"Il y a 50 ans, notre pays était aux anges: 30 ans après la dernière victoire belge au Tour de France (la deuxième de Sylvère Maes, NDLR), un autre Belge remportait enfin le prestigieux Tour. Ce n'était que la première de vos cinq victoires sur le Tour, mais en 1969, vous avez été accueilli comme un véritable héros", adresse le roi Philippe à Eddy Merckx.

"J'avais 9 ans à l'époque. Juste assez vieux pour comprendre l'impact de votre grande victoire. La tension et la joie populaire qui ont suivi sont également gravées dans ma mémoire. La joie pouvait être ressentie partout. Le monde entier vous avait reconnu comme un héros. Nous étions fiers!", poursuit le souverain.

"Vous avez remporté une victoire après l'autre et battu plusieurs records. Et vous êtes devenu une légende, un modèle de combativité et de persévérance. Malgré ces succès, cependant, vous êtes toujours resté accessible et facile à vivre, et vous avez maintenu des liens avec vos supporters et avec la population. Nous pouvons dire sans hésiter que vous êtes le meilleur cycliste de tous les temps. La fierté que vous nous avez donnée est inoubliable."

"Cette année, nous célébrons le 50e anniversaire de votre première victoire. Un moment qui est gravé dans notre mémoire et qui a bouleversé la population. Pour cela, je tiens à vous remercier au nom de notre pays", conclut le roi Philippe.