Ilan Van Wilder s'est engagé pour deux ans avec Deceuninck-QuickStep, a annnoncé jeudi soir la formation WorldTour belge, qui a indiqué avoir trouvé un accord avec l'équipe DSM concernant le transfert du coureur belge de 21 ans.

Ilan Van Wilder était sous contrat jusqu'en 2022 avec DSM mais la formation allemande a "accepté de libérer Van Wilder avec effet immédiat", précise Deceuninck-QuickStep dans un communiqué commun aux deux équipes.

"Il n'était pas permis qu'un coureur tente de forcer une rupture de contrat en faisant des déclarations publiques ou en impliquant un tribunal", déclare Iwan Spekenbrink, le manager de DSM. "Nous aurions refusé de faciliter un transfert de cette manière. Nous étions ouverts un à transfert effectué dans les règles et sur de bonnes bases. Il est bon de voir qu'Ilan et son agent ont permis aux deux équipes de réaliser un transfert de manière correcte. Nous souhaitons le meilleur à Ilan chez Deceuninck-QuickStep".

Patrick Lefevere, le patron de Deceunicnk-QuickStep, se réjouit de l'arrivée de Van Wilder, 3e du Tour de l'Avenir 2019. "Nous sommes heureux d'engager Ilan, un coureur qui peut progresser dans nos rangs et apporter quelque chose à l'équipe. Nous pensons qu'Ilan nous apportera de la valeur ajoutée pour ce qui est de nos ambitions au classement général et nous sommes heureux d'avoir pu l'accueillir après de bonnes discussions avec DSM".

Passé professionnel en 2020 au sein de l'équipe Sunweb, Ilan Van Wilder avait décroché la médaille d'argent du contre-la-montre juniors des championnats d'Europe en 2018, année où il pris la 4e place de la course en ligne de l'Euro juniors. En 2020, il avait pris la médaille de bronze du chrono espoirs de l'Euro.

Il avait aussi pris part à son premier grand tour en 2020, la Vuelta, qu'il abandonnait après une étape.

Ilan Van Wilder s'est engagé pour deux ans avec Deceuninck-QuickStep, a annnoncé jeudi soir la formation WorldTour belge, qui a indiqué avoir trouvé un accord avec l'équipe DSM concernant le transfert du coureur belge de 21 ans. Ilan Van Wilder était sous contrat jusqu'en 2022 avec DSM mais la formation allemande a "accepté de libérer Van Wilder avec effet immédiat", précise Deceuninck-QuickStep dans un communiqué commun aux deux équipes."Il n'était pas permis qu'un coureur tente de forcer une rupture de contrat en faisant des déclarations publiques ou en impliquant un tribunal", déclare Iwan Spekenbrink, le manager de DSM. "Nous aurions refusé de faciliter un transfert de cette manière. Nous étions ouverts un à transfert effectué dans les règles et sur de bonnes bases. Il est bon de voir qu'Ilan et son agent ont permis aux deux équipes de réaliser un transfert de manière correcte. Nous souhaitons le meilleur à Ilan chez Deceuninck-QuickStep".Patrick Lefevere, le patron de Deceunicnk-QuickStep, se réjouit de l'arrivée de Van Wilder, 3e du Tour de l'Avenir 2019. "Nous sommes heureux d'engager Ilan, un coureur qui peut progresser dans nos rangs et apporter quelque chose à l'équipe. Nous pensons qu'Ilan nous apportera de la valeur ajoutée pour ce qui est de nos ambitions au classement général et nous sommes heureux d'avoir pu l'accueillir après de bonnes discussions avec DSM". Passé professionnel en 2020 au sein de l'équipe Sunweb, Ilan Van Wilder avait décroché la médaille d'argent du contre-la-montre juniors des championnats d'Europe en 2018, année où il pris la 4e place de la course en ligne de l'Euro juniors. En 2020, il avait pris la médaille de bronze du chrono espoirs de l'Euro. Il avait aussi pris part à son premier grand tour en 2020, la Vuelta, qu'il abandonnait après une étape.