Mads Pedersen, ancien champion du monde, a dominé le sprint d'un peloton restreint revenu à 2.000m de la ligne. Le Danois, 25 ans, s'adjuge la 16e victoire de sa carrière après son succès à Gand-Wevelgem l'an dernier. Kuurne-Bruxelles-Kuurne aura bien porté son nom de course de la revanche après le flop de Trek-Segafredo la veille au Circuit Het Nieuwsblad.

Pedersen a devancé le Français Anthony Turgis (Total Direct Energie) et le Britannique Tom Pidcock (INEOS Grenadiers), un autre spécialiste des labourés. Premier Belge, Jenthe Biermans (Israël Start-Up Nation) est 5e. Greg Van Avermaet (AG2R-Citroën) termine 8e et Bert Van Lerberghe (Deceuninck - Quick Step) 9e.

Six hommes ont formé la première échappée du jour avec Tom Paquot (Bingoal Wallonie-Bruxelles), Ludwig De Winter (Intermarché-Wanty Gobert Matériaux), le Polonais Maciej Bodnar et l'Autrichien Patrick Gamper (Bora-Hansgrohe), ainsi que le Norvégien Jonas Hvideberg (Uno-X Pro Cycling Team).

A 83 kilomètres de l'arrivée, dans la côte de la Houppe, au moment de la prise d'antenne, Mathieu van der Poel attaquait avec, dans sa roue, l'Equatorien Jhonatan Narvaez (INEOS Grenadiers). Les deux hommes étaient alors à 3 minutes 30 des fuyards. L'écart a rapidement fondu. Et huit coureurs se retrouvaient ensemble après le Vieux Quaremont à 60 kilomètres de l'arrivée. Le peloton était à 1 minute et demie.

Après le Kluisberg, dernière difficulté de la journée, Hvideberg parvenait à tenir le rythme de van der Poel et Narvaez, mais avec encore cinquante kilomètres à couvrir. Le Kazakh Artyom Zakharov (Astana) et Patrick Gamper recollaient de derrière ensuite.

Un petit peloton d'une vingtainte de coureurs suivait à 45 secondes de ces cinq hommes. Mais le reste de la meute n'était qu'à une trentaine de secondes plus loin. Ils seront finalement une quinzaine, avec quelques sprinters, à revenir à 20 kilomètres du but. La chasse était ouverte, à une dizaine de secondes, derrière les cinq coureurs de tête au moment du premier passage sur la ligne à 15 bornes de l'arrivée.

Le peloton restreint est revenu à 2 kilomètres de l'arrivée, sous l'impulsion du Danois Kasper Asgreen (Deceuninck - Quick Step), le vainqueur de l'an dernier, laissant la place à un sprint groupé.

A noter que Mathieu van der Poel sera encore au départ du Samyn (1.1), la course d'ouverture de la saison cycliste wallonne, mardi.

Mads Pedersen, ancien champion du monde, a dominé le sprint d'un peloton restreint revenu à 2.000m de la ligne. Le Danois, 25 ans, s'adjuge la 16e victoire de sa carrière après son succès à Gand-Wevelgem l'an dernier. Kuurne-Bruxelles-Kuurne aura bien porté son nom de course de la revanche après le flop de Trek-Segafredo la veille au Circuit Het Nieuwsblad. Pedersen a devancé le Français Anthony Turgis (Total Direct Energie) et le Britannique Tom Pidcock (INEOS Grenadiers), un autre spécialiste des labourés. Premier Belge, Jenthe Biermans (Israël Start-Up Nation) est 5e. Greg Van Avermaet (AG2R-Citroën) termine 8e et Bert Van Lerberghe (Deceuninck - Quick Step) 9e. Six hommes ont formé la première échappée du jour avec Tom Paquot (Bingoal Wallonie-Bruxelles), Ludwig De Winter (Intermarché-Wanty Gobert Matériaux), le Polonais Maciej Bodnar et l'Autrichien Patrick Gamper (Bora-Hansgrohe), ainsi que le Norvégien Jonas Hvideberg (Uno-X Pro Cycling Team). A 83 kilomètres de l'arrivée, dans la côte de la Houppe, au moment de la prise d'antenne, Mathieu van der Poel attaquait avec, dans sa roue, l'Equatorien Jhonatan Narvaez (INEOS Grenadiers). Les deux hommes étaient alors à 3 minutes 30 des fuyards. L'écart a rapidement fondu. Et huit coureurs se retrouvaient ensemble après le Vieux Quaremont à 60 kilomètres de l'arrivée. Le peloton était à 1 minute et demie. Après le Kluisberg, dernière difficulté de la journée, Hvideberg parvenait à tenir le rythme de van der Poel et Narvaez, mais avec encore cinquante kilomètres à couvrir. Le Kazakh Artyom Zakharov (Astana) et Patrick Gamper recollaient de derrière ensuite. Un petit peloton d'une vingtainte de coureurs suivait à 45 secondes de ces cinq hommes. Mais le reste de la meute n'était qu'à une trentaine de secondes plus loin. Ils seront finalement une quinzaine, avec quelques sprinters, à revenir à 20 kilomètres du but. La chasse était ouverte, à une dizaine de secondes, derrière les cinq coureurs de tête au moment du premier passage sur la ligne à 15 bornes de l'arrivée. Le peloton restreint est revenu à 2 kilomètres de l'arrivée, sous l'impulsion du Danois Kasper Asgreen (Deceuninck - Quick Step), le vainqueur de l'an dernier, laissant la place à un sprint groupé. A noter que Mathieu van der Poel sera encore au départ du Samyn (1.1), la course d'ouverture de la saison cycliste wallonne, mardi.