Aucune médaille dans les courses en ligne. C'est peu dire que la récolte ne répond pas aux attentes de la Belgique. Pourtant, ce Mondial, et en particulier l'épreuve masculine, restera dans l'histoire comme l'un des plus beaux. Grâce à Julian Alaphilippe et à un public fantastique, excepté quelques individus qui ont arrosé le Français de bière et d'insultes. Plongée au coeur de quatre jours de folie.

Au programme ? Une rencontre avec des potes belges de Mark Cavendish, qui connaissent le Britannique depuis une rencontre fortuite en 2007. Le maillot arc-en-ciel "gagné" par le Junior belge Vlad Van Mechelen, la grandeur et le fair-play de la Néerlandaise Marianne Vos, les larmes de Cian Uijtdebroeks, Biniam Grmaye le pionnier venu d'Érythrée et le triomphe de Julian Alaphilippe, pour la seconde année consécutive.

Le tout dans une ambiance de stade de foot, un an après des Mondiaux en autarcie à Imola. Oui, cette semaine, le cyclisme était bel et bien à la maison.

Retrouvez ce reportage exceptionnel en intégralité dans notre magazine de la semaine, dispo dès demain en librairie.

Aucune médaille dans les courses en ligne. C'est peu dire que la récolte ne répond pas aux attentes de la Belgique. Pourtant, ce Mondial, et en particulier l'épreuve masculine, restera dans l'histoire comme l'un des plus beaux. Grâce à Julian Alaphilippe et à un public fantastique, excepté quelques individus qui ont arrosé le Français de bière et d'insultes. Plongée au coeur de quatre jours de folie. Au programme ? Une rencontre avec des potes belges de Mark Cavendish, qui connaissent le Britannique depuis une rencontre fortuite en 2007. Le maillot arc-en-ciel "gagné" par le Junior belge Vlad Van Mechelen, la grandeur et le fair-play de la Néerlandaise Marianne Vos, les larmes de Cian Uijtdebroeks, Biniam Grmaye le pionnier venu d'Érythrée et le triomphe de Julian Alaphilippe, pour la seconde année consécutive.Le tout dans une ambiance de stade de foot, un an après des Mondiaux en autarcie à Imola. Oui, cette semaine, le cyclisme était bel et bien à la maison.