Le parcours du chrono des Mondiaux 2012 reliera Heerlen à Valkenburg sur 46,3 km, en passant par la Sint-Remigiusstraat (1 km à 7,7%), de Bundersberg (800 m à 5,4%) et le Cauberg (1,2 km à 5,8%). Une cascade de forfaits prive le rendez-vous mondial de plusieurs grands spécialistes.

Le Suisse Fabian Cancellara, quatre fois vainqueur, s'est fait retirer une broche (clavicule) fin août et le Britannique Bradley Wiggins a renoncé au "chrono" à la fin d'une saison qui l'a vu remporter le Tour de France puis le contre-la-montre des JO de Londres. L'Australien Michael Rogers, champion du monde de 2003 à 2005, et le Britannique Chris Froome, 3e des JO, seront également absents.

Tony Martin, vainqueur des Mondiaux de contre-la-montre par équipes dimanche dernier avec Omega Pharma-QuickStep, est donc le principal candidat à sa propre succession.

L'Espagnol Alberto Contador, qui n'a jamais été médaillé aux Mondiaux, est en mesure d'accéder au podium.

Le Suédois Fredrik Kessiakoff, vainqueur du chrono de la Vuelta devant Contador, à l'aise sur les parcours exigeants, présente le profil du trouble-fête dans une hiérarchie qui doit tenir compte des deux jeunes représentants américains, Taylor Phinney (4e l'an passé) et Tejay Van Garderen, 5e du dernier Tour de France.

Thomas De Gendt et Kristof Vandewalle défendront les couleurs belges.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Le parcours du chrono des Mondiaux 2012 reliera Heerlen à Valkenburg sur 46,3 km, en passant par la Sint-Remigiusstraat (1 km à 7,7%), de Bundersberg (800 m à 5,4%) et le Cauberg (1,2 km à 5,8%). Une cascade de forfaits prive le rendez-vous mondial de plusieurs grands spécialistes. Le Suisse Fabian Cancellara, quatre fois vainqueur, s'est fait retirer une broche (clavicule) fin août et le Britannique Bradley Wiggins a renoncé au "chrono" à la fin d'une saison qui l'a vu remporter le Tour de France puis le contre-la-montre des JO de Londres. L'Australien Michael Rogers, champion du monde de 2003 à 2005, et le Britannique Chris Froome, 3e des JO, seront également absents. Tony Martin, vainqueur des Mondiaux de contre-la-montre par équipes dimanche dernier avec Omega Pharma-QuickStep, est donc le principal candidat à sa propre succession. L'Espagnol Alberto Contador, qui n'a jamais été médaillé aux Mondiaux, est en mesure d'accéder au podium. Le Suédois Fredrik Kessiakoff, vainqueur du chrono de la Vuelta devant Contador, à l'aise sur les parcours exigeants, présente le profil du trouble-fête dans une hiérarchie qui doit tenir compte des deux jeunes représentants américains, Taylor Phinney (4e l'an passé) et Tejay Van Garderen, 5e du dernier Tour de France. Thomas De Gendt et Kristof Vandewalle défendront les couleurs belges. Sportfootmagazine.be, avec Belga