Le Luxembourgeois Andy Schleck, qui a manqué tous les grands rendez-vous de l'année 2012, sera l'une des têtes d'affiche de cette première course de l'année en compagnie de l'Allemand André Greipel, deux fois vainqueur de l'épreuve, et du tenant du titre, l'Australien Simon Gerrans.

Le parcours de la course a été ajusté avec plus de cols dont le Corkscrew, nouveau venu au programme, et devrait générer une course plus équilibrée tant pour les grimpeurs que les sprinteurs, selon le directeur de course Mike Turtur.

En conséquence, le champion du monde Philippe Gilbert est de retour dans cette compétition qu'il a courue pour la dernière fois en 2008. "Quand j'ai fait cette course la dernière fois, elle était beaucoup plus facile. L'opportunité est sans doute plus grande pour moi cette année", déclare Gilbert, ajoutant que son objectif prioritaire était d'engranger des points au classement UCI, au-delà de la victoire finale.

Deux équipes belges, Lotto-Belisol et Omega Pharma-QuickStep, seront présentes sur les routes australiennes. "Il ne faut pas sous-estimer le Tour Down Under", dit Rik Van Slycke, directeur sportif d'Omega Pharma-QuickStep. "Chaque équipe voudra signer un bon résultat et il y a pas mal de points UCI à prendre".

Le Luxembourgeois Andy Schleck, qui a manqué tous les grands rendez-vous de l'année 2012, sera l'une des têtes d'affiche de cette première course de l'année en compagnie de l'Allemand André Greipel, deux fois vainqueur de l'épreuve, et du tenant du titre, l'Australien Simon Gerrans. Le parcours de la course a été ajusté avec plus de cols dont le Corkscrew, nouveau venu au programme, et devrait générer une course plus équilibrée tant pour les grimpeurs que les sprinteurs, selon le directeur de course Mike Turtur. En conséquence, le champion du monde Philippe Gilbert est de retour dans cette compétition qu'il a courue pour la dernière fois en 2008. "Quand j'ai fait cette course la dernière fois, elle était beaucoup plus facile. L'opportunité est sans doute plus grande pour moi cette année", déclare Gilbert, ajoutant que son objectif prioritaire était d'engranger des points au classement UCI, au-delà de la victoire finale. Deux équipes belges, Lotto-Belisol et Omega Pharma-QuickStep, seront présentes sur les routes australiennes. "Il ne faut pas sous-estimer le Tour Down Under", dit Rik Van Slycke, directeur sportif d'Omega Pharma-QuickStep. "Chaque équipe voudra signer un bon résultat et il y a pas mal de points UCI à prendre".