Mathieu Heijboer à propos...

...des entranements des coureurs Jumbo-Visma : "Nous essayons de travailler sur mesure, avec beaucoup de contacts individuels. Chacun réagit différemment à cette situation. Certains adorent s'entraîner et ont moins besoin du stress de la compétition, alors que d'autres doivent vraiment avoir un objectif. Pour eux, nous établissons un programme axé sur un aspect très spécifique, durant une courte période. Ça leur procure une certaine motivation. Normalement, un coureur professionnel doit s'entraîner longtemps mais nous optons pour des séances moins longues et plus d'entraînements par intervalles. Alors que d'habitude, ils pédalent au moins cinq heures deux fois par semaine, nous leur demandons de se limiter à trois ou quatre heures. Les entraînements extrêmement longs affaiblissent le système immunitaire, ce qu'il faut éviter pour le moment. Le corps doit être suffisamment fort pour combattre le virus. Actuellement, il n'est pas raisonnable de s'entraîner excessivement."

...de Tom Dumoulin: "La situation est particulièrement ennuyeuse pour Tom, qui attend depuis longtemps le moment d'effectuer son retour. Au début, il n'était pas en forme. Des problèmes intestinaux l'ont empêché de courir le Tour de Valence. Maintenant, il y a la pandémie. Il a hâte de montrer ce dont il est capable. Ses problèmes de genou sont résolus depuis longtemps. Il a roulé à un très haut niveau en hiver pendant notre stage à Gérone. Mais Tom n'a pas de mal à rester motiver, car il adore pédaler. Il s'entraîne sans qu'il faille l'y pousser."

...de Wout Van Aert : "Cette période offre aussi des chances et nous essayons de l'appréhender en ce sens. Wout peut améliorer tranquillement sa condition de base, il a le temps de boucler les kilomètres qui lui ont manqué depuis le mois de juillet. Je n'ai pas réalisé l'impact qu'avait eu sa chute jusqu'à cet hiver. Pendant le stage, je suis entré dans la chambre de Wout et j'ai vu sa cicatrice. Je me suis raidi et je me suis repassé le film de la chute. Jamais je ne l'oublierai. L'équipe partait du principe qu'il lui serait difficile de courir pour la victoire au printemps, mais il nous a surpris durant le stage en altitude de Tenerife. Nous avions concocté un programme pour Mike Teunissen et Amund Jansen, qui avaient participé à toute la saison et passé un bon hiver, mais Wout a réussi à suivre toutes ces séances sans problème et il était même plus fort que les autres à la fin du camp. Au vu de sa performance au Circuit Het Nieuwsblad, je pense qu'il aurait pu briguer des victoires au printemps."

...de la fin de saison : "Dès que nous connaîtrons la totalité du calendrier, nous devrons effectuer de nouvelles sélections. Normalement, Dylan Groenewegen devait participer au Giro et à la Vuelta, mais les deux tours risquent de se chevaucher. Nous devons donc résoudre le problème. Pour 27 coureurs. Notre staff logistique va être mis à rude épreuve, puisque nous allons courir sur trois front, mais nous sommes déjà bien contents que les courses puissent avoir lieu."

Par Loes Geuens

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Mathieu Heijboer dans votre Sport/Foot Magazine

Mathieu Heijboer à propos......des entranements des coureurs Jumbo-Visma : "Nous essayons de travailler sur mesure, avec beaucoup de contacts individuels. Chacun réagit différemment à cette situation. Certains adorent s'entraîner et ont moins besoin du stress de la compétition, alors que d'autres doivent vraiment avoir un objectif. Pour eux, nous établissons un programme axé sur un aspect très spécifique, durant une courte période. Ça leur procure une certaine motivation. Normalement, un coureur professionnel doit s'entraîner longtemps mais nous optons pour des séances moins longues et plus d'entraînements par intervalles. Alors que d'habitude, ils pédalent au moins cinq heures deux fois par semaine, nous leur demandons de se limiter à trois ou quatre heures. Les entraînements extrêmement longs affaiblissent le système immunitaire, ce qu'il faut éviter pour le moment. Le corps doit être suffisamment fort pour combattre le virus. Actuellement, il n'est pas raisonnable de s'entraîner excessivement."...de Tom Dumoulin: "La situation est particulièrement ennuyeuse pour Tom, qui attend depuis longtemps le moment d'effectuer son retour. Au début, il n'était pas en forme. Des problèmes intestinaux l'ont empêché de courir le Tour de Valence. Maintenant, il y a la pandémie. Il a hâte de montrer ce dont il est capable. Ses problèmes de genou sont résolus depuis longtemps. Il a roulé à un très haut niveau en hiver pendant notre stage à Gérone. Mais Tom n'a pas de mal à rester motiver, car il adore pédaler. Il s'entraîne sans qu'il faille l'y pousser."...de Wout Van Aert : "Cette période offre aussi des chances et nous essayons de l'appréhender en ce sens. Wout peut améliorer tranquillement sa condition de base, il a le temps de boucler les kilomètres qui lui ont manqué depuis le mois de juillet. Je n'ai pas réalisé l'impact qu'avait eu sa chute jusqu'à cet hiver. Pendant le stage, je suis entré dans la chambre de Wout et j'ai vu sa cicatrice. Je me suis raidi et je me suis repassé le film de la chute. Jamais je ne l'oublierai. L'équipe partait du principe qu'il lui serait difficile de courir pour la victoire au printemps, mais il nous a surpris durant le stage en altitude de Tenerife. Nous avions concocté un programme pour Mike Teunissen et Amund Jansen, qui avaient participé à toute la saison et passé un bon hiver, mais Wout a réussi à suivre toutes ces séances sans problème et il était même plus fort que les autres à la fin du camp. Au vu de sa performance au Circuit Het Nieuwsblad, je pense qu'il aurait pu briguer des victoires au printemps."...de la fin de saison : "Dès que nous connaîtrons la totalité du calendrier, nous devrons effectuer de nouvelles sélections. Normalement, Dylan Groenewegen devait participer au Giro et à la Vuelta, mais les deux tours risquent de se chevaucher. Nous devons donc résoudre le problème. Pour 27 coureurs. Notre staff logistique va être mis à rude épreuve, puisque nous allons courir sur trois front, mais nous sommes déjà bien contents que les courses puissent avoir lieu."Par Loes GeuensRetrouvez l'intégralité de l'interview de Mathieu Heijboer dans votre Sport/Foot Magazine