Mark Cavendish, 35 ans, a annoncé en larmes dimanche dernier à l'arrivée de Gand-Wevelgem qu'il avait peut-être disputé sa dernière course. Une fin de carrière qui se rapproche à grands pas pour le Cav', qui n'y arrive plus et qui lutte depuis plus de deux ans pour revenir au sommet. Sa dernière victoire remonte à février 2018, sur le Tour de Dubaï. Il aura la possibilité cet après-midi de mettre fin à près de trois saisons de disette et de remporter la course qui l'a révélé aux yeux du monde en 2007.
...

Mark Cavendish, 35 ans, a annoncé en larmes dimanche dernier à l'arrivée de Gand-Wevelgem qu'il avait peut-être disputé sa dernière course. Une fin de carrière qui se rapproche à grands pas pour le Cav', qui n'y arrive plus et qui lutte depuis plus de deux ans pour revenir au sommet. Sa dernière victoire remonte à février 2018, sur le Tour de Dubaï. Il aura la possibilité cet après-midi de mettre fin à près de trois saisons de disette et de remporter la course qui l'a révélé aux yeux du monde en 2007. Le sprinter débute sa carrière sur piste avec l'équipe britannique et devient champion du monde de la discipline en 2005. Il débute sur route en 2007 et remporte au cours de cette même année sa première course, le Grand Prix de l'Escaut, avant d'en remporter dix autres, égalant ainsi Alessandro Petacchi, jusque-là seul coureur à remporter onze épreuves lors de sa première saison professionnelle. En 2008, il confirme et se révèle comme un crai crack en s'imposant lors de deux étapes durant le Tour d'Italie et de quatre étapes sur le Tour de France, devenant ainsi le premier Britannique à gagner quatre étapes lors du même Tour, et ce à 22 ans seulement. Il finit par remporter 17 victoires sur route durant cette saison. L'année 2009 est l'une des plus exceptionnelles du jeune cycliste, qui empoche un total de 25 victoires sur route, dont neuf dans les grands tours. Il gratte également sa première victoire sur les Champs Élysées lors de la dernière étape de la Grande Boucle. Une étape qu'il s'adjuge lors des trois éditions suivantes, pour devenir le seul coureur de l'histoire à lever les bras sur les Champs à l'issue de cette étape mythique quatre fois d'affilée.Au cours de sa carrière, Cavendish a également réussi à glaner le classement par points des trois grands tours (Tour d'Espagne 2010, Tour de France 2011, Tour d'Italie 2013) et d'empocher pas moins de 48 succès sur ces derniers, dont trente étapes dans l'Hexagone. Il est ainsi le deuxième coureur ayant remporté le plus d'étapes sur le Tour, derrière un certain Eddy Merckx et ses 34 victoires. D'autres victoires notables du coureur de l'île de Man sont sa victoire sur Milan-Sanremo en 2009, son titre de champion de Grande-Bretagne en 2013, mais surtout son titre de champion du monde sur route, acquis en 2011 à Copenhague, au Danemark. Connaissant depuis quelques années une période moins glorieuse, le coureur de la formation Bahrain-McLaren avait confié au quotidien The Times en avril dernier avoir souffert d'une dépression. "J'ai beaucoup lutté contre la dépression pendant cette période. On m'a diagnostiqué une dépression clinique en août 2018. J'étais sombre. Et je suis de l'autre côté, merci. Je crois que je m'en suis sorti, et c'est bien ainsi". Le coureur de 35 ans, qui compte pas moins de 146 succès sur route, pourrait rêver de remporter cet après-midi une ultime épreuve, avant de se retirer d'un sport auquel il a tant donné. Leandro Thibaut (st.)