Le coach fédéral Jean-Pierre Dubois espère enfin décrocher une médaille après les 5e places de Jelle Vanendert à Salzbourg en 2006 et Jérôme Baugnies à Mendrisio en 2009, la 7e place de Laurens De Vreese à Geelong en 2010 et la 9e place de Tosh Van der Sande à Copenhague en 2011.

"Stuyven aura toute l'équipe à son service", a assuré Dubois. "Afin d'être au bon rythme biologique et de manger à 6h00 avant le départ fixé à 9h00, Jasper se lève depuis une semaine plus tôt. Avec trois pro, je dispose d'une équipe forte."

"Depuis que je sais que le Mondial 2012 passera par le Cauberg, je ne vis que pour ce jour", a avoué pour sa part Stuyven, champion du monde juniors en 2009.

"Au GP de Wallonie (où il s'est classé 7e), j'ai rivalisé avec Greg Van Avermaet et Björn Leukemans sur la montée de la Citadelle de Namur. La condition ne peut pas être meilleure. Si j'ai la chance samedi d'être dans un super jour, tout sera parfait. Je pourrai alors viser l'honneur suprême."

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Le coach fédéral Jean-Pierre Dubois espère enfin décrocher une médaille après les 5e places de Jelle Vanendert à Salzbourg en 2006 et Jérôme Baugnies à Mendrisio en 2009, la 7e place de Laurens De Vreese à Geelong en 2010 et la 9e place de Tosh Van der Sande à Copenhague en 2011. "Stuyven aura toute l'équipe à son service", a assuré Dubois. "Afin d'être au bon rythme biologique et de manger à 6h00 avant le départ fixé à 9h00, Jasper se lève depuis une semaine plus tôt. Avec trois pro, je dispose d'une équipe forte." "Depuis que je sais que le Mondial 2012 passera par le Cauberg, je ne vis que pour ce jour", a avoué pour sa part Stuyven, champion du monde juniors en 2009. "Au GP de Wallonie (où il s'est classé 7e), j'ai rivalisé avec Greg Van Avermaet et Björn Leukemans sur la montée de la Citadelle de Namur. La condition ne peut pas être meilleure. Si j'ai la chance samedi d'être dans un super jour, tout sera parfait. Je pourrai alors viser l'honneur suprême." Sportfootmagazine.be, avec Belga