Iglinskiy a devancé d'une vingtaine de secondes l'Italien Vincenzo Nibali qu'il a rejoint et dépassé à l'approche de la flamme rouge du dernier kilomètre.

Pour la troisième place, l'Italien Enrico Gasparotto a réglé au sprint un petit groupe à quelque 36 secondes.

Le Français Thomas Voeckler a pris la quatrième place devant l'Irlandais Daniel Martin, le Néerlandais Bauke Mollema et l'Espagnol Samuel Sanchez.

Jelle Vanendert a terminé 10e et meilleur Belge. Vainqueur l'année dernière, Philippe Gilbert a pris la 16e place.

Iglinskiy, 31 ans, a enlevé sa première grande classique, la deuxième en huit jours pour son équipe après le succès de Gasparotto dans l'Amstel Gold Race.

Entre les averses, une échappée de trois coureurs (Cataldo, Geschke, Ista), rejoints ensuite au Km 53 par un autre trio (Habeaux, Honig, Bazzana), a compté une avance maximale de 12 minutes et demie (Km 79).

Après l'enchaînement des côtes de Stockeu et de la Haute-Levée, les Français Pierre Rolland et David Le Lay, avec le Bélarusse Vasil Kiryienka, ont repris les hommes de tête (Km 185). Rolland et Kiryienka se sont dégagés dans la côte de Redoute, à 35 kilomètres de l'arrivée, avant d'être repris dans la côte de la Roche aux Faucons, une quinzaine de kilomètres plus loin.

Le forcing de Nibali, parti après le sommet, a permis à l'Italien d'aborder la dernière ascension, Saint-Nicolas, avec une trentaine de secondes d'avance sur Iglinskiy et l'Espagnol Joaquim Rodriguez, partis en contre-attaque.

Iglinskiy s'est dégagé dans cette montée pour se rapprocher de Nibali et le déborder ensuite dans la montée vers Ans.

Les favoris ont cédé à tour de rôle, l'Espagnol Alejandro Valverde (retardé sur incident mécanique) à la Redoute, le Luxembourgeois Frank Schleck dans la même ascension,Philippe Gilbert dans Saint-Nicolas.

Iglinskiy est le deuxième coureur kazakh à remporter la "Doyenne", deux ans après la seconde victoire d'Alexandre Vinokourov.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Iglinskiy a devancé d'une vingtaine de secondes l'Italien Vincenzo Nibali qu'il a rejoint et dépassé à l'approche de la flamme rouge du dernier kilomètre. Pour la troisième place, l'Italien Enrico Gasparotto a réglé au sprint un petit groupe à quelque 36 secondes. Le Français Thomas Voeckler a pris la quatrième place devant l'Irlandais Daniel Martin, le Néerlandais Bauke Mollema et l'Espagnol Samuel Sanchez. Jelle Vanendert a terminé 10e et meilleur Belge. Vainqueur l'année dernière, Philippe Gilbert a pris la 16e place. Iglinskiy, 31 ans, a enlevé sa première grande classique, la deuxième en huit jours pour son équipe après le succès de Gasparotto dans l'Amstel Gold Race. Entre les averses, une échappée de trois coureurs (Cataldo, Geschke, Ista), rejoints ensuite au Km 53 par un autre trio (Habeaux, Honig, Bazzana), a compté une avance maximale de 12 minutes et demie (Km 79). Après l'enchaînement des côtes de Stockeu et de la Haute-Levée, les Français Pierre Rolland et David Le Lay, avec le Bélarusse Vasil Kiryienka, ont repris les hommes de tête (Km 185). Rolland et Kiryienka se sont dégagés dans la côte de Redoute, à 35 kilomètres de l'arrivée, avant d'être repris dans la côte de la Roche aux Faucons, une quinzaine de kilomètres plus loin. Le forcing de Nibali, parti après le sommet, a permis à l'Italien d'aborder la dernière ascension, Saint-Nicolas, avec une trentaine de secondes d'avance sur Iglinskiy et l'Espagnol Joaquim Rodriguez, partis en contre-attaque. Iglinskiy s'est dégagé dans cette montée pour se rapprocher de Nibali et le déborder ensuite dans la montée vers Ans. Les favoris ont cédé à tour de rôle, l'Espagnol Alejandro Valverde (retardé sur incident mécanique) à la Redoute, le Luxembourgeois Frank Schleck dans la même ascension,Philippe Gilbert dans Saint-Nicolas. Iglinskiy est le deuxième coureur kazakh à remporter la "Doyenne", deux ans après la seconde victoire d'Alexandre Vinokourov. Sportfootmagazine.be, avec Belga