Les chiffres du Tour:

0: les bonifications en temps
1: le numéro du dossard attribué à Froome
2: les jours de repos (8 et 15 juillet)
3: les étapes en Corse, où le Tour n'était encore jamais allé
4: les arrivées au sommet (Ax-3 Domaines, Ventoux, Alpe d'Huez, Semnoz)
4: les maillots distinctifs (jaune, vert, à pois, blanc)
4: la place obtenue par le premier Belge en 2012 (Jurgen Van den Broeck)
6: les ambulances
6h50: le temps de présence moyen des spectateurs sur le bord de la route (6h en plaine, 8h50 en montagne)
7: les ascensions classées hors catégorie
8: le record de victoires d'étapes sur un même Tour (Merckx en 70 et 74, Maertens en 76 et Pélissier en 30)
9: les coureurs présentés par chaque équipe
10: les tours du circuit des Champs-Elysées, le 21 juillet
10: les médecins urgentistes présents sur le Tour
12: le nombre de coureurs belges au départ
12: les millions de spectateurs sur le bord des routes (53% de moins de 50 ans)
14,5: en millions, le nombre de cadeaux distribués par la caravane publicitaire
17: les membres du collège des commissaires
18: le nombre de victoires belges depuis 1903 (2e nation derrière les 36 victoires françaises)
22: les équipes en lice
25: la distance en kilomètres du contre-la-montre par équipes
28: les cols de cette édition (hors catégorie, première et deuxième catégories)
34: le record de victoires d'étapes détenu par Eddy Merckx
36: les villes-étapes
37: les départements traversés
44: les marques partenaires
47: les motocyclistes de la Garde Républicaine qui encadrent le Tour
64: les cols et côtes répertoriés
65 km: les contre-la-montre individuels, additionnés
100: le numéro de l'édition du Tour 2013
100: les permanents de l'organisation (ASO)
133,5 km: la distance de l'étape en ligne la plus courte du Tour (Versailles - Paris)
180: les véhicules de la caravane publicitaire
190: les pays qui retransmettent le Tour
198: les coureurs en lice
242,5 km: l'étape la plus longue (Givors - Mont Ventoux)
300: le total des accompagnateurs pour les équipes
400 euros: le prix minimum reçu par tout concurrent ayant terminé la course
537: les communes traversées
560: les médias représentés (en 2012)
1450: les lits réservés chaque jour pour l'organisation et les groupes sportifs
2001 m: l'altitude du "sommet" de cette édition, le port de Pailhères 2900: les journalistes, consultants et photographes (en 2012)
3404 km: la distance totale
4500: les personnes présentes chaque jour sur le Tour (hors public)
8000 euros: le prix pour un succès d'étape
9000: les policiers et CRS mobilisés
14.000: les gendarmes présents
20.000 euros: la prime au coureur le plus combatif de l'épreuve
386.000 km: la distance approximative des 99 Tours de France disputés depuis 1903
450.000 euros: le chèque remis au vainqueur final
925.000: les fans sur Facebook (en 2012)

Le Tour de A à Z:

A comme Alpe d'Huez. Mythique pour ses 21 virages en lacets et la foule qui s'y amasse, l'ascension alpestre sera l'attraction de cette Grande boucle qui l'escaladera à deux reprises lors de la 18e étape.

B comme bateau. Jusqu'au 2 juillet et le retour à Nice, c'est un navire spécialement réquisitionné par l'organisation du Tour de France qui accueille la salle de presse et la permanence.

C comme centième. Si 2003 a vu le centenaire de l'épreuve, cette année célèbre la centième édition de la plus prestigieuse des courses cyclistes du monde.

E comme équipes. La France est comme toujours le pays le plus représenté dans ce Tour avec 5 formations alignées sur les 22 présentes au départ (Europcar, AG2R la Mondiale, FDJ.fr, Cofidis, Sojasun).

F comme Froome. A 28 ans, le natif du Kenya est le grand favori de cette édition. Il va tenter de succéder à son compatriote Bradley Wiggins. Il pourrait devenir le second Britannique à remporter le Tour et le premier natif d'Afrique.

G comme Grande-Bretagne. L'an prochain, le royaume de sa Gracieuse Majesté accueillera le départ du Tour. Après Londres en 2007, c'est le Yorkshire qui a été choisi pour 2014. Cette année, la France est le seul pays traversé par la Grande boucle, une première depuis 25 ans.

H comme Hinault. Le Blaireau est le dernier coureur français à avoir triomphé sur les routes du Tour, en 1985.

I comme île de Beauté. Pour la première fois de sa longue histoire, le Tour de France va partir de Corse. Jamais auparavant l'le de Beauté n'avait accueilli une étape.

J comme Jalabert. Contrôlé positif à l'EPO sur le Tour 1998, l'ancien coureur de la ONCE a renoncé à son rôle de consultant sur France Télévision et RTL.

L comme Lance Armstrong. Le Texan, récemment déchu de ses 7 Tour de France, a récemment refait parler de lui en affirmant qu'il était impossible de remporter la Grande Boucle.

M comme maillot Jaune. Depuis 1919, cette tunique désigne le leader du classement général. Henri Desgrange avait l'idée de cette couleur pour rendre plus lisible la course par les spectateurs.

N comme nocturne. Pour la première fois de son histoire, le Tour de France arrivera en fin de journée à Paris, pour se conclure à la nuit tombée sur les Champs-Elysées.

Q comme Quintana. A 23 ans, le petit Colombien (1,67m 59 kg) découvre le Tour de France. Porte-étendard d'un cyclisme colombien renaissant, il rêve d'imiter Lucho Herrera (Vuelta 1987) et Fabio Parra (3e du Tour 1988).

R comme randonnée. Exceptionnellement, une randonnée sera organisée le jour de l'arrivée à Paris. Les spectateurs sont conviés à parcourir le circuit final quelques heures avant le passage des coureurs. Tenue jaune de rigueur. L'inscription de 5 euros sera reversée aux associations Mécénat chirurgie cardiaque et HandicapZéro.

S comme Sagan. Le champion de Slovaquie est l'un des hommes fort du peloton. Comme l'an passé, il vise le maillot vert de meilleur sprinteur.

V comme Voeckler. Le chouchou du public va de nouveau chercher à se distinguer. Après avoir fini 4e en 2011, il a ramené le populaire maillot à pois rouge de meilleur grimpeur l'an dernier.

W comme Wiggins. Premier britannique à remporter le Tour l'an passé, il ne défend pas son titre suite à une infection pulmonaire survenue lors du Giro.

Les chiffres du Tour:0: les bonifications en temps 1: le numéro du dossard attribué à Froome 2: les jours de repos (8 et 15 juillet) 3: les étapes en Corse, où le Tour n'était encore jamais allé 4: les arrivées au sommet (Ax-3 Domaines, Ventoux, Alpe d'Huez, Semnoz) 4: les maillots distinctifs (jaune, vert, à pois, blanc) 4: la place obtenue par le premier Belge en 2012 (Jurgen Van den Broeck) 6: les ambulances 6h50: le temps de présence moyen des spectateurs sur le bord de la route (6h en plaine, 8h50 en montagne) 7: les ascensions classées hors catégorie 8: le record de victoires d'étapes sur un même Tour (Merckx en 70 et 74, Maertens en 76 et Pélissier en 30) 9: les coureurs présentés par chaque équipe 10: les tours du circuit des Champs-Elysées, le 21 juillet 10: les médecins urgentistes présents sur le Tour 12: le nombre de coureurs belges au départ 12: les millions de spectateurs sur le bord des routes (53% de moins de 50 ans) 14,5: en millions, le nombre de cadeaux distribués par la caravane publicitaire 17: les membres du collège des commissaires 18: le nombre de victoires belges depuis 1903 (2e nation derrière les 36 victoires françaises) 22: les équipes en lice 25: la distance en kilomètres du contre-la-montre par équipes 28: les cols de cette édition (hors catégorie, première et deuxième catégories) 34: le record de victoires d'étapes détenu par Eddy Merckx 36: les villes-étapes 37: les départements traversés 44: les marques partenaires 47: les motocyclistes de la Garde Républicaine qui encadrent le Tour 64: les cols et côtes répertoriés 65 km: les contre-la-montre individuels, additionnés 100: le numéro de l'édition du Tour 2013 100: les permanents de l'organisation (ASO) 133,5 km: la distance de l'étape en ligne la plus courte du Tour (Versailles - Paris) 180: les véhicules de la caravane publicitaire 190: les pays qui retransmettent le Tour 198: les coureurs en lice 242,5 km: l'étape la plus longue (Givors - Mont Ventoux) 300: le total des accompagnateurs pour les équipes 400 euros: le prix minimum reçu par tout concurrent ayant terminé la course 537: les communes traversées 560: les médias représentés (en 2012) 1450: les lits réservés chaque jour pour l'organisation et les groupes sportifs 2001 m: l'altitude du "sommet" de cette édition, le port de Pailhères 2900: les journalistes, consultants et photographes (en 2012) 3404 km: la distance totale 4500: les personnes présentes chaque jour sur le Tour (hors public) 8000 euros: le prix pour un succès d'étape 9000: les policiers et CRS mobilisés 14.000: les gendarmes présents 20.000 euros: la prime au coureur le plus combatif de l'épreuve 386.000 km: la distance approximative des 99 Tours de France disputés depuis 1903 450.000 euros: le chèque remis au vainqueur final 925.000: les fans sur Facebook (en 2012)Le Tour de A à Z:A comme Alpe d'Huez. Mythique pour ses 21 virages en lacets et la foule qui s'y amasse, l'ascension alpestre sera l'attraction de cette Grande boucle qui l'escaladera à deux reprises lors de la 18e étape. B comme bateau. Jusqu'au 2 juillet et le retour à Nice, c'est un navire spécialement réquisitionné par l'organisation du Tour de France qui accueille la salle de presse et la permanence. C comme centième. Si 2003 a vu le centenaire de l'épreuve, cette année célèbre la centième édition de la plus prestigieuse des courses cyclistes du monde. E comme équipes. La France est comme toujours le pays le plus représenté dans ce Tour avec 5 formations alignées sur les 22 présentes au départ (Europcar, AG2R la Mondiale, FDJ.fr, Cofidis, Sojasun). F comme Froome. A 28 ans, le natif du Kenya est le grand favori de cette édition. Il va tenter de succéder à son compatriote Bradley Wiggins. Il pourrait devenir le second Britannique à remporter le Tour et le premier natif d'Afrique. G comme Grande-Bretagne. L'an prochain, le royaume de sa Gracieuse Majesté accueillera le départ du Tour. Après Londres en 2007, c'est le Yorkshire qui a été choisi pour 2014. Cette année, la France est le seul pays traversé par la Grande boucle, une première depuis 25 ans. H comme Hinault. Le Blaireau est le dernier coureur français à avoir triomphé sur les routes du Tour, en 1985. I comme île de Beauté. Pour la première fois de sa longue histoire, le Tour de France va partir de Corse. Jamais auparavant l'le de Beauté n'avait accueilli une étape. J comme Jalabert. Contrôlé positif à l'EPO sur le Tour 1998, l'ancien coureur de la ONCE a renoncé à son rôle de consultant sur France Télévision et RTL. L comme Lance Armstrong. Le Texan, récemment déchu de ses 7 Tour de France, a récemment refait parler de lui en affirmant qu'il était impossible de remporter la Grande Boucle. M comme maillot Jaune. Depuis 1919, cette tunique désigne le leader du classement général. Henri Desgrange avait l'idée de cette couleur pour rendre plus lisible la course par les spectateurs. N comme nocturne. Pour la première fois de son histoire, le Tour de France arrivera en fin de journée à Paris, pour se conclure à la nuit tombée sur les Champs-Elysées. Q comme Quintana. A 23 ans, le petit Colombien (1,67m 59 kg) découvre le Tour de France. Porte-étendard d'un cyclisme colombien renaissant, il rêve d'imiter Lucho Herrera (Vuelta 1987) et Fabio Parra (3e du Tour 1988). R comme randonnée. Exceptionnellement, une randonnée sera organisée le jour de l'arrivée à Paris. Les spectateurs sont conviés à parcourir le circuit final quelques heures avant le passage des coureurs. Tenue jaune de rigueur. L'inscription de 5 euros sera reversée aux associations Mécénat chirurgie cardiaque et HandicapZéro. S comme Sagan. Le champion de Slovaquie est l'un des hommes fort du peloton. Comme l'an passé, il vise le maillot vert de meilleur sprinteur. V comme Voeckler. Le chouchou du public va de nouveau chercher à se distinguer. Après avoir fini 4e en 2011, il a ramené le populaire maillot à pois rouge de meilleur grimpeur l'an dernier. W comme Wiggins. Premier britannique à remporter le Tour l'an passé, il ne défend pas son titre suite à une infection pulmonaire survenue lors du Giro.