"Ce titre de champion du monde m'offre une nouvelle véritable reconnaissance", a confié le Remoucastrien. "Je suis à présent trentenaire, mais je me dis que si je devais m'arrêter maintenant, je pourrais être content de mon palmarès actuel. Mais rassurez-vous, ce n'est pas le cas. Je compte signer en 2014 un nouveau contrat de trois ans, si bien que je serai encore dans le peloton durant au moins cinq ans, jusqu'en 2017. Sûr et certain."

Interrogé sur une comparaison des valeurs intervenant dans la remise de ces récompenses entre un médaillé des JO et un champion du monde ou un multiple vainqueur de classiques comme Tom Boonen, le coureur de l'équipe BMC défend naturellement son sport. "Nous, nous devons être régulier toute une saison durant. Je ne veux pas dévaluer les autres sports, mais dans certaines disciplines il suffit de réaliser une seule performance dans sa vie pour être récompensé."

Devancé au référendum par Gilbert, Lionel Cox, médaillé d'argent au tir à la carabine à Londres, n'en avait cure. "Ces deux prix (prix du public et des télés-locales) sont une vraie reconnaissance. Non pas pour moi mais pour mon sport. Ma discipline est souvent sous-médiatisée, mais là on se rattrape, et ce n'est pas fini", a réagi le Liégeois avec son humour toujours aussi fin.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

"Ce titre de champion du monde m'offre une nouvelle véritable reconnaissance", a confié le Remoucastrien. "Je suis à présent trentenaire, mais je me dis que si je devais m'arrêter maintenant, je pourrais être content de mon palmarès actuel. Mais rassurez-vous, ce n'est pas le cas. Je compte signer en 2014 un nouveau contrat de trois ans, si bien que je serai encore dans le peloton durant au moins cinq ans, jusqu'en 2017. Sûr et certain." Interrogé sur une comparaison des valeurs intervenant dans la remise de ces récompenses entre un médaillé des JO et un champion du monde ou un multiple vainqueur de classiques comme Tom Boonen, le coureur de l'équipe BMC défend naturellement son sport. "Nous, nous devons être régulier toute une saison durant. Je ne veux pas dévaluer les autres sports, mais dans certaines disciplines il suffit de réaliser une seule performance dans sa vie pour être récompensé." Devancé au référendum par Gilbert, Lionel Cox, médaillé d'argent au tir à la carabine à Londres, n'en avait cure. "Ces deux prix (prix du public et des télés-locales) sont une vraie reconnaissance. Non pas pour moi mais pour mon sport. Ma discipline est souvent sous-médiatisée, mais là on se rattrape, et ce n'est pas fini", a réagi le Liégeois avec son humour toujours aussi fin. Sportfootmagazine.be, avec Belga