Les juniors s'élanceront à 9h45 (15h45 belges), les dames à 11h00 (17h00), les espoirs à 12h30 (18h30) et les élites à 14h30 (20h30).

"Je pense que ce ne devrait pas arriver", a jugé Jos Smets, le chef de la délégation belge lors de ces Mondiaux. "Nous ne sommes pas depuis une semaine ici et nous avons pu constater que l'Ohio déborde régulièrement. Il n'est pas possible que personne à l'UCI n'a pas pu le remarquer au cours des trois dernières années. C'est vraiment indigne d'un championnat du monde. Pour les coureurs, c'est un désastre total. Pas pour les juniors ou les espoirs, qui devront courir quelques heures plus tôt. Mais bien pour les dames et les élites qui bénéficieront d'une jour de récupération de moins."

"Un parcours pour les gros moteurs, donc pour les Belges"

"Ils savent depuis trois ans que Louisville doit organiser les Mondiaux, ils savent que chaque année le Park Eva Bandman est sous eau et ils sont quand même arrivés à tracer un parcours dans ce parc, alors qu'il y a suffisamment de place ailleurs. Comment ont-ils osé ?" s'est demandé ce vendredi Klaas Vantornout.

"Maintenant, ils faut aller de l'avant. Dommage que je me sois entraîné à fond jeudi, mais c'est le cas aussi pour les autres. Je pense que tout le monde est assez fort pour digérer cela", a confié le champion de Belgique, qui n'a plus de souci de sa chute à Zonnebeke. "Sur le vélo, je ne sens aucune gêne. Je suis prêt et j'aborde ce Mondial très détendu. J'ai déjà un beau maillot sur les épaules. Je ne dois donc pas gagner. Mais la chance existe. Je n'ai pas à me plaindre du parcours. Je craignais une course très rapide. Un tour du circuit m'a rassuré. C'est un parcours pour les hommes avec un gros moteur. Donc, pour les Belges."

Les juniors s'élanceront à 9h45 (15h45 belges), les dames à 11h00 (17h00), les espoirs à 12h30 (18h30) et les élites à 14h30 (20h30). "Je pense que ce ne devrait pas arriver", a jugé Jos Smets, le chef de la délégation belge lors de ces Mondiaux. "Nous ne sommes pas depuis une semaine ici et nous avons pu constater que l'Ohio déborde régulièrement. Il n'est pas possible que personne à l'UCI n'a pas pu le remarquer au cours des trois dernières années. C'est vraiment indigne d'un championnat du monde. Pour les coureurs, c'est un désastre total. Pas pour les juniors ou les espoirs, qui devront courir quelques heures plus tôt. Mais bien pour les dames et les élites qui bénéficieront d'une jour de récupération de moins.""Un parcours pour les gros moteurs, donc pour les Belges" "Ils savent depuis trois ans que Louisville doit organiser les Mondiaux, ils savent que chaque année le Park Eva Bandman est sous eau et ils sont quand même arrivés à tracer un parcours dans ce parc, alors qu'il y a suffisamment de place ailleurs. Comment ont-ils osé ?" s'est demandé ce vendredi Klaas Vantornout. "Maintenant, ils faut aller de l'avant. Dommage que je me sois entraîné à fond jeudi, mais c'est le cas aussi pour les autres. Je pense que tout le monde est assez fort pour digérer cela", a confié le champion de Belgique, qui n'a plus de souci de sa chute à Zonnebeke. "Sur le vélo, je ne sens aucune gêne. Je suis prêt et j'aborde ce Mondial très détendu. J'ai déjà un beau maillot sur les épaules. Je ne dois donc pas gagner. Mais la chance existe. Je n'ai pas à me plaindre du parcours. Je craignais une course très rapide. Un tour du circuit m'a rassuré. C'est un parcours pour les hommes avec un gros moteur. Donc, pour les Belges."