Les championnats du monde de cyclisme sur route organisés en septembre dernier en Flandre ont généré une activité économique "significative" de 27,4 millions d'euros, soit 565 emplois, a calculé le consultant EY pour le compte de l'Union cycliste internationale (UCI).

Celle-ci communiquera des chiffres plus détaillés sur l'impact économique des Mondiaux en Flandre dans la journée de jeudi. Plus d'un million de visiteurs ont assisté, en septembre, aux épreuves contre la montre entre Knokke-Heist et Bruges et aux courses en ligne au départ d'Anvers ou de Louvain.

La course sur route a été remportée par le Français Julian Alaphilippe chez les hommes et par l'Italienne Elisa Balsamo chez les femmes. Les chiffres des championnats du monde de mountainbike, qui ont eu lieu en août à Val di Sole, en Italie, sont beaucoup plus modestes. L'activité économique générée s'élève à 5,9 millions d'euros, soit 156 emplois. Huit mille spectateurs s'étaient rendus en Italie du nord.

Les championnats du monde de cyclisme sur route organisés en septembre dernier en Flandre ont généré une activité économique "significative" de 27,4 millions d'euros, soit 565 emplois, a calculé le consultant EY pour le compte de l'Union cycliste internationale (UCI). Celle-ci communiquera des chiffres plus détaillés sur l'impact économique des Mondiaux en Flandre dans la journée de jeudi. Plus d'un million de visiteurs ont assisté, en septembre, aux épreuves contre la montre entre Knokke-Heist et Bruges et aux courses en ligne au départ d'Anvers ou de Louvain. La course sur route a été remportée par le Français Julian Alaphilippe chez les hommes et par l'Italienne Elisa Balsamo chez les femmes. Les chiffres des championnats du monde de mountainbike, qui ont eu lieu en août à Val di Sole, en Italie, sont beaucoup plus modestes. L'activité économique générée s'élève à 5,9 millions d'euros, soit 156 emplois. Huit mille spectateurs s'étaient rendus en Italie du nord.