À un peu plus de 50 kilomètres de l'arrivée, une chute massive réduisait fortement le peloton. Principale victime de cet incident, Julian Alaphilippe (Quick Step-Alpha Vinyl) était contraint à l'abandon. Le champion du monde français a été évacué en ambulance. Il était conscient et souffrait du dos, selon France Télévisions.

Le 'Wolfpack' jouait alors la carte de Remco Evenepoel qui plaçait une attaque tranchante dans la Côte de la Redoute, à 28 km de l'arrivée. Evenepoel rejoignait Bruno Armirail (Groupama-FDJ), dernier survivant de l'échappée, en tête.

Dans la Côte de la Roche-aux-Faucons, dernière difficulté du jour, placée à 15 km de la ligne, Evenepoel se débarrassait d'Armiral dès les premiers mètres de la montée et filait seul vers la victoire sur le Quai des Ardennes à Liège pour remporter, à 22 ans, son premier Monument.

À un peu plus de 50 kilomètres de l'arrivée, une chute massive réduisait fortement le peloton. Principale victime de cet incident, Julian Alaphilippe (Quick Step-Alpha Vinyl) était contraint à l'abandon. Le champion du monde français a été évacué en ambulance. Il était conscient et souffrait du dos, selon France Télévisions. Le 'Wolfpack' jouait alors la carte de Remco Evenepoel qui plaçait une attaque tranchante dans la Côte de la Redoute, à 28 km de l'arrivée. Evenepoel rejoignait Bruno Armirail (Groupama-FDJ), dernier survivant de l'échappée, en tête. Dans la Côte de la Roche-aux-Faucons, dernière difficulté du jour, placée à 15 km de la ligne, Evenepoel se débarrassait d'Armiral dès les premiers mètres de la montée et filait seul vers la victoire sur le Quai des Ardennes à Liège pour remporter, à 22 ans, son premier Monument.