même à 101% pour son job. Il va vraiment me manquer".De l'émotion dans le pelotonLucien Van Impe, le directeur sportif de Jobs-Willems Veranda's, est sous le choc lors de l'annonce du décès de son coureur. "Nous perdons un de nos grands metteurs d'ambiance. Rob était très bien vu dans l'équipe. Quand cela allait mal, il se souciait toujours de l'ambiance. On pouvait tout lui demander : se mettre au service des autres, aller chercher les bidons, tout", a déclaré Lucien Van Impe. De son côté, Thierry Marichal, également directeur sportif de Rob Goris, est "sous le choc". À l'image du monde du cyclisme.Ça chauffe sur TwitterGilbert, Nuyens et ses directeurs sportifs ne sont pas les seuls à avoir une pensée pour Rob Goris et ses proches. Les réactions et mots de soutien de diverses personnalités ont fusé sur le réseau social Twitter. - Kirsten Flipkens (tennis) : "Il était encore invité à 'Vive le Vélo' hier... C'est à n'y rien comprendre. RIP Rob Goris. Courage à la famille et aux amis".- Kris Peeters (ministre-président flamand) : "Très affecté par la mort soudaine de Rob Goris. Toujours riant, enthousiaste pour le sport. Sincères condoléances à sa compagne, sa famille et ses amis".- Karl Vannieuwkerke (présentateur de 'Vive le Vélo') : "Et soudain, il y a le silence, un grand silence... RIP Rob"- Andre Greipel (cycliste/Lotto-Belisol) : "Triste journée pour le cyclisme aujourd'hui. Rob Goris, un collègue et un bon coureur, est décédé la nuit dernière. RIP"- Johan Bruyneel (cyclisme/manager RadioShack-Nissan-Trek) : "Triste d'apprendre la mort du coureur professionnel belge Rob Goris. RIP. Mes pensées à la famille et aux amis".- Robbie McEwen (cyclisme/coach des sprinteurs chez Orica-GreenEdge) : "Très triste d'apprendre que Rob Goris est décédé la nuit dernière. De hockeyeur à cycliste professionnel - un gars très syma. RIP Rob, tu vas nous manquer".- Cédric Vasseur (cyclisme/ancien coureur et consultant TV) : "Terrible news... Rob Goris est décédé cette nuit. Toutes mes condoléances à sa famille et ses proches" Sportfootmagazine.be, avec Belga