Peter Sagan a devancé au sprint les Italiens Jacopo Guarnieri (Astana) et Fabio Sabatini, son équipier au sein de la Liquigas qui lui a servi de rampe de lancement. Les deux premiers Belges sont Baptiste Planckaert et Tom Van Asbroeck, respectivement aux 7e et 8e places.

Tout au long de la journée, le peloton s'est montré nerveux pour cette répétition générale du Tour des Flandres, qui empruntera plusieurs routes utilisées mardi. Après une entame de course ultra-rapide (50 km/h de moyenne), la première attaque sérieuse s'est produite après 89 km de course avec Tosh Van Der Sande, Steven Van Vooren, l'Australien William Clarke et les Néerlandais Reinig Honig et Ronan van Zandbeek.

Sans Clarke, lâché dans la première ascension du Vieux Kruisberg à Renaix, les quatre leaders voyaient leur avance fondre comme neige au soleil et étaient finalement repris dans le Berendries, à 40 km du terme.

De nouvelles tentatives d'échappées se succédaient, mais la dernière, du Kazakh Dmitriy Muaravyev, était reprise à 3 km du terme. Sur la large nationale menant à Audenaerde, un regroupement d'une quarantaine de coureurs s'opérait ainsi en vue du sprint final.

Sur la Grand Place d'Audenaerde, le champion de Slovaquie imposait de justesse sa pointe de vitesse sur Guarnieri, endossant par la même occasion le maillot de leader du classement général. Avec le jeu des bonifications, Sagan devance Guarnieri de 4 secondes au général et Sabatini de 6 secondes. Planckaert et Van Asbroeck sont 8e et 9e.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Peter Sagan a devancé au sprint les Italiens Jacopo Guarnieri (Astana) et Fabio Sabatini, son équipier au sein de la Liquigas qui lui a servi de rampe de lancement. Les deux premiers Belges sont Baptiste Planckaert et Tom Van Asbroeck, respectivement aux 7e et 8e places. Tout au long de la journée, le peloton s'est montré nerveux pour cette répétition générale du Tour des Flandres, qui empruntera plusieurs routes utilisées mardi. Après une entame de course ultra-rapide (50 km/h de moyenne), la première attaque sérieuse s'est produite après 89 km de course avec Tosh Van Der Sande, Steven Van Vooren, l'Australien William Clarke et les Néerlandais Reinig Honig et Ronan van Zandbeek. Sans Clarke, lâché dans la première ascension du Vieux Kruisberg à Renaix, les quatre leaders voyaient leur avance fondre comme neige au soleil et étaient finalement repris dans le Berendries, à 40 km du terme. De nouvelles tentatives d'échappées se succédaient, mais la dernière, du Kazakh Dmitriy Muaravyev, était reprise à 3 km du terme. Sur la large nationale menant à Audenaerde, un regroupement d'une quarantaine de coureurs s'opérait ainsi en vue du sprint final. Sur la Grand Place d'Audenaerde, le champion de Slovaquie imposait de justesse sa pointe de vitesse sur Guarnieri, endossant par la même occasion le maillot de leader du classement général. Avec le jeu des bonifications, Sagan devance Guarnieri de 4 secondes au général et Sabatini de 6 secondes. Planckaert et Van Asbroeck sont 8e et 9e. Sportfootmagazine.be, avec Belga