Mathieu van der Poel veut participer au Giro et au Tour cette saison. Le Néerlandais, leader de l'équipe belge Alpecin-Fenix, a également l'intention de terminer les deux courses à étapes de trois semaines. "Ce n'est pas encore totalement certain mais la combinaison du Tour d'Italie et du Tour de France est dans un coin de ma tête", a dit "MVDP" au départ de la première étape de la Semaine Coppi et Bartali mardi.

L'année dernière, le Néerlandais avait brillé sur les routes de la Grande Boucle. Vainqueur de la 2e étape, il avait ensuite porté le maillot jaune pendant six jours avant d'abandonner avant la 9e étape. Un abandon planifié, afin de se préparer pour les Jeux Olympiques, qui avait fait grincer quelques dents dans le peloton. Cette fois, le petit-fils de Raymond Poulidor veut aller au terme des deux courses.

Après une brillante rentrée samedi à Milan-Sanremo, où il a fini 3e après trois mois d'arrêt en raison de problèmes au dos, le coureur de 27 ans se prépare aux classiques printanières. Il visera notamment la victoire au Tour des Flandres, à Paris-Roubaix et l'Amstel Gold Race. Il aura ensuite trois semaines de pause avant le départ du Giro, prévu le 6 mai dans la capitale hongroise Budapest. Van der Poel estime d'ailleurs que cette première étape constitue pour lui l'occasion de revêtir le maillot rose de leader.

Mathieu van der Poel veut participer au Giro et au Tour cette saison. Le Néerlandais, leader de l'équipe belge Alpecin-Fenix, a également l'intention de terminer les deux courses à étapes de trois semaines. "Ce n'est pas encore totalement certain mais la combinaison du Tour d'Italie et du Tour de France est dans un coin de ma tête", a dit "MVDP" au départ de la première étape de la Semaine Coppi et Bartali mardi. L'année dernière, le Néerlandais avait brillé sur les routes de la Grande Boucle. Vainqueur de la 2e étape, il avait ensuite porté le maillot jaune pendant six jours avant d'abandonner avant la 9e étape. Un abandon planifié, afin de se préparer pour les Jeux Olympiques, qui avait fait grincer quelques dents dans le peloton. Cette fois, le petit-fils de Raymond Poulidor veut aller au terme des deux courses. Après une brillante rentrée samedi à Milan-Sanremo, où il a fini 3e après trois mois d'arrêt en raison de problèmes au dos, le coureur de 27 ans se prépare aux classiques printanières. Il visera notamment la victoire au Tour des Flandres, à Paris-Roubaix et l'Amstel Gold Race. Il aura ensuite trois semaines de pause avant le départ du Giro, prévu le 6 mai dans la capitale hongroise Budapest. Van der Poel estime d'ailleurs que cette première étape constitue pour lui l'occasion de revêtir le maillot rose de leader.