Le Néerlandais Tom Dumoulin (Jumbo-Visma), 31 ans, a annoncé vendredi qu'il allait mettre un terme à sa carrière à l'issue de la saison.

"Je suis un homme heureux et je peux être très fier de ma carrière", a écrit Dumoulin. "Nous avons décidé l'équipe et moi de réaliser encore quelques belles choses durant ces derniers mois." Contraint à l'abandon au Giro la semaine dernière, Tom Dumoulin était revenu au cyclisme après avoir pris une pause fin janvier 2021 pour "pour réfléchir à son avenir".

Vainqueur entre autres du Tour d'Italie et du Binck Bank Tour en 2017, le Néerlandais avait retrouvé le peloton en juin au Tour de Suisse et avait ensuite été sacré champion des Pays-Bas du contre-la-montre et avait décroché la médaille d'argent du chrono des Jeux Olympiques de Tokyo, comme aux JO de Rio en 2016. Tom Dumoulin a débuté sa carrière professionnelle en 2012 au sein de l'équipe Argos-Shimano, devenue ensuite Giant-Shimano, Giant-Alpecin et Sunweb.

C'est sous les couleurs de Sunweb que Dumoulin a connu sa plus belle saison: en 2017, il remportait le Tour d'Italie (où tout le monde se souvient de son envie pressante en bas d'un col), ainsi que deux étapes, le titre mondial du contre-la-montre individuel et celui du contre-la-montre par équipes. L'année suivante, il finissait deuxième du Giro et du Tour de France, remportant une étape dans les deux cas, et décrochait l'argent sur le chrono individuel et le chrono par équipes aux Mondiaux.

Sa saison 2019 était compromise par une blessure subie à la suite d'une chute dans la quatrième étape du Giro. Transféré chez Jumbo-Visma, il espérait se refaire en 2020, mais la saison, perturbée par le coronavirus, a été plus compliquée que prévu. Tom Dumoulin totalise 22 victoires dans sa carrière, dont quatre étapes et une victoire finale au Giro donc, trois étapes du Tour de France et deux de la Vuelta.

Dans un long communiqué, Dumoulin s'est expliqué sur son choix. "En 2020, j'ai eu une année très difficile où j'ai été surentraîné et épuisé à la fin de cette année. Fin 2020, début 2021, je n'étais plus que l'ombre de moi-même et j'ai décidé de faire une pause dans le cyclisme et de penser à mon avenir. Au bout d'un moment, j'ai décidé de continuer comme cycliste. D'une part parce que les JO de Tokyo m'ont attiré mais aussi à cause de mon amour du vélo et de ma passion pour ce monde particulier du cyclisme. Depuis, j'ai parfois montré de très belles choses sur le vélo avec la médaille d'argent de l'année dernière à Tokyo comme point culminant. J'en suis incroyablement fier", a écrit le coureur. "Mais aussi beau que cela ait parfois été, le chemin a été frustrant et mon corps s'est senti et se sent toujours fatigué", a estimé Dumoulin. "Lorsque la charge des entraînements ou des compétitions augmente, je commence à souffrir de fatigue, de courbatures et de blessures au lieu de m'améliorer. Trop souvent, l'entraînement n'a pas conduit aux performances souhaitées".

Le Néerlandais a affirmé ignorer encore sa future direction professionnelle: "Je ne sais pas encore ce que je vais faire après ma carrière et je ne veux pas encore vraiment le savoir".

Le Néerlandais Tom Dumoulin (Jumbo-Visma), 31 ans, a annoncé vendredi qu'il allait mettre un terme à sa carrière à l'issue de la saison."Je suis un homme heureux et je peux être très fier de ma carrière", a écrit Dumoulin. "Nous avons décidé l'équipe et moi de réaliser encore quelques belles choses durant ces derniers mois." Contraint à l'abandon au Giro la semaine dernière, Tom Dumoulin était revenu au cyclisme après avoir pris une pause fin janvier 2021 pour "pour réfléchir à son avenir". Vainqueur entre autres du Tour d'Italie et du Binck Bank Tour en 2017, le Néerlandais avait retrouvé le peloton en juin au Tour de Suisse et avait ensuite été sacré champion des Pays-Bas du contre-la-montre et avait décroché la médaille d'argent du chrono des Jeux Olympiques de Tokyo, comme aux JO de Rio en 2016. Tom Dumoulin a débuté sa carrière professionnelle en 2012 au sein de l'équipe Argos-Shimano, devenue ensuite Giant-Shimano, Giant-Alpecin et Sunweb. C'est sous les couleurs de Sunweb que Dumoulin a connu sa plus belle saison: en 2017, il remportait le Tour d'Italie (où tout le monde se souvient de son envie pressante en bas d'un col), ainsi que deux étapes, le titre mondial du contre-la-montre individuel et celui du contre-la-montre par équipes. L'année suivante, il finissait deuxième du Giro et du Tour de France, remportant une étape dans les deux cas, et décrochait l'argent sur le chrono individuel et le chrono par équipes aux Mondiaux. Sa saison 2019 était compromise par une blessure subie à la suite d'une chute dans la quatrième étape du Giro. Transféré chez Jumbo-Visma, il espérait se refaire en 2020, mais la saison, perturbée par le coronavirus, a été plus compliquée que prévu. Tom Dumoulin totalise 22 victoires dans sa carrière, dont quatre étapes et une victoire finale au Giro donc, trois étapes du Tour de France et deux de la Vuelta.Dans un long communiqué, Dumoulin s'est expliqué sur son choix. "En 2020, j'ai eu une année très difficile où j'ai été surentraîné et épuisé à la fin de cette année. Fin 2020, début 2021, je n'étais plus que l'ombre de moi-même et j'ai décidé de faire une pause dans le cyclisme et de penser à mon avenir. Au bout d'un moment, j'ai décidé de continuer comme cycliste. D'une part parce que les JO de Tokyo m'ont attiré mais aussi à cause de mon amour du vélo et de ma passion pour ce monde particulier du cyclisme. Depuis, j'ai parfois montré de très belles choses sur le vélo avec la médaille d'argent de l'année dernière à Tokyo comme point culminant. J'en suis incroyablement fier", a écrit le coureur. "Mais aussi beau que cela ait parfois été, le chemin a été frustrant et mon corps s'est senti et se sent toujours fatigué", a estimé Dumoulin. "Lorsque la charge des entraînements ou des compétitions augmente, je commence à souffrir de fatigue, de courbatures et de blessures au lieu de m'améliorer. Trop souvent, l'entraînement n'a pas conduit aux performances souhaitées". Le Néerlandais a affirmé ignorer encore sa future direction professionnelle: "Je ne sais pas encore ce que je vais faire après ma carrière et je ne veux pas encore vraiment le savoir".