Le Danois Mads Pedersen (Tret-Segafredo) a remporté la 13e étape du Tour de France, qui a relié Le Bourg d'Oisans à Saint-Etienne sur une distance de 192,6 kilomètres, vendredi. Le maillot jaune du Danois Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) n'a pas été menacé au cours de cette étape de transition, disputée au lendemain des étapes alpestres.

Le champion du monde 2019 a devancé dans un sprint à trois ses compagnons d'échappée, l'Américain Fred Wright (Bahrain Victorious), 2e, et le Canadien Hugo Houle (Israel Premier Tech), 3e. Le trio faisait partie de l'échappée au long cours qui a roulé toute la journée en tête. Sept coureurs composaient ce groupe de tête jusqu'à l'accélération de Pedersen à 12,4 km de l'arrivée.

Seuls Wright et Houle ont pu suivre le Danois, qui a décroché sa 24e victoire en carrière, la première sur un grand tour, qui est aussi le 3e succès danois sur ce Tour 2022. Les autres échappés, le Suisse Stefan Küng (Groupama-FDJ), l'Américain Matteo Jorgenson (Movistar) et l'Italien Filippo Ganna (Ineos Grenadiers), ont respectivement terminé 4e, 5e et 6e.

Ce sont Ganna, Jorgenson et Küng qui ont été les premiers à allumer la mèche en sortant en début de course. Ils ont été rejoints par Wright, Houle, Pedersen et uinn Simmons pour former un groupe de sept leaders, dont l'avance tournait autour des 2 minutes. Derrière, alors que les Lotto Soudal roulaient à l'avant du peloton, au service de Caleb Ewan, l'Australien chutait dans un virage à angle droit à 71 km de l'arrivée. Il pouvait repartir mais se retrouvait vite distancé, tout comme le Néerlandais Fabio Jakobsen, le sprinter de Quick-Step Alpha Vinyl, en difficultés. Les sprinters largués, leurs équipes arrêtaient de rouler en tête de peloton.

Tout profit pour les échappés, qui allaient au bout de leur effort. Pedersen attaquait à 12,4 km. Wright et Houle prenaient sa roue. Le trio lâchait les autres échappés. A quelques mètres de l'antre des Verts de Saint-Etienne, Wout van Aert (Jumbo-Visma) a conforté son maillot vert en réglant le sprint du peloton pour la 7e place à 5:45 de Pedersen.

Le maillot jaune Jonas Vingegaard a terminé dans le peloton à la 19e place. Samedi, la 14e étape mènera le peloton de Saint-Etienne à Mende sur un parcours accidenté de 192,5 kilomètres (3.400 mètres de dénivelé positif) qui se terminera à l'aérodrome de Mende-Brenoux. Pour y arriver, il faudra franchir la côte de la Croix Neuve Montée Jalabert, une ascension pentue (3 km à 10,2 %) qui mène aux 1500 derniers mètres. Laurent Jalabert s'y était imposé le 14 juillet 1995.

Le Danois Mads Pedersen (Tret-Segafredo) a remporté la 13e étape du Tour de France, qui a relié Le Bourg d'Oisans à Saint-Etienne sur une distance de 192,6 kilomètres, vendredi. Le maillot jaune du Danois Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) n'a pas été menacé au cours de cette étape de transition, disputée au lendemain des étapes alpestres.Le champion du monde 2019 a devancé dans un sprint à trois ses compagnons d'échappée, l'Américain Fred Wright (Bahrain Victorious), 2e, et le Canadien Hugo Houle (Israel Premier Tech), 3e. Le trio faisait partie de l'échappée au long cours qui a roulé toute la journée en tête. Sept coureurs composaient ce groupe de tête jusqu'à l'accélération de Pedersen à 12,4 km de l'arrivée. Seuls Wright et Houle ont pu suivre le Danois, qui a décroché sa 24e victoire en carrière, la première sur un grand tour, qui est aussi le 3e succès danois sur ce Tour 2022. Les autres échappés, le Suisse Stefan Küng (Groupama-FDJ), l'Américain Matteo Jorgenson (Movistar) et l'Italien Filippo Ganna (Ineos Grenadiers), ont respectivement terminé 4e, 5e et 6e. Ce sont Ganna, Jorgenson et Küng qui ont été les premiers à allumer la mèche en sortant en début de course. Ils ont été rejoints par Wright, Houle, Pedersen et uinn Simmons pour former un groupe de sept leaders, dont l'avance tournait autour des 2 minutes. Derrière, alors que les Lotto Soudal roulaient à l'avant du peloton, au service de Caleb Ewan, l'Australien chutait dans un virage à angle droit à 71 km de l'arrivée. Il pouvait repartir mais se retrouvait vite distancé, tout comme le Néerlandais Fabio Jakobsen, le sprinter de Quick-Step Alpha Vinyl, en difficultés. Les sprinters largués, leurs équipes arrêtaient de rouler en tête de peloton. Tout profit pour les échappés, qui allaient au bout de leur effort. Pedersen attaquait à 12,4 km. Wright et Houle prenaient sa roue. Le trio lâchait les autres échappés. A quelques mètres de l'antre des Verts de Saint-Etienne, Wout van Aert (Jumbo-Visma) a conforté son maillot vert en réglant le sprint du peloton pour la 7e place à 5:45 de Pedersen. Le maillot jaune Jonas Vingegaard a terminé dans le peloton à la 19e place. Samedi, la 14e étape mènera le peloton de Saint-Etienne à Mende sur un parcours accidenté de 192,5 kilomètres (3.400 mètres de dénivelé positif) qui se terminera à l'aérodrome de Mende-Brenoux. Pour y arriver, il faudra franchir la côte de la Croix Neuve Montée Jalabert, une ascension pentue (3 km à 10,2 %) qui mène aux 1500 derniers mètres. Laurent Jalabert s'y était imposé le 14 juillet 1995.