La Britannique Zoe Backstedt, fille de l'ancien vainqueur de Paris-Roubaix (2004) Magnus Backstedt, a décroché la médaille d'argent du contre-la-montre des juniores filles, mardi, aux Mondiaux de cyclisme sur route. Magnus Backstedt, qui portait lui les couleurs de la Suède, commente d'ailleurs ces Mondiaux en tant que consultant pour une chaîne de télévision. "Je n'ai pas encore eu de contact avec lui après ma course, il m'avait juste envoyé un message pour me souhaiter bonne chance ce matin", a expliqué Zoe Backstedt en conférence de presse.

ELLE COMBINE LA ROUTE ET LE CYCLOCROSS

La Britannique était l'une des favorites. Elle a échoué finalement à 11 secondes de la Russe Alena Ivanchenko. "Je suis heureuse de la médaille, mais en même temps déçue de ne pas avoir gagné. Mais dans l'ensemble, je suis très heureuse: j'ai 16 ans (elle fêtera ses 17 ans vendredi, ndlr.) et ce sont mes premiers championnats du monde."

Backstedt évolue à la fois sur route et dans les cyclocross, comme son idole, la Néerlandaise Marianne Vos. "Elle sait tout faire, tout ce que j'aimerais faire", résume la Britannique, qui a les idées claires concernant ses objectifs. "Je veux être championne du monde l'année prochaine. Je pense que je peux le faire. Et je veux m'amuser sur le vélo." En cyclocross, Backstedt évolue dans l'équipe de développement de Tormans, ce qui lui vaut de connaître la Belgique et les routes empruntées par la course en ligne samedi. "Je ferai la reconnaissance vendredi. Je connais certaines montées. Le parcours me convient, mais on verra."

La Russe Alena Ivanchenko a ajouté le titre mondial au titre européen conquis à Trente début septembre. "Je suis très heureuse de cette victoire, c'est une chouette sensation. Mais le parcours n'était pas à mon avantage, on n'a pas beaucoup de routes de la sorte en Russie. Il n'y avait pas beaucoup de montées, alors que je préfère quand il y en a." Ivanchenko aussi est active dans plusieurs disciplines: elle se partage entre la route et la piste. "Je préfère la route pour l'ambiance", a-t-elle confié.

La Britannique Zoe Backstedt, fille de l'ancien vainqueur de Paris-Roubaix (2004) Magnus Backstedt, a décroché la médaille d'argent du contre-la-montre des juniores filles, mardi, aux Mondiaux de cyclisme sur route. Magnus Backstedt, qui portait lui les couleurs de la Suède, commente d'ailleurs ces Mondiaux en tant que consultant pour une chaîne de télévision. "Je n'ai pas encore eu de contact avec lui après ma course, il m'avait juste envoyé un message pour me souhaiter bonne chance ce matin", a expliqué Zoe Backstedt en conférence de presse. La Britannique était l'une des favorites. Elle a échoué finalement à 11 secondes de la Russe Alena Ivanchenko. "Je suis heureuse de la médaille, mais en même temps déçue de ne pas avoir gagné. Mais dans l'ensemble, je suis très heureuse: j'ai 16 ans (elle fêtera ses 17 ans vendredi, ndlr.) et ce sont mes premiers championnats du monde." Backstedt évolue à la fois sur route et dans les cyclocross, comme son idole, la Néerlandaise Marianne Vos. "Elle sait tout faire, tout ce que j'aimerais faire", résume la Britannique, qui a les idées claires concernant ses objectifs. "Je veux être championne du monde l'année prochaine. Je pense que je peux le faire. Et je veux m'amuser sur le vélo." En cyclocross, Backstedt évolue dans l'équipe de développement de Tormans, ce qui lui vaut de connaître la Belgique et les routes empruntées par la course en ligne samedi. "Je ferai la reconnaissance vendredi. Je connais certaines montées. Le parcours me convient, mais on verra." La Russe Alena Ivanchenko a ajouté le titre mondial au titre européen conquis à Trente début septembre. "Je suis très heureuse de cette victoire, c'est une chouette sensation. Mais le parcours n'était pas à mon avantage, on n'a pas beaucoup de routes de la sorte en Russie. Il n'y avait pas beaucoup de montées, alors que je préfère quand il y en a." Ivanchenko aussi est active dans plusieurs disciplines: elle se partage entre la route et la piste. "Je préfère la route pour l'ambiance", a-t-elle confié.