La Belgique alignera Wout van Aert en leader, avec Tiesj Benoot, Victor Campenaerts, Tim Declercq, Remco Evenepoel, Yves Lampaert, Jasper Stuyven et Dylan Teuns lors des Mondiaux de cyclisme. Van Aert et Evenepoel disputeront le contre-la-montre.

Le coach national Sven Vanthourenhout a dévoilé sa sélection lundi à Tubize. Philippe Gilbert, dernier champion du monde belge, et Greg Van Avermaet, ancien champion olympique, sont les deux grands absents de la sélection. Ils figurent dans la liste de réserve avec Tim Merlier, Gianni Vermeersch et Tim Wellens.

Les Mondiaux de cyclisme se tiendront du 19 au 26 septembre en Belgique. Le dimanche 19 septembre, le contre-la-montre individuel élites messieurs ouvrira la semaine irisée sur un parcours de 43,3 km entre Knokke-Heist et Bruges. L'épreuve en ligne élites messieurs se disputera le dimanche 26 septembre sur 268,3 km entre Anvers et Louvain.

VANTHOURENHOUT: "CE N'EST PAS AGREABLE D'ECARTER DES CHAMPIONS COMME VAN AVERMAET ET GILBERT"

Philippe Gilbert, dernier champion du monde belge, en 2012 à Valkenburg, et Greg Van Avermaet, champion olympique 2016 à Rio, sont les deux grands absents de la sélection belge pour les Mondiaux de cyclisme organisés en Belgique du 19 au 26 septembre. "Je ne m'attendais pas à devoir décevoir l'un des deux lors de ma première année comme sélectionneur, avec un Mondial à domicile", a confié le coach national Sven Vanthourenhout, lundi, lors de la conférence de presse de présentation de sa sélection.

"Ce sont deux coureurs qui ont beaucoup compté pour nous et qui comptent encore beaucoup", a expliqué le sélectionneur. "Mais la polyvalence de Wout van Aert et la force des autres gars font qu'ils méritent d'être sélectionnés. Philippe et Greg étaient proches de la sélection. Mais ce n'est pas un message agréable à adresser à de tels champions."

"C'est évidemment une déception", a poursuivi Vanthourenhout. "Sur un tel parcours, normalement Greg joue toujours un rôle important. Philippe pareil, avec son expérience. Mais quand tu vois les autres noms de la liste, on ne peut pas les ignorer non plus." Particularité de la sélection, aucun membre de l'équipe Lotto Soudal n'a été repris, alors que Lotto est l'un des sponsors de la Fédération.

Habituels leaders de l'équipe belge lors des sélections des 10 dernières années, Greg Van Avermaet et Philippe Gilbert regarderont les Mondiaux depuis leur canapé., belga
Habituels leaders de l'équipe belge lors des sélections des 10 dernières années, Greg Van Avermaet et Philippe Gilbert regarderont les Mondiaux depuis leur canapé. © belga

PAS DE COUREUR LOTTO, POURTANT SPONSOR DE LA FEDERATION

"Normalement, Brent van Moer était une certitude après son Tour de France. Il aurait été un pion important", a expliqué le sélectionneur, à propos du jeune coureur, l'une des révélations de la saison, victime d'une fracture de la hanche fin juillet. "Tim Wellens était en balance avec Victor Campenaerts pour la dernière place. C'est un très bon coureur. Il n'a pas connu sa meilleure saison, mais était pris en considération. Nous avons essayé de composer une sélection honnête et correcte."

Et Vanthourenhout de souligner qu'il manque aussi des coureurs comme Oliver Naesen ou Sep Vanmarcke. "Faire cette sélection était un problème de luxe. J'ai dû décevoir plus de coureurs que j'en ai rendus heureux. Mais les choix ont été faits en toute conscience."

La Belgique alignera Wout van Aert en leader, avec Tiesj Benoot, Victor Campenaerts, Tim Declercq, Remco Evenepoel, Yves Lampaert, Jasper Stuyven et Dylan Teuns lors des Mondiaux de cyclisme. Van Aert et Evenepoel disputeront le contre-la-montre.Le coach national Sven Vanthourenhout a dévoilé sa sélection lundi à Tubize. Philippe Gilbert, dernier champion du monde belge, et Greg Van Avermaet, ancien champion olympique, sont les deux grands absents de la sélection. Ils figurent dans la liste de réserve avec Tim Merlier, Gianni Vermeersch et Tim Wellens. Les Mondiaux de cyclisme se tiendront du 19 au 26 septembre en Belgique. Le dimanche 19 septembre, le contre-la-montre individuel élites messieurs ouvrira la semaine irisée sur un parcours de 43,3 km entre Knokke-Heist et Bruges. L'épreuve en ligne élites messieurs se disputera le dimanche 26 septembre sur 268,3 km entre Anvers et Louvain. Philippe Gilbert, dernier champion du monde belge, en 2012 à Valkenburg, et Greg Van Avermaet, champion olympique 2016 à Rio, sont les deux grands absents de la sélection belge pour les Mondiaux de cyclisme organisés en Belgique du 19 au 26 septembre. "Je ne m'attendais pas à devoir décevoir l'un des deux lors de ma première année comme sélectionneur, avec un Mondial à domicile", a confié le coach national Sven Vanthourenhout, lundi, lors de la conférence de presse de présentation de sa sélection. "Ce sont deux coureurs qui ont beaucoup compté pour nous et qui comptent encore beaucoup", a expliqué le sélectionneur. "Mais la polyvalence de Wout van Aert et la force des autres gars font qu'ils méritent d'être sélectionnés. Philippe et Greg étaient proches de la sélection. Mais ce n'est pas un message agréable à adresser à de tels champions." "C'est évidemment une déception", a poursuivi Vanthourenhout. "Sur un tel parcours, normalement Greg joue toujours un rôle important. Philippe pareil, avec son expérience. Mais quand tu vois les autres noms de la liste, on ne peut pas les ignorer non plus." Particularité de la sélection, aucun membre de l'équipe Lotto Soudal n'a été repris, alors que Lotto est l'un des sponsors de la Fédération."Normalement, Brent van Moer était une certitude après son Tour de France. Il aurait été un pion important", a expliqué le sélectionneur, à propos du jeune coureur, l'une des révélations de la saison, victime d'une fracture de la hanche fin juillet. "Tim Wellens était en balance avec Victor Campenaerts pour la dernière place. C'est un très bon coureur. Il n'a pas connu sa meilleure saison, mais était pris en considération. Nous avons essayé de composer une sélection honnête et correcte." Et Vanthourenhout de souligner qu'il manque aussi des coureurs comme Oliver Naesen ou Sep Vanmarcke. "Faire cette sélection était un problème de luxe. J'ai dû décevoir plus de coureurs que j'en ai rendus heureux. Mais les choix ont été faits en toute conscience."