"C'est un des courses que je voulais absolument gagner", a déclaré à l'interview d'après-course le champion du monde de cyclocross qui remporte déjà son deuxième succès sur la route cette saison pour sa quatrième course, et le 29e de sa carrière.

"C'est vraiment cool de la gagner aujourd'hui. Je me sentais assez bien et j'ai attaqué dans le dernier secteur gravier et je me suis retrouvé avec Bernal et Alaphilippe en tête. On a bien roulé ensemble et je sentais que je devais en garder encore un peu dans les jambes pour la dernière montée. C'est fantastique de finir de cette manière".

Mathieu van der Poel, 26 ans, a en effet placé son attaque dans Le Tolfe, à 12 kilomètres de l'arrivée. Seul le champion du monde Alaphilippe a pu sauter dans sa roue. Ce n'est que quelques kilomètres plus loin que Bernal, le vainqueur du Tour du France 2019, a pu effectuer la jonction. "Julian était un peu fatigué à la fin et m'a dit qu'il avait les jambes un peu fatiguées. Je voyais bien qu'il ne mentait pas. Egan m'a laissé vraiment de belles impressions quand la route montait, mais je savais aussi que la dernière montée était vraiment quelque chose pour moi."

Le Néerlandais avait remporté la première étape du Tour des Emirats arabes unis le 21 février. Il doit maintenant disputer Tirreno-Adriatico, course à étapes qui servira de préparation à Milan-Sanremo, premier Monument de la saison.

"C'est un des courses que je voulais absolument gagner", a déclaré à l'interview d'après-course le champion du monde de cyclocross qui remporte déjà son deuxième succès sur la route cette saison pour sa quatrième course, et le 29e de sa carrière. "C'est vraiment cool de la gagner aujourd'hui. Je me sentais assez bien et j'ai attaqué dans le dernier secteur gravier et je me suis retrouvé avec Bernal et Alaphilippe en tête. On a bien roulé ensemble et je sentais que je devais en garder encore un peu dans les jambes pour la dernière montée. C'est fantastique de finir de cette manière". Mathieu van der Poel, 26 ans, a en effet placé son attaque dans Le Tolfe, à 12 kilomètres de l'arrivée. Seul le champion du monde Alaphilippe a pu sauter dans sa roue. Ce n'est que quelques kilomètres plus loin que Bernal, le vainqueur du Tour du France 2019, a pu effectuer la jonction. "Julian était un peu fatigué à la fin et m'a dit qu'il avait les jambes un peu fatiguées. Je voyais bien qu'il ne mentait pas. Egan m'a laissé vraiment de belles impressions quand la route montait, mais je savais aussi que la dernière montée était vraiment quelque chose pour moi." Le Néerlandais avait remporté la première étape du Tour des Emirats arabes unis le 21 février. Il doit maintenant disputer Tirreno-Adriatico, course à étapes qui servira de préparation à Milan-Sanremo, premier Monument de la saison.