La 106e édition du Tour des Flandres s'élancera d'Anvers à 10h18. Les coureurs devront parcourir 273 kilomètres jusqu'à Audenarde où se situe l'arrivée.

4

Organisé dix jours avant le Tour des Flandres, le GP de l'E3 est devenu, depuis l'établissement du nouveau parcours, une référence importante pour désigner le nom du vainqueur. En effet, à quatre reprises (sur 9 éditions sachant que l'édition 2020 a été annulée en raison de la crise sanitaire), le lauréat à Harelbeke a récidivé à Audenarde. Tom Boonen, recordman de victoires à l'E3 (5), a poursuivi en 2012, une mode qu'il avait déjà lancée en 2005 et 2006 lors de ses deux premiers succès sur la Vlaanderens Mooiste. En 2013, Fabian Cancellara, héros malheureux de l'édition précédente qu'il avait dû abandonner sur chute, imitait son plus beau rival belge en doublant Harelbeke et le Tour des Flandres. En 2018, c'est Niki Terpstra qui s'offrait un premier solo sur l'E3 avant de refaire le même coup sur le Ronde la semaine suivante. L'année dernière, beaucoup n'avaient pas imaginé la portée du succès de Kasper Asgreen à Harelbeke. Moins attendu que Van Aert et van der Poel, il allait pourtant faire la nique aux deux cadors du cyclo-cross à Audenarde. Cette année, Wout Van Aert était de loin le plus fort sur le GP de l'E3 et souhaitera poursuivre la tradition. A moins que son état de santé l'en empêche...

Quand, ils ne sont pas vainqueurs, les futurs lauréats du Ronde ne sont jamais très loin de la victoire à Harelbeke. Philippe Gilbert était le premier dauphin de Greg Van Avermaet en 2017, Alexander Kristoff, en 2015 et Alberto Bettiol, en 2019, avaient pris la 4e place avant de s'imposer le dimanche suivant. Fabian Cancellara n'avait terminé que 9e en 2014.

Mais généralement, le vainqueur du Tour des Flandres se trouve dans le top 10 de l'E3. La dernière grosse exception reste Nick Nuyens, 38e à Harelbeke en 2011, avant de surprendre Sylvain Chavanel et le lauréat de la course du vendredi, Cancellara, à Meerbeke.

Nik Terpstra avait réalisé le doublé E3-Tour des Flandres en 2018 et sera le troisième coureur le plus âgé au départ ce dimanche. Mais ce sera difficile pour lui d'envisager de détrôner Andrei Tchmil, le vétéran qui a gagné la course à plus de 37 ans en 2000., iStock
Nik Terpstra avait réalisé le doublé E3-Tour des Flandres en 2018 et sera le troisième coureur le plus âgé au départ ce dimanche. Mais ce sera difficile pour lui d'envisager de détrôner Andrei Tchmil, le vétéran qui a gagné la course à plus de 37 ans en 2000. © iStock

2016

C'est la dernière fois qu'un vainqueur de Gand-Wevelgem a été sacré sur le Tour de Flandres. C'était le champion du monde Peter Sagan. Pendant longtemps, cette classique était disputée après le Ronde et servait de dernière répétition avant Paris-Roubaix. Le calendrier World Tour a été changé avec une Flèche Brabançonne servant désormais d'apéro de l'Amstel Gold Race, un Gand-Wevelgem déplacé du mercredi après le Ronde au dimanche le précédent et un GP de l'Escaut qui sert désormais de dernière mise en jambe avant l'Enfer du Nord. Depuis 2011 et ce changement de calendrier, seuls Sagan et Boonen (qui s'était aussi offert l'E3 avant) ont réussi le doublé. Si Gand-Wevelgem semble moins indiquer le chemin de la victoire vers Audenarde, ses lauréats sont régulièrement dans le coup comme en attestent la troisième place de Kristoff en 2019 et les deuxièmes de Sagan (2013) et Van Avermaet (2017).

2011

Depuis l'instauration du nouveau parcours du Tour des Flandres, "A Travers la Flandre" n'a jamais fourni de vainqueur de la Vlaanderens Mooiste. Le dernier en date se nomme Nick Nuyens en 2011. C'était lors de la dernière édition du Ronde où le Mur de Grammont et le Bosberg servaient d'ultimes juges de paix. Mathieu van der Poel, deux fois vainqueur à Waregem, espère faire mentir les chiffres ce dimanche.

1975

C'est la dernière fois qu'un vainqueur sortant du Tour de France s'est imposé dans celui des Flandres. Il s'agit évidemment d'un certain Eddy Merckx qui ne s'est imposé "que" deux fois sur la Vlaanderens Mooiste. La première fois, c'était en 1969 quelques mois avant son premier sacre sur le Tour. En 1975, sa victoire sur les pavés du nord du pays sera suivie de sa première défaite sur la Grande Boucle, le début de la fin pour le Cannibale. Merckx ne s'est imposé sur le Ronde qu'à sa troisième participation après une troisième place en 1967 et une huitième en 1968. Après sa première victoire, le roi Eddy s'était aussi offert Liège-Bastogne-Liège. A noter qu'à part Merckx, seul Louison Bobet en 1955 avait réussi le doublé Tour des Flandres et de France. C'est dire l'exploit invraisemblable que réaliserait Tadej Pogacar si d'aventure, il venait à lever les bras en vainqueur ce dimanche.

Eddy Merckx lors de sa victoire sur le Tour des Flandres 1969 avant deux autres victoires de prestige la même année: sur Liège-Bastogne-Liège et surtout sur le Tour de France.
Eddy Merckx lors de sa victoire sur le Tour des Flandres 1969 avant deux autres victoires de prestige la même année: sur Liège-Bastogne-Liège et surtout sur le Tour de France.

3

Le Tour des Flandres n'est pas une épreuve qui se gagne facilement comme en atteste son palmarès. Ses recordmen de victoires n'ont que 3 bouquets chacun à leur actif. C'est beaucoup moins que sur les autres grandes courses du calendrier. Milan San Remo (7 victoires pour Eddy Merckx), Paris - Roubaix (4 victoires pour Roger De Vlaeminck et Boonen), Liège-Bastogne-Liège (5 victoires pour Merckx), Tour de Lombardie (5 victoires pour Fausto Coppi), Tour de France (5 victoires pour Jacques Anquetil, Merckx, Bernard Hinault et Miguel Indurain sans oublier les 7 retirées à Lance Armstrong), Tour d'Italie (5 succès pour Coppi, Merckx et Alfredo Binda) et le Tour d'Espagne (4 victoires pour Roberto Heras). Un seul coureur a remporté trois éditions successives, Fiorenzo Magni (1949,50 et 51). Il est le deuxième étranger à s'être imposé dans les Flandres après le Suisse Henri Suter (1923) et aussi le second à l'emporter à trois reprises après Achiel Buysse (1940, 41 et 43). Eric Leman (1970, 72 et 73), Johan Museeuw (1993, 95 et 98), Tom Boonen (2005,06 et 12) et Fabian Cancellara (2010, 13 et 14) sont les autres triples vainqueurs de la course.

7

Si le record de victoires plafonne à trois, les doublés sont en revanche plus souvent monnaie courante sur la Vlaanderens Mooiste. Ils sont sept à avoir réussi cette performance que tentera d'imiter Kasper Asgreen ce dimanche. Romain Gijssels fut le premier (1931,32) avant Buysse (40,41), Leman (72,73), Boonen (2005,06), Stijn Devolder (2008,09) et Cancellara (2013,14) et forcément Fiorenzo Magni vu qu'il en avait remporté trois d'affilé...

Devolder lors de la première victoire de son doublé (2008,2009) sur le Ronde. Seuls 6 autres coureurs ont fait aussi bien. Gagner sous le maillot tricolore est aussi assez rare. Seul Philippe Gilbert l'a imité depuis lors et l'on veut garder espoir pour Wout Van Aert., iStock
Devolder lors de la première victoire de son doublé (2008,2009) sur le Ronde. Seuls 6 autres coureurs ont fait aussi bien. Gagner sous le maillot tricolore est aussi assez rare. Seul Philippe Gilbert l'a imité depuis lors et l'on veut garder espoir pour Wout Van Aert. © iStock

324

Ce dimanche, 273 kilomètres attendront les coureurs. Une édition particulièrement longue donc... C'est 19 de plus que l'an dernier et 29 de plus qu'en 2020 dans une édition raccourcie en raison des mesures sanitaires. En 2019, Bettiol avait dû attendre 270 kilomètres pour lever les bras en vainqueur. Généralement, la distance sur le nouveau parcours varie entre 254 (première édition en 2012) et 264.

Avant, lorsque l'arrivée était jugée à Merbeeke, le Ronde s'étendait sur 257 kilomètres. On est cependant loin de la distance qu'il fallait parcourir en 1913. A l'époque, Paul Deman, dont nous vous narrions l'histoire voici peu, avait du rouler 324 kilomètres. Lors de sa première victoire en 1941, en pleine Seconde guerre mondiale, Achiel Buysse avait pu prendre son bouquet après "seulement" 198 bornes.

Bortolami vainqueur en 2001 d'un Ronde bien décevant devant Dekker et Zanete. L'édition la plus rapide de l'histoire., iStock
Bortolami vainqueur en 2001 d'un Ronde bien décevant devant Dekker et Zanete. L'édition la plus rapide de l'histoire. © iStock

43,580

C'est la moyenne la plus rapide pour un vainqueur du Tour des Flandres. C'était lors d'une édition 2001 plutôt décevante où les principaux favoris s'étaient fait piéger. Gianluca Bortalami avait réglé au sprint un petit groupe d'audacieux. Ces trois dernières années, la moyenne tournait plutôt autour des 42 km/h. Difficile d'envisager que le record soit battu ce dimanche au vu des conditions météo annoncées.

37

En années, plus 70 jours, l'âge auquel Andrei Tchmil, qui a fait l'actu récemment en raison de sa présence à proximité des zones de combat en Ukraine, a remporté le Tour des Flandres, l'une des courses qui le faisait le plus fantasmer. Trois coureurs plus âgés que celui qui avait la nationalité belge à l'époque seront présents (sauf maladie ou autre) au départ ce dimanche, dont un ancien vainqueur. Niki Terpstra a 37 ans et 320 jours, Heinrich Haussler, qui fut 2e en 2009 derrière Devolder, a 38 ans et 37 jours et enfin le doyen est l'Espagnol Imanol Erviti avec 38 ans et 139 jours. Le Basque, véritable flandrien dans l'âme, fut 7e du Tour des Flandres 2016 remporté par Sagan, après s'être glissé dans l'échappée matinale.

19

C'était l'âge plus 205 jours de Rik Van Steenbergen lors qu'il remporta son premier Tour des Flandres en 1944, en pleine Seconde guerre mondiale. L'édition de l'époque ne comptait que 224 km. Une chose est sûre, il ne verra pas son record battu cette année puisque le plus jeune coureur au départ, le talentueux Magnus Sheffield, fêtera ses 20 ans dans 22 jours.

Abonné aux secondes places, Leif Hoste n'a jamais remporté le Tour des Flandres. Ici derrière un Boonen arc-en-ciel en 2006., iStock
Abonné aux secondes places, Leif Hoste n'a jamais remporté le Tour des Flandres. Ici derrière un Boonen arc-en-ciel en 2006. © iStock

3

C'est le nombre de secondes places décrochées par Sean Kelly et Leif Hoste sans parvenir à accrocher la classique flandrienne à leur palmarès. Greg Van Avermaet, deux fois deuxième et deux fois troisième, ne devrait pas non plus égaler ce record. Tout comme celui du record de podiums de Briek Schotte (dont deux victoires) et de Johan Museeuw (dont trois victoires), qui ont terminé à 8 reprises sur l'une des trois marches du podium.

7

Si le duel entre Mathieu van der Poel et Wout Van Aert en 2020 s'était joué à un morceau de boyau, on était loin des 7 petits millimètres qui séparaient Gianni Bugno de Johan Museeuw lors de son sprint victorieux à Meerbeke en 1994.

La 106e édition du Tour des Flandres s'élancera d'Anvers à 10h18. Les coureurs devront parcourir 273 kilomètres jusqu'à Audenarde où se situe l'arrivée. 4Organisé dix jours avant le Tour des Flandres, le GP de l'E3 est devenu, depuis l'établissement du nouveau parcours, une référence importante pour désigner le nom du vainqueur. En effet, à quatre reprises (sur 9 éditions sachant que l'édition 2020 a été annulée en raison de la crise sanitaire), le lauréat à Harelbeke a récidivé à Audenarde. Tom Boonen, recordman de victoires à l'E3 (5), a poursuivi en 2012, une mode qu'il avait déjà lancée en 2005 et 2006 lors de ses deux premiers succès sur la Vlaanderens Mooiste. En 2013, Fabian Cancellara, héros malheureux de l'édition précédente qu'il avait dû abandonner sur chute, imitait son plus beau rival belge en doublant Harelbeke et le Tour des Flandres. En 2018, c'est Niki Terpstra qui s'offrait un premier solo sur l'E3 avant de refaire le même coup sur le Ronde la semaine suivante. L'année dernière, beaucoup n'avaient pas imaginé la portée du succès de Kasper Asgreen à Harelbeke. Moins attendu que Van Aert et van der Poel, il allait pourtant faire la nique aux deux cadors du cyclo-cross à Audenarde. Cette année, Wout Van Aert était de loin le plus fort sur le GP de l'E3 et souhaitera poursuivre la tradition. A moins que son état de santé l'en empêche...Quand, ils ne sont pas vainqueurs, les futurs lauréats du Ronde ne sont jamais très loin de la victoire à Harelbeke. Philippe Gilbert était le premier dauphin de Greg Van Avermaet en 2017, Alexander Kristoff, en 2015 et Alberto Bettiol, en 2019, avaient pris la 4e place avant de s'imposer le dimanche suivant. Fabian Cancellara n'avait terminé que 9e en 2014. Mais généralement, le vainqueur du Tour des Flandres se trouve dans le top 10 de l'E3. La dernière grosse exception reste Nick Nuyens, 38e à Harelbeke en 2011, avant de surprendre Sylvain Chavanel et le lauréat de la course du vendredi, Cancellara, à Meerbeke.C'est la dernière fois qu'un vainqueur de Gand-Wevelgem a été sacré sur le Tour de Flandres. C'était le champion du monde Peter Sagan. Pendant longtemps, cette classique était disputée après le Ronde et servait de dernière répétition avant Paris-Roubaix. Le calendrier World Tour a été changé avec une Flèche Brabançonne servant désormais d'apéro de l'Amstel Gold Race, un Gand-Wevelgem déplacé du mercredi après le Ronde au dimanche le précédent et un GP de l'Escaut qui sert désormais de dernière mise en jambe avant l'Enfer du Nord. Depuis 2011 et ce changement de calendrier, seuls Sagan et Boonen (qui s'était aussi offert l'E3 avant) ont réussi le doublé. Si Gand-Wevelgem semble moins indiquer le chemin de la victoire vers Audenarde, ses lauréats sont régulièrement dans le coup comme en attestent la troisième place de Kristoff en 2019 et les deuxièmes de Sagan (2013) et Van Avermaet (2017).Depuis l'instauration du nouveau parcours du Tour des Flandres, "A Travers la Flandre" n'a jamais fourni de vainqueur de la Vlaanderens Mooiste. Le dernier en date se nomme Nick Nuyens en 2011. C'était lors de la dernière édition du Ronde où le Mur de Grammont et le Bosberg servaient d'ultimes juges de paix. Mathieu van der Poel, deux fois vainqueur à Waregem, espère faire mentir les chiffres ce dimanche.C'est la dernière fois qu'un vainqueur sortant du Tour de France s'est imposé dans celui des Flandres. Il s'agit évidemment d'un certain Eddy Merckx qui ne s'est imposé "que" deux fois sur la Vlaanderens Mooiste. La première fois, c'était en 1969 quelques mois avant son premier sacre sur le Tour. En 1975, sa victoire sur les pavés du nord du pays sera suivie de sa première défaite sur la Grande Boucle, le début de la fin pour le Cannibale. Merckx ne s'est imposé sur le Ronde qu'à sa troisième participation après une troisième place en 1967 et une huitième en 1968. Après sa première victoire, le roi Eddy s'était aussi offert Liège-Bastogne-Liège. A noter qu'à part Merckx, seul Louison Bobet en 1955 avait réussi le doublé Tour des Flandres et de France. C'est dire l'exploit invraisemblable que réaliserait Tadej Pogacar si d'aventure, il venait à lever les bras en vainqueur ce dimanche.Le Tour des Flandres n'est pas une épreuve qui se gagne facilement comme en atteste son palmarès. Ses recordmen de victoires n'ont que 3 bouquets chacun à leur actif. C'est beaucoup moins que sur les autres grandes courses du calendrier. Milan San Remo (7 victoires pour Eddy Merckx), Paris - Roubaix (4 victoires pour Roger De Vlaeminck et Boonen), Liège-Bastogne-Liège (5 victoires pour Merckx), Tour de Lombardie (5 victoires pour Fausto Coppi), Tour de France (5 victoires pour Jacques Anquetil, Merckx, Bernard Hinault et Miguel Indurain sans oublier les 7 retirées à Lance Armstrong), Tour d'Italie (5 succès pour Coppi, Merckx et Alfredo Binda) et le Tour d'Espagne (4 victoires pour Roberto Heras). Un seul coureur a remporté trois éditions successives, Fiorenzo Magni (1949,50 et 51). Il est le deuxième étranger à s'être imposé dans les Flandres après le Suisse Henri Suter (1923) et aussi le second à l'emporter à trois reprises après Achiel Buysse (1940, 41 et 43). Eric Leman (1970, 72 et 73), Johan Museeuw (1993, 95 et 98), Tom Boonen (2005,06 et 12) et Fabian Cancellara (2010, 13 et 14) sont les autres triples vainqueurs de la course.Si le record de victoires plafonne à trois, les doublés sont en revanche plus souvent monnaie courante sur la Vlaanderens Mooiste. Ils sont sept à avoir réussi cette performance que tentera d'imiter Kasper Asgreen ce dimanche. Romain Gijssels fut le premier (1931,32) avant Buysse (40,41), Leman (72,73), Boonen (2005,06), Stijn Devolder (2008,09) et Cancellara (2013,14) et forcément Fiorenzo Magni vu qu'il en avait remporté trois d'affilé...Ce dimanche, 273 kilomètres attendront les coureurs. Une édition particulièrement longue donc... C'est 19 de plus que l'an dernier et 29 de plus qu'en 2020 dans une édition raccourcie en raison des mesures sanitaires. En 2019, Bettiol avait dû attendre 270 kilomètres pour lever les bras en vainqueur. Généralement, la distance sur le nouveau parcours varie entre 254 (première édition en 2012) et 264. Avant, lorsque l'arrivée était jugée à Merbeeke, le Ronde s'étendait sur 257 kilomètres. On est cependant loin de la distance qu'il fallait parcourir en 1913. A l'époque, Paul Deman, dont nous vous narrions l'histoire voici peu, avait du rouler 324 kilomètres. Lors de sa première victoire en 1941, en pleine Seconde guerre mondiale, Achiel Buysse avait pu prendre son bouquet après "seulement" 198 bornes.C'est la moyenne la plus rapide pour un vainqueur du Tour des Flandres. C'était lors d'une édition 2001 plutôt décevante où les principaux favoris s'étaient fait piéger. Gianluca Bortalami avait réglé au sprint un petit groupe d'audacieux. Ces trois dernières années, la moyenne tournait plutôt autour des 42 km/h. Difficile d'envisager que le record soit battu ce dimanche au vu des conditions météo annoncées.En années, plus 70 jours, l'âge auquel Andrei Tchmil, qui a fait l'actu récemment en raison de sa présence à proximité des zones de combat en Ukraine, a remporté le Tour des Flandres, l'une des courses qui le faisait le plus fantasmer. Trois coureurs plus âgés que celui qui avait la nationalité belge à l'époque seront présents (sauf maladie ou autre) au départ ce dimanche, dont un ancien vainqueur. Niki Terpstra a 37 ans et 320 jours, Heinrich Haussler, qui fut 2e en 2009 derrière Devolder, a 38 ans et 37 jours et enfin le doyen est l'Espagnol Imanol Erviti avec 38 ans et 139 jours. Le Basque, véritable flandrien dans l'âme, fut 7e du Tour des Flandres 2016 remporté par Sagan, après s'être glissé dans l'échappée matinale. C'était l'âge plus 205 jours de Rik Van Steenbergen lors qu'il remporta son premier Tour des Flandres en 1944, en pleine Seconde guerre mondiale. L'édition de l'époque ne comptait que 224 km. Une chose est sûre, il ne verra pas son record battu cette année puisque le plus jeune coureur au départ, le talentueux Magnus Sheffield, fêtera ses 20 ans dans 22 jours.C'est le nombre de secondes places décrochées par Sean Kelly et Leif Hoste sans parvenir à accrocher la classique flandrienne à leur palmarès. Greg Van Avermaet, deux fois deuxième et deux fois troisième, ne devrait pas non plus égaler ce record. Tout comme celui du record de podiums de Briek Schotte (dont deux victoires) et de Johan Museeuw (dont trois victoires), qui ont terminé à 8 reprises sur l'une des trois marches du podium.Si le duel entre Mathieu van der Poel et Wout Van Aert en 2020 s'était joué à un morceau de boyau, on était loin des 7 petits millimètres qui séparaient Gianni Bugno de Johan Museeuw lors de son sprint victorieux à Meerbeke en 1994.