Le cycliste colombien Egan Bernal a effectué jeudi ses "premiers pas" depuis le grave accident qui a failli lui coûter la vie le 24 janvier lors d'une sortie d'entraînement près de Bogota.

"SURPRISE!!! Mes premiers pas", s'est réjoui sur son compte Instagram le coureur de 25 ans, qui a publié une vidéo de lui marchant lentement et sans aide dans un jardin, en portant un collier cervical et un soutien lombaire. Seul coureur sud-américain vainqueur du Tour de France (en 2019), Egan Bernal avait heurté de plein fouet le 24 janvier l'arrière d'un autobus qui s'était arrêté brusquement. Il était alors en pleine sortie d'entraînement avec son équipe INEOS Grenadiers.

Après son accident, Bernal a subi cinq grosses opérations au niveau de sa colonne vertébrale, de sa jambe droite et de sa main droite. Selon ses proches, Bernal s'est fracturé une vingtaine d'os, dont onze côtes, un fémur, une rotule et deux vertèbres.

Il a aussi perdu une dent et a eu ses deux poumons perforés. Il a expliqué plus tard "avoir eu 95% de chances de rester paraplégique" et avoir "failli mourir". Le héros du cyclisme colombien a passé plusieurs jours en soins intensifs, mais a finalement pu quitter la clinique le 7 février. Aucune estimation de sa date éventuelle de retour sur un vélo, à l'entraînement ou en compétition, n'a encore été évoquée par ses proches, son équipe ou ses médecins.

Le cycliste colombien Egan Bernal a effectué jeudi ses "premiers pas" depuis le grave accident qui a failli lui coûter la vie le 24 janvier lors d'une sortie d'entraînement près de Bogota."SURPRISE!!! Mes premiers pas", s'est réjoui sur son compte Instagram le coureur de 25 ans, qui a publié une vidéo de lui marchant lentement et sans aide dans un jardin, en portant un collier cervical et un soutien lombaire. Seul coureur sud-américain vainqueur du Tour de France (en 2019), Egan Bernal avait heurté de plein fouet le 24 janvier l'arrière d'un autobus qui s'était arrêté brusquement. Il était alors en pleine sortie d'entraînement avec son équipe INEOS Grenadiers. Après son accident, Bernal a subi cinq grosses opérations au niveau de sa colonne vertébrale, de sa jambe droite et de sa main droite. Selon ses proches, Bernal s'est fracturé une vingtaine d'os, dont onze côtes, un fémur, une rotule et deux vertèbres. Il a aussi perdu une dent et a eu ses deux poumons perforés. Il a expliqué plus tard "avoir eu 95% de chances de rester paraplégique" et avoir "failli mourir". Le héros du cyclisme colombien a passé plusieurs jours en soins intensifs, mais a finalement pu quitter la clinique le 7 février. Aucune estimation de sa date éventuelle de retour sur un vélo, à l'entraînement ou en compétition, n'a encore été évoquée par ses proches, son équipe ou ses médecins.