Les trois hommes ont pris quelques mètres d'avance sur le peloton après que Nibali a accéléré dans le Poggio, à 7 km de l'arrivée. Le vainqueur de Tirreno-Adriatico a été rejoint par Gerrans et puis par Cancellara.

Le trio a résisté jusqu'au bout au retour du peloton, avec à la clé une victoire de Gerrans. Le coureur de 31 ans est le second Australien vainqueur de la Primavera, après Matthew Goss, qui s'était imposé l'année dernière.

Pointé comme favori, le champion du monde Mark Cavendish a quant à lui été lâché dans l'ascension de Le Manie, à 95 km de la ligne d'arrivée.

Boonen : "Les meilleures jambes jamais eues à Milan-Sanremo"

Tom Boonen a lui pris la 22e place de Milan-Sanremo, ce qui fait de lui le premier Belge. Le leader de l'équipe Omega Pharma-Quick.Step a perdu contact avec la tête de la course à cause d'une chute qui s'est produite devant lui dans la descente du Poggio.

"J'avais de très bonnes jambes, peut-être les meilleures que j'ai jamais eues pendant Milan-Sanremo", a expliqué un Boonen déçu. "Nous avons bien contrôlé la course, l'équipe travaillait remarquablement pour moi et me ramenait à chaque fois dans le top 15 quand c'était important. Sur le Poggio, j'ai entamé la descente en 7e ou 8e position. J'étais très bien, avec mes équipiers autour de moi, et étions dans une bonne position afin de lutter pour la victoire. Mais dans la première partie de la descente, le coureur juste devant moi est tombé. J'ai dû freiner à fond et j'ai perdu 100 mètres, c'était impossible de revenir à l'avant."

"Dans tous les cas, ma forme est bonne et je suis prêt à disputer la victoire dans les courses qui viennent", a conclu optimiste l'ancien champion du monde.

Son équipier Matteo Trentin a chuté dans le dernier tournant.L'Italien a des éraflures sur tout le corps, mais les blessures ne semblent pas graves, a annoncé le manager Patrick Lefevere.

Gilbert : "Pas pu éviter la chute"

Avant le départ, beaucoup de questions entouraient l'état de forme de Philippe Gilbert. Il est difficile d'avoir une réponse claire après la course de ce samedi : une chute a empêché le champion de Belgique de disputer ses chances dans le final.

"Un coureur de la Française des Jeux (Rollin) a pris trop de risques et s'est retrouvé au sol, et je n'ai pas pu éviter la chute", a raconté Gilbert. "J'étais sur mon dos et j'ai perdu beaucoup de temps. Je savais que revenir n'aurait plus été possible."

"Les jours précédents, il y a eu beaucoup de commentaires sur ma condition. Je suis resté calme comme toujours et aujourd'hui j'étais mieux que ce à quoi je m'attendais. Dommage qu'une chute m'ait empêché d'aller plus loin, mais de telles choses arrivent dans ce sport", a conclu, résigné, le champion de Belgique.

Van Avermaet : "Mes côtes me préoccupent quelque peu"

Son équiper Greg Van Avermaet était bien placé dans le final, mais a chuté dans les derniers hectomètres de la course, le privant ainsi du sprint pour la 4e place. "J'avais les jambes pour obtenir un bon résultat, mais une manoeuvre étrange de Matteo Trentin m'a envoyé sur l'asphalte à 200 mètres de l'arrivée. Dommage, car une forte équipe BMC m'a bien entouré jusque dans le final."

"Mes côtes me préoccupent quelque peu. J'ai assez mal, mais j'espère que les conséquences seront limitées et que je serai prêt pour les prochaines courses en Belgique."

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Les trois hommes ont pris quelques mètres d'avance sur le peloton après que Nibali a accéléré dans le Poggio, à 7 km de l'arrivée. Le vainqueur de Tirreno-Adriatico a été rejoint par Gerrans et puis par Cancellara. Le trio a résisté jusqu'au bout au retour du peloton, avec à la clé une victoire de Gerrans. Le coureur de 31 ans est le second Australien vainqueur de la Primavera, après Matthew Goss, qui s'était imposé l'année dernière. Pointé comme favori, le champion du monde Mark Cavendish a quant à lui été lâché dans l'ascension de Le Manie, à 95 km de la ligne d'arrivée.Boonen : "Les meilleures jambes jamais eues à Milan-Sanremo"Tom Boonen a lui pris la 22e place de Milan-Sanremo, ce qui fait de lui le premier Belge. Le leader de l'équipe Omega Pharma-Quick.Step a perdu contact avec la tête de la course à cause d'une chute qui s'est produite devant lui dans la descente du Poggio. "J'avais de très bonnes jambes, peut-être les meilleures que j'ai jamais eues pendant Milan-Sanremo", a expliqué un Boonen déçu. "Nous avons bien contrôlé la course, l'équipe travaillait remarquablement pour moi et me ramenait à chaque fois dans le top 15 quand c'était important. Sur le Poggio, j'ai entamé la descente en 7e ou 8e position. J'étais très bien, avec mes équipiers autour de moi, et étions dans une bonne position afin de lutter pour la victoire. Mais dans la première partie de la descente, le coureur juste devant moi est tombé. J'ai dû freiner à fond et j'ai perdu 100 mètres, c'était impossible de revenir à l'avant." "Dans tous les cas, ma forme est bonne et je suis prêt à disputer la victoire dans les courses qui viennent", a conclu optimiste l'ancien champion du monde. Son équipier Matteo Trentin a chuté dans le dernier tournant.L'Italien a des éraflures sur tout le corps, mais les blessures ne semblent pas graves, a annoncé le manager Patrick Lefevere. Gilbert : "Pas pu éviter la chute" Avant le départ, beaucoup de questions entouraient l'état de forme de Philippe Gilbert. Il est difficile d'avoir une réponse claire après la course de ce samedi : une chute a empêché le champion de Belgique de disputer ses chances dans le final. "Un coureur de la Française des Jeux (Rollin) a pris trop de risques et s'est retrouvé au sol, et je n'ai pas pu éviter la chute", a raconté Gilbert. "J'étais sur mon dos et j'ai perdu beaucoup de temps. Je savais que revenir n'aurait plus été possible." "Les jours précédents, il y a eu beaucoup de commentaires sur ma condition. Je suis resté calme comme toujours et aujourd'hui j'étais mieux que ce à quoi je m'attendais. Dommage qu'une chute m'ait empêché d'aller plus loin, mais de telles choses arrivent dans ce sport", a conclu, résigné, le champion de Belgique. Van Avermaet : "Mes côtes me préoccupent quelque peu" Son équiper Greg Van Avermaet était bien placé dans le final, mais a chuté dans les derniers hectomètres de la course, le privant ainsi du sprint pour la 4e place. "J'avais les jambes pour obtenir un bon résultat, mais une manoeuvre étrange de Matteo Trentin m'a envoyé sur l'asphalte à 200 mètres de l'arrivée. Dommage, car une forte équipe BMC m'a bien entouré jusque dans le final." "Mes côtes me préoccupent quelque peu. J'ai assez mal, mais j'espère que les conséquences seront limitées et que je serai prêt pour les prochaines courses en Belgique." Sportfootmagazine.be, avec Belga