La parité va-t-elle conquérir le Tour de France? De grandes championnes de cyclisme adressent ce vendredi une lettre au directeur du Tour, Christian Prudhomme, pour que la Grande Boucle passe mixte. Emma Pooley (championne du monde de contre-la-montre en 2010), Kathryn Bertine, Marianne Vos (championne olympique sur route 2012, en photo), Chrissie Wellington, quadruple championne du monde de triathlon formule "ironman" y ont ajouté une pétition accessible en ligne.

"Aidez nous à briser les obstacles qui empêchent injustement les femmes athlètes d'accéder aux mêmes opportunités que les hommes, précise la lettre. Nous demandons respectueusement à ce que les cyclistes femmes professionnelles puissent participer au Tour de France 2014, et nous travaillerons avec ASO (propriétaire du Tour, ndlr) pour prouver à quel point une telle parité est intelligente, juste et lucrative pour toutes les parties concernées."

Les signataires mettent en avant que des épreuves mixtes existent déjà sur le circuit, comme la Flèche Wallone et le Tour de Flandres. Elles font valoir que le Tour de France féminin, qui a existé dans les années 80 (victoire de 1987 à 1989), parce qu'il était séparé, "manquait de sponsors et de couverture media". Seront-elles entendues?

La parité va-t-elle conquérir le Tour de France? De grandes championnes de cyclisme adressent ce vendredi une lettre au directeur du Tour, Christian Prudhomme, pour que la Grande Boucle passe mixte. Emma Pooley (championne du monde de contre-la-montre en 2010), Kathryn Bertine, Marianne Vos (championne olympique sur route 2012, en photo), Chrissie Wellington, quadruple championne du monde de triathlon formule "ironman" y ont ajouté une pétition accessible en ligne. "Aidez nous à briser les obstacles qui empêchent injustement les femmes athlètes d'accéder aux mêmes opportunités que les hommes, précise la lettre. Nous demandons respectueusement à ce que les cyclistes femmes professionnelles puissent participer au Tour de France 2014, et nous travaillerons avec ASO (propriétaire du Tour, ndlr) pour prouver à quel point une telle parité est intelligente, juste et lucrative pour toutes les parties concernées." Les signataires mettent en avant que des épreuves mixtes existent déjà sur le circuit, comme la Flèche Wallone et le Tour de Flandres. Elles font valoir que le Tour de France féminin, qui a existé dans les années 80 (victoire de 1987 à 1989), parce qu'il était séparé, "manquait de sponsors et de couverture media". Seront-elles entendues?